Connect with us

Cinéma

Netflix cède à la dictature du festival de Cannes

Netflix s’est finalement résigné à sortir des films en premier dans les salles de cinéma pour obtenir un sésame au sein du Festival de Cannes. Un recul pour le service de streaming ?

Il y a

le

Netflix cède à la dictature du festival de Cannes

Trois films pour commencer

L’information a tout d’un coup de tonnerre. A minima, elle représente un changement de cap majeur pour Netflix. La plateforme de streaming s’est décidée à sortir certains films au cinéma en premier dans certains pays. Trois films ont été sélectionnés dans un premier temps. Il s’agit de :

  • Roma d’Alfonso Cuaron
  • The Ballad of Buster Scruggs des frères Coen
  • Bird Box de Susanne Bier

Les sorties se feront dans quelques salles aux États-Unis, au Mexique, en Angleterre, en Allemagne ou en Italie. Ils y arriveront avant d’être disponibles sur la plateforme. Un changement de stratégie très important pour Netflix. Il faut se souvenir que l’entreprise avait un temps pensé à acheter des cinémas pour diffuser ses films avant de finalement faire machine arrière.

Quelles conséquences pour Netflix ?

Pourquoi ce changement de stratégie ? Il s’agit avant tout de pouvoir participer à des festivals et de gagner des prix, notamment au festival de Cannes. Alors que la plateforme crée de plus en plus de contenus très qualitatifs, elle a en effet été exclue des tapis rouges de la Croisette. En étant diffusés au cinéma, ses films peuvent désormais prétendre concourir aux festivals.

> Lire aussi :  Netflix consomme 15% de toute la bande passante internet mondiale

Reste à savoir comment se fera le tri entre les films qui ont le droit à ce genre de sortie et les autres. On peut imaginer que les productions de Martin Scorcese ou Steven Soderbergh pourraient bien avoir une sortie sur le très grand écran. Reste aussi à savoir ce qu’il en sera pour la France. On peut espérer que Netflix clarifie rapidement les choses pour l’Hexagone.

Un écueil majeur perdure encore pour Netflix. Une ligne rouge qui ne devrait pas être franchie avant un certain temps. Si Netflix débarque dans les cinémas, la plateforme de streaming promet en revanche qu’elle ne fera jamais de télévision

Source

2 Commentaires

2 Commentaires

  1. Johnny6

    2 novembre 2018 at 10 h 34 min

    Depuis que ce festival est plus ou moins truqué et on l’a bien vu sur certaines années, cela ne m’intéresse vraiment plus du tout.
    C’est comme la FIFA et autres trucs du genre qui sont censés fonctionner de façon indépendante… alors que pas du tout.

  2. Christophe K.

    3 novembre 2018 at 8 h 39 min

    Je trouve que ce recul de Netflix est plutôt une bonne nouvelle pour les amoureux du cinéma.
    Quant à votre titre, il me semble, au mieux, maladroit.
    On ne peut évoquer la dictature dans ce cas, lorsqu’il s’agit de brider la puissance d’une société en voie de devenir le mastodonte du secteur.
    Les dirigeants de Netflix, n’ont, heureusement pour eux, pas risqué de perdre la vie comme les victimes du stalinisme, du nazisme, du maoïsme, etc…
    Si j’étais vous, je changerais mon titre pour « Netflix cède à la pression du festival de Cannes ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests