Suivez-nous

Internet

Ne dites plus « spoil », « clickbait » ou « podcast », mais « divulgâcher », « piège à clic » et « audio à la demande »

La Commission d’enrichissement de la langue française veut remplacer clickbait, autotune ou spoil par piège à clics, ajustement automatique d’intonation et divulgâcher. Entre autres…

Il y a

  

le

 
© memyselfaneye de Pixabay

De nouveaux « équivalents français » pour réduire les anglicismes

Ce 23 mai 2020, un nouveau « Vocabulaire de la Culture » a été adopté par la commission d’enrichissement de la langue française, visant à (re)définir divers termes et autres expressions dans le domaine de l’audiovisuel, de la communication de l’informatique, de la mode… L’objectif est ici de traduire certains termes anglo-saxons, la plupart d’entre eux étant depuis quelques années déjà rentrés dans les mœurs.

Par exemple, en lieu et place du mot « autotune », ce procédé bien connu (et utilisé) de nombreux artistes, qui consiste à aligner la fréquence d’une voix sur une hauteur prédéfinie, le Journal officiel préférera l’expression « ajustement automatique d’intonation ». De leur côté, des termes comme « spoil » ou encore « deep fake » deviennent respectivement « divulgâcher » et « vidéotox ». Rappelons que les célèbres « fake news » si chères à Donald Trump ont été baptisées « infox » en France.

Anglicisme-2020

Vous l’aurez compris, le but est de remplacer de vilains anglicismes par des mots et expressions « made in France ». La Commission d’enrichissement de la langue française a notamment décrété que le terme « podcast » deviendrait désormais « audio à la demande », tandis que, pour briller en famille le dimanche midi, on ne parlera plus de « clickbait », mais bien de « piège à clics ».

De même, dehors les métiers de « social media manager » ou « traffic manager » qui font si forte impression sur Linkedin, et place aux « responsable des réseaux sociaux » et autres « responsables de la promotion en ligne ».

Rappelons toutefois que ces nouveaux termes ne seront obligatoires que dans l’administration, ainsi que dans les textes des services et établissements publics de l’État. Vous pouvez donc tranquillement continuer à réaliser des vidéos de type « hyperaccélérées » (ex-timelapse), tout en écoutant un « mini-album » (ex-EP) de votre artiste favori, sans risque de passer pour un « has been »

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

4 Commentaires

4 Commentaires

  1. Divulgâcheur

    28 mai 2020 at 11 h 39 min

    J’aime bien « divulgâcher » !

  2. Mwild

    29 mai 2020 at 14 h 03 min

    Il était temps.

    La plupart des français ne savent pas écrire correctement leur langue maternelle et ne savent pas non plus parler anglais. Par contre, pour faire des mélanges improbables entre les deux, là ça y va!

    Quant à l’ironie de cette phrase, je laisse l’auteur s’expliquer ahaha:

    « Vous l’aurez compris, le but est de remplacer de vilains anglicismes par des mots et expressions « made in France ». »

    • Stéphane Ficca

      29 mai 2020 at 15 h 38 min

      Héhé ! C’est un peu tout ce qui fait le côté ironique de la phrase en fait ^^
      Comme pour la dernière d’ailleurs. 😉

  3. jean michel jarre

    29 mai 2020 at 17 h 03 min

    Désolé mais la vraie traduction de clickbait est et restera putaclick.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests