Suivez-nous

Actualités

OVH est de nouveau dans la tourmente, que s’est-il passé hier soir ?

À Strasbourg, les pompiers ont une nouvelle fois dû se rendre sur le site d’OVHcloud.

Publié le

 
Serveur Web datacenter
© Unsplash / Taylor Vick

C’est une nouvelle mésaventure que le leader français de l’hébergement web aurait préféré ne pas connaître. Vendredi soir, un peu plus d’une semaine après la catastrophe de la nuit du 9 au 10 mars, le site de Strasbourg d’OVH a de nouveau été victime d’un incendie. Les dégâts sont heureusement moins importants.

Selon les pompiers sur place, pas de flammes cette fois mais une fumée abondante. L’incident s’est produit dans l’un des conteneurs du site, où plusieurs batteries alimentaient les (anciens) serveurs. Deux data centers ont dû être de nouveau être coupés de l’électricité, mais aucun dégât pour les clients ne serait à noter cette fois-ci. Toutefois, OVHcloud ne précise pas la raison du problème.

L’information a été relayée tout d’abord par nos confrères et consoeurs du média local Dernières Nouvelles d’Alsace. Peu après 19 heures, « des moyens en nombre ont été dépêchés sur place », précisaient-ils. Quelque 300 batteries de 25 kg sur le site du SBG-1 sont concernées.

Suite aux dégâts considérables du 10 mars dernier, le site était encore bien occupé ce vendredi en début de soirée. Une cinquantaine de personnes étaient présentes sur place confirme le média local, et les installations seraient surveillées 24 heures sur 24, malgré tout.

« Dès que les fumées ont été détectées, nos équipes ont été alertées et nous avons immédiatement coupé l’alimentation des data centers SBG 1 et SBG 4, a-t-elle précisé. Nous avons pris la décision d’évacuer SBG 1 et d’interrompre les opérations de la nuit.Toutes les équipes mobilisées sur SBG 3 et SBG 4 sont rentrées chez elles », a détaillé un responsable d’OVHcloud du data center de Strasbourg.

Après l’incendie, OVH prévoyait un retour progressif

Pour rappel, selon le site spécialiste Netcraft, plus de 3,6 millions de domaines et sous-domaines avaient été rendus indisponibles les heures suivant l’incendie d’OVHcloud dans la nuit du 9 au 10 mars. 18 % des adresses IP OVH étaient affectées.

Depuis que les serveurs du site SBG-2 sont partis en fumée, de nombreux sites se retrouvent hors service, et leurs gestionnaires n’avaient pas tous prévu une base de données de sauvegarde en cas de problème d’une telle nature.

Mercredi, l’hébergeur OVHcloud publiait un nouveau communiqué pour annoncer une réouverture progressive des serveurs des zones 1 et 3 du data center dès vendredi. La zone 4 était prévue pour le 22 mars prochain. Dans son dernier communiqué, les détails sont moins précis mais SBG-1,SBG-3 et SBG-4 seraient opérationnels. Enfin, pour la zone 2 partie en fumée il y a dix jours, des serveurs de rechange continuent d’être installés sur les autres data centers de la société.

13 Commentaires

13 Commentaires

  1. Fabrice Mennechez

    20 mars 2021 à 8 h 38 min

    Pas de flemme ? 😂😂

    • Ily

      20 mars 2021 à 9 h 33 min

      Ça montre le niveau qui baisse qui baisse qui baisse des journalistes…

      • Emb

        20 mars 2021 à 10 h 37 min

        Moi c’est la phrase “18 % des adresses IP OVH été affecté.” qui m’a scotché 😄

        • PapounetUT

          20 mars 2021 à 13 h 18 min

          18 % des adresses IP ont cramées ?
          Zut alors 😂😂

        • larry

          21 mars 2021 à 1 h 40 min

          bah quoi ? “H été affecté” c’est bon , non ?

          sinon je crois que le barbouze a mis tellement de thermite que le feu reprend tout seul hihi

    • Julien

      20 mars 2021 à 20 h 11 min

      La flemme des commentaires… Si c’est pour faire du troll restez chez vous et laissez les autres bosser. Cette manière de rigoler sans jamais rien faire d’autre de ses journées…

  2. 5

    20 mars 2021 à 8 h 53 min

    La flemme quand tu nous tiens 😁

  3. SD

    20 mars 2021 à 8 h 59 min

    « En vue des dégâts ? »

  4. Lesperluette

    20 mars 2021 à 17 h 49 min

    J’ai mal à mon choualbox.com

  5. Thierry MELLAREDE

    20 mars 2021 à 22 h 14 min

    Quand on voit le “bâtiment”, on prend peur ! Des conteneurs recyclés ?
    Quelle bonne idée que j’ai eue d’aller héberger mes données ailleurs !

  6. Micro

    21 mars 2021 à 9 h 29 min

    Moi je me pose la question
    Où sont les redondances de serveurs
    Aucunes sauvegarde chez OVH c est quand même une faute très grave.
    Donc OVH se gave d abonnement au détriment du reste.
    Bien du courage à ceux qui ont tout perdu.

    • Loks

      22 mars 2021 à 0 h 55 min

      En même temps aux vu des prix de certains VPS peu chère fallait pas non plus s’attendre à avoir de la redondance ou un répliqua dans un data center miroir…
      faut imaginer les coûts serveurs, stockage, et en électricité que ça impliquerait…(et sans noter aussi les contraintes techniques)

      C’est vrai que le rôle de l’hébergeur est quand même basé sur la QoS et contrats donc obligation de moyen et de résultats mais tout dépend des contrats signés là encore et clauses

  7. JMH

    23 mars 2021 à 17 h 35 min

    Ce qui me choque c’est l’interview du PDG qui se gargarise de sa réaction alors que ça fait 15 jours maintenant qu’il laisse des milliers de site dans la panade…
    Grosso modo il avoue qu’il y avait des très grosses failles dans leurs technologies mais que ce n’est pas grave et que leurs concurrents, qui sont nettement plus avancés en terme de sécurité que OVH, vont prendre exemple sur leurs solutions… On croit rêver !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À la une

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋Abonnez-vous, et recevez chaque matin un résumé de l’actu tech

Les meilleurs forfaits

Les tests