Suivez-nous

Tech

Un nouveau cas de zoom bombing met en danger la vie privée d’enfants

Un nouveau cas de zoom bombing impliquant une cinquantaine d’enfants a été recensé en Angleterre.

Il y a

  

le

 
Zoom meeting
© Zoom

Depuis le début de la pandémie de coronavirus, les usages de services de visioconférences ont augmenté très largement à travers le monde. Que ce soit Zoom, Microsoft Teams ou encore Google Meet, tous les acteurs notent une forte hausse des utilisations —professionnelles, mais également personnelles. Si une nouvelle guerre se dessine entre ces entreprises, la question de la vie privée est également au-devant de la scène.

Cette fois-ci, c’est le service Zoom qui a fait parler de lui une nouvelle fois avec un autre cas de zoom bombing. Cette pratique, qui peut arriver sur d’autres plateformes, décrit l’intrusion indésirable d’un individu lors d’un appel en visioconférence. La majorité du temps, ceux qui s’immiscent sans avoir été invités font des blagues ou profitent de l’occasion pour tenir des propos graveleux ou agir de manière vulgaire.

Un cas de zoom bombing qui inquiète

Toutefois, ce dernier cas recensé est beaucoup plus dangereux, car il a eu lieu alors que 50 mineurs utilisaient Zoom en visioconférence. Dans le comté de Devon en Angleterre, un hacker aurait diffusé en continu des vidéos d’abus sexuels lors d’une réunion en direct sur Zoom. La réunion en question était organisée par un club de sport à Plymouth, une ville portuaire du comté.

Suite à cela, la NSPCC (Société nationale pour la prévention de la cruauté envers les enfants) a fait part de son inquiétude vis-à-vis des cas de zoom bombing, particulièrement celui-ci puisqu’il concerne des mineurs.

Zomm s’est également exprimé sur le sujet en déclarant : « Ces incidents sont vraiment dévastateurs et épouvantables, et nos politiques d’utilisation interdisent explicitement toute activité ou contenu obscène, indécent, illégal ou violent sur la plateforme. Zoom condamne fermement de tels comportements et apprécie les efforts de la NSPCC pour sensibiliser les utilisateurs à la meilleure façon de prévenir ce genre d’attaques ».

Depuis que l’utilisation de l’outil a explosé, Zoom a fait face à plusieurs polémiques liées à la sécurité de son service ou aux zoom bombing. L’entreprise a indiqué qu’elle se focalisait désormais sur la consolidation des failles. En parallèle, elle a donné plusieurs conseils de bonnes pratiques à suivre pour éviter que cela ne se produise.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top forfait mobile

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests