Ne me Qwitte pas

Si vous êtes accro à votre courbe de popularité sur Twitter et que vous mesurez fébrilement celle-ci au nombre de vos followers (pour les non-initiés à Twitter, on va dire que c’est le nombre d’abonnés), mais que vous n’aimez pas spécialement l’auto-flagellation, Qwitter n’est pas forcément fait pour vous. Parce-que Qwitter propose de vous alerter

Si vous êtes accro à votre courbe de popularité sur Twitter et que vous mesurez fébrilement celle-ci au nombre de vos followers (pour les non-initiés à Twitter, on va dire que c’est le nombre d’abonnés), mais que vous n’aimez pas spécialement l’auto-flagellation, Qwitter n’est pas forcément fait pour vous.

Parce-que Qwitter propose de vous alerter par mail chaque fois qu’un de vos followers adorés vous quitte. Mieux (ou pire) : Qwitter vous dit aussi après quel message posté par vous l’abonné a décidé de vous dégager de la liste des personnes qu’il suit. Cest simple et sans inscription : il suffit d’indiquer votre identifiant Twitter et votre adresse email.

Y a pas de mal à se faire du mal.


12 commentaires

  1. Hum..je suis sceptique.
    Il y a des services qui selon moi, ne servent vraiment à rien et celui-ci en fait parti.
    Enfin, il en faut pour tous le monde.

    C’est comme dernièrement, une option de google si je ne me trompe pas, qui permet de recevoir une notification quand un flux RSS est mis à jour….franchement, faut être un peu barjo sur les bords pour avoir besoin d’un service comme celà.

    Les services de ce genre pullulent sur Internet sans parfois même chercher si une véritable demande existe…Ils cherchent juste à surfer sur la vague.

  2. @Maxime+Grave le web est plein de trucs inutiles, c’est ce qui fait son charme 😉
    Sinon pour le truc de Google, je suis d’accord, c’est débile, vu que suivre un flux RSS sert justement à ça. Bientôt la notification de notification de changement, puis un sms pour notifier la notification par email…

  3. sauf qu’un  » unfollow  » procède souvent d’une lassitude inhérente à une fréquence trop grande d’updates, telle ces newsletters d’information où l’on coche l’item correspondant quand on s’en désabonne, fatigué d’en recevoir trop souvent.

  4. Pingback: Qwitter: catch the Twitter quitters | Estelle et Rémy | On Eire

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Presse-Citron 2005 - 2018 | A propos | Contact | Site hébergé par Cognix Systems | Informations sur les cookies