Suivez-nous

Réseaux sociaux

Oui, des employés de Snapchat ont espionné certains de vos snaps privés

Plusieurs employés de Snapchat ont bel et bien pu accéder aux snaps privés des utilisateurs par le biais d’outils internes. Voici ce qu’il s’est passé.

Il y a

le

Snapchat
© Snapchat

Si Amazon et Google ont eu leur lot d’affaires liées aux données personnelles, c’est au tour de Snapchat de faire parler de lui. Et autant dire que ce n’est pas beau à voir.

Des employés de Snapchat peu scrupuleux

En effet, le site web Motherboard rapporte que certains employés de Snapchat ont espionné les utilisateurs, au point qu’ils ont pu accéder à leurs snaps privés. Pour ce faire, ils se seraient tout bonnement servis de SnapLion, un outil interne à l’entreprise qui serait habituellement à identifier un utilisateur du réseau social dans le cas où celui-ci ne respecte pas les conditions d’utilisations générales de la plateforme. Cela peut alors concerner les partages de contenus illégaux ou les cas de cyberharcèlement. Jusqu’ici, la plateforme n’avait pas mentionné explicitement qu’elle utilisait un tel outil dans ce type de cas.

Néanmoins, des employés de Snapchat ont détourné cette fonctionnalité interne de son utilisation première pour un tout autre usage. D’ordinaire, seuls certains collaborateurs de la plateforme, dont les fonctions sont dédiées à l’outil et ce qu’il prend en compte, peuvent accéder à ce dernier. Seulement, certains employés de la maison mère de Snapchat auraient exploité la fonctionnalité à d’autres fins.

Grâce à SnapLion, ils ont donc été en mesure d’accéder à plusieurs données personnelles comme les adresses email, les numéros de téléphone, la géolocalisation, mais aussi les snaps privés des utilisateurs qui étaient sauvegardés dans les discussions et les Memories.

Depuis sa création, Snapchat défend l’aspect éphémère de son réseau social et du contenu qui y est partagé, ce qui explique pourquoi cette découverte est particulièrement inquiétante.

Pour sa part, Snapchat a officiellement réagi après la publication de l’article de Motherboard en indiquant que « toute intrusion dans les données personnelles des utilisateurs par des personnes non autorisées est une violation des droits et serait sanctionnée ». Le employés concernés devraient donc être licenciés dans le cas où ils sont identifiés par les dirigeants de l’entreprise.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests