Oui, vos photos et vos liens sur Messenger sont scannés par Facebook

Facebook scanne les liens et les photos échangés sur Messenger afin de prévenir les comportements abusifs.

Pour ceux qui pensaient que les conversations sur la messagerie de Facebook sont complètement privées, vous devez savoir ceci : des messages échangés sur Messenger sont « scannés » par le réseau social.

Cela ne devrait même pas être un scoop

Mais le sujet est devenu d’actualité suite à une interview de Mark Zuckerberg avec Vox dans laquelle le PDG de Facebook a évoqué le conflit à Myanmar entre musulmans et bouddhistes.

Facebook a détecté que des gens essayaient de propager des messages sensationnalistes du type « Hey, il y a un soulèvement des bouddhistes, alors assurez-vous que vous êtes armés et allez à cet endroit », dans chaque camp. « Dans ce cas, nos systèmes détectent que cela se produit. Nous arrêtons ces messages », a expliqué Mark Zuckerberg.

Après la publication de cette interview, des gens ont réalisé que les messages privés sur Messenger ne sont finalement pas aussi privés qu’ils le pensaient.

Et cette semaine, Facebook a confirmé à CNN et Bloomberg qu’il utilise un système automatisé pour détecter les abus. Selon les explications de Bloomberg, Messenger scanne les liens ainsi que les images échangées et peut lire les messages lorsque ceux-ci sont signalés aux modérateurs (ces derniers vérifient alors si le contenu respecte les règles de la plateforme).

« Par exemple, sur Messenger, lorsque vous envoyez une photo, nos systèmes automatisés la scannent en utilisant la technologie de correspondance des photos pour détecter les images d’exploitation d’enfants connues ou lorsque vous envoyez un lien, nous le scannons pour détecter les logiciels malveillants ou les virus », a déclaré un porte-parole. « Facebook a conçu ces outils automatisés afin que nous puissions arrêter rapidement les comportements abusifs sur notre plate-forme ». Mais le réseau social assure que cela ne lui permet pas de cibler des publicités. Et il ne fait pas d’écoutes sur les appels audio ou vidéo.

Dans le cas de Myamnmar, Facebook explique que beaucoup de personnes ont signalé ces messages incitant à la violence, ce qui a conduit le réseau social à enquêter.

Utilisez le mode « secret »

On peut comprendre que Facebook ait un dispositif en place pour empêcher les abus. Et comme l’explique le réseau social, celui-ci est très similaire à ceux d’autres sociétés.

Mais si vous voulez plus de confidentialité, vous pouvez utiliser le mode « secret » de Messenger qui offre un niveau plus élevé de protection grâce au chiffrement de bout en bout (normalement, cela signifie que seuls les correspondants peuvent lire les contenus des messages et que ceux-ci sont chiffrés et illisibles sur les serveurs de Facebook).

Malheureusement, ce mode « secret » n’est pas activé par défaut sur Messenger.

D’autres services, comme Signal ou Telegram, en revanche, proposent du chiffrement de bout en bout par défaut.


2 commentaires

  1. ÉBRAN MICHELINE le

    Merci de toutes vos explications car ce n’est pas toujours facile de comprendre car moi qui n’est pas toute jeune je me suis fait avoir sur Facebook une personne c’est permis de mettre une photo de moi et cette jeune à 15ans elle a pris le nom de sa maman voilà merci à toutes l’équipe

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Presse-Citron 2005 - 2018 | A propos | Contact | Site hébergé par Cognix Systems | Informations sur les cookies