Suivez-nous

Réseaux sociaux

Oups, Facebook a « involontairement » récupéré les contacts de 1,5 million d’utilisateurs

Facebook a importé les informations de contact de plus de 1,5 million d’utilisateurs sans avoir leur consentement. La plateforme sociale déclare qu’il s’agit d’une erreur.

Il y a

le

Facebook contenu
© Presse-citron.net

Facebook n’en finit pas de s’embourber dans des polémiques en lien avec les données personnelles de ses utilisateurs. Depuis le scandale Cambridge Analytica, de nouvelles affaires ne cessent d’être révélées, mettant en lumière les difficultés qu’a le réseau social à prendre soin des informations des internautes.

Vous quittez Facebook ? Voici comment le remplacer

Facebook did it again

C’est dans ce contexte que Facebook s’est rendu compte qu’il avait « involontairement » importé les contacts de 1,5 million d’utilisateurs. En effet, le réseau social a lui-même annoncé la bourde hier, mercredi 17 avril. Dans une déclaration, il a expliqué qu’il téléchargeait les adresses email des internautes depuis mai 2016, lors de l’inscription des utilisateurs à la plateforme.

Néanmoins, Facebook a indiqué que les adresses email qu’il aurait prétendument téléchargées par erreur n’avaient pas été partagées avec des tiers au cours de cette période. Il a également indiqué qu’il était actuellement en train de supprimer ces dernières, si bien qu’il n’y aura lui-même bientôt plus accès. Enfin, la plateforme prévoit d’avertir les personnes concernées par cette pratique, puisque les internautes n’ont pas donné leur consentement concernant une telle récupération de leurs données.

Décidément, Facebook continue à traîner de nouvelles casseroles, si bien qu’il commence à avoir un dossier de polémiques déjà bien rempli. Il y a quelques heures à peine, NBC News révélait que Mark Zuckerberg avait songé -à plusieurs reprises- à vendre les données personnelles des utilisateurs. Cette idée aurait été évoquée par le patron de Facebook à une période où le réseau social éprouvait des difficulté en bourse. Dans un document, le patron du groupe indiquait qu’il s’agissait là de connaître le montant que les annonceurs étaient prêts à débourser pour de telles données. Néanmoins, il semblerait que la firme ne soit jamais allée au bout de cette initiative.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests