Octave Klaba, le patron d’OVH, est espionné par le GCHQ britannique

Le quotidien Le Monde a mené une vaste enquête à partir des documents dévoilés par Edward Snowden et leur enquête a permis de mettre en évidence que les renseignements britanniques espionnaient le PDG et fondateur d’OVH.

Espionnage : Octave Klaba espionné par les renseignements britanniques

Octave Klaba, le patron d’OVH est suivi de très près depuis plusieurs années par le renseignement britannique, aussi connu sous l’acronyme GCHQ. Le journal Le Monde a découvert parmi les milliers de documents dévoilés par Snowden, une pièce qui montre clairement que depuis 2009 au moins, des « sélecteurs » concernaient l’homme d’affaires.

Le patron d’OVH espionné par le GCHQ

Les sélecteurs sont une sorte de mots clés qui permettent d’obtenir toutes les informations sur une personne en interceptant les paquets de données. Dans le cas du patron d’OVH, le GCHQ suivait son adresse mail et le pseudo OLES, dans des échanges effectués lors de communications entre la Sierra Leone et la Belgique.

OVH qui est devenu un acteur incontournable dans le milieu de l’hébergement internet semble donc intéresser les services de renseignements britanniques. Il est possible que cet intérêt puisse être motivé par le fait que l’entreprise a pris un important virage à l’international en devenant le n°1 en Europe, mais aussi par le fait que l’hébergeur ait accepté le site de Wikileaks sur ses serveurs à l’époque.

Sans commentaire pour Octave Klaba

Le patron d’OVH n’a pas souhaité commenter ces révélations, mais il est fort probable qu’Octave Klaba n’apprécie pas de se retrouver sous surveillance, lui qui est un grand défenseur des libertés numériques. Cela devrait aussi accentuer sa méfiance envers les piratages industriels, car bien souvent, plus que les informations sur la vie privée, ce que cherchent les agences gouvernementales, ce sont des identifiants pour des services internes, surtout avec des profils comme Octave Klaba.

D’ailleurs sans lien direct démontré, mais prouvant toutefois que les mails d’ingénieurs ou de responsables peuvent être un risque pour une entreprise. En 2013, OVH a été la cible d’un vol de données majeur, lors duquel des pirates non identifiés à ce jour ont réussi à entrer sur les serveurs de l’entreprise à partir du piratage des boîtes e-mail. On est très loin d’avoir découvert toutes les facettes de l’espionnage à grande échelle des agences gouvernementales et les documents de Snowden restent une mine d’informations inestimables qui font régulièrement la « Une » de l’actualité.

Source


Nos dernières vidéos

Un commentaire

  1.  » lui qui est un grand défenseur des libertés numériques »
    Par contre, pour la liberté sur ses serveurs il faudra repasser (interdiction de proxy, tor, et même emailing non transactionnel !)

Send this to a friend