Pagesblanches.fr intègre les réseaux sociaux dans ses résultats de recherche

C’est acquis, aujourd’hui votre profil n’est complet que si vous existez aussi à travers les réseaux sociaux. Il ne suffit plus d’avoir un nom, une adresse postale et un numéro de téléphone : on doit aussi pouvoir se faire une idée de vous à travers votre graphe social. ▶ Posez toutes vos questions sur le

C’est acquis, aujourd’hui votre profil n’est complet que si vous existez aussi à travers les réseaux sociaux. Il ne suffit plus d’avoir un nom, une adresse postale et un numéro de téléphone : on doit aussi pouvoir se faire une idée de vous à travers votre graphe social.

pagesblanches

Autrement dit, on ne se contente plus de savoir qui vous êtes et où vous trouver, mais comment vous êtes. Et comme Google ne suffit peut-être pas (?), d’autres services se mettent aussi au profiling en proposant des informations sur les personnes extraites des réseaux sociaux où celles-ci sont inscrites.

C’est le cas de Pagesblanches.fr, qui vient de lancer sa nouvelle version renforçant sa dimension sociale en intégrant dans ses résultats les profils de Copainsdavant, Facebook, LinkedIn, Trombi, Twitter et Viadeo.

Selon Pagesblanches.fr, « cette nouvelle fonctionnalité, développée en collaboration avec le moteur de recherche français Exalead, permet d’optimiser la recherche de particuliers sur pagesblanches.fr qui devient ainsi méta-annuaire de personnes (adresse postale, téléphone fixe ou sur IP, mobile, mail, profils sociaux…). »

Une démarche intéressante et certainement devenue incontournable pour tout annuaire de personnes digne de ce nom, mais qui présente encore quelques lacunes : les pseudonymes utilisés par les internautes ne sont pas pris en compte. Un exemple avec mon profil, qui indique que je n’ai pas de compte Twitter, puisque celui-ci n’est pas à mon nom mais à celui de @pressecitron. A l’inverse, la fiche d’une personne fait aussi apparaître des réseaux sociaux dont elle n’est plus membre. C’est encore le cas pour moi avec Linkedin et Viadeo, où j’apparais encore comme abonné alors que j’ai détruit mes comptes sur ces deux sites depuis plusieurs mois.

J’ai questionné mon interlocuteur chez Pagesblanches.fr à ce sujet, et il précise que le crawl de l’ensemble des six sites de réseaux sociaux est un « work in progress », leur partenaire Exalead étant en cours de finalisation du crawl de l’ensemble des profils contenus dans ces sites. Il précise également que l’intégration de ces nouvelles fonctionnalités est sans rapport avec le rachat de 123People par Pagesjaunes.fr, même si on peut imaginer que cette acquisition permettra progressivement de compléter et affiner les profils dans les résultats de recherches de personnes.

Cela étant, je me demande si tout cela n’arrive pas un peu tard, notamment quand on compare la pertinence des résultats de Google, de plus en plus pointus y compris dans la recherche de personnes ou d’adresses avec celle parfois un peu fantaisiste des autres annuaires : Les Pages Jaunes servent-elles encore à quelque-chose ?


Nos dernières vidéos

21 commentaires

  1. Je viens de zyeuter un œil sur les pages blanches…
    Franchement, c’est abusé !

    Il n’y a plus de vie privé.
    N’importe quel vicieux peut faire une recherche sur tel ou tel personne, peut tout savoir.

    Heureusement que suis sur la liste rouge…

    Ce qui m’étonne d’avance c’est que personne va se révolter ou s’étonner contre cette pratique.

    • Eric

      @Sam : Pagesblanches, comme tous les annuaires, ne fait que regrouper des données publiques que les internautes ont bien voulu diffuser sur la toile. Maintenant comme tu dis, si on veut avoir la paix, vivons caché et utilisons les listes rouges.

  2. si tant est qu’on cherche une adresse ou un numéro de téléphone, il me semble que les pages blanches c’est encore le plus simple non? après pour un e-mail, effectivement, ce n’est pas sur ce site que je me tournerais

  3. Pour moi, ça me donne 10 pages d’homonymes et aucune référence à moi.
    Ce qui est rigolo, c’est que si je tape mon nom sur Google, j’arrive en premier !!!

    Belle tentative des PagesBlanches, mais inutilisable…

    Pourquoi on ne peux pas associer nous-même nos réseaux sociaux à notre nom d’ailleurs ?

  4. Franchement très intéressant, j’essaie de trouver des blogs sur la même thématique car ce sujet m’intéresse. En tout cas je vous souhaite longue vie à votre blog ! ( bon je sais qu’il est très bon… donc pas de soucis !! hihihhihi )

  5. @Sam :
    Je ne comprends pas trop ces réactions, tout comme celle des détracteurs de 123people. Ces sites ne font que rassembler des données existants sur le net, que n’importe qui un minimum avisé saura retrouver via les moteurs de recherche. Cela simplifie effectivement leur travail, mais permet également à chacun de vérifier d’un clic les traces qu’il a laissé sur la toile.

  6. ça va au de là des traces qu’on a laissé sur le net, lorsque je tape mon nom + prénom dans pagesblanches.fr, il m’annonce 3 réponses (2 sur facebook et une sur viadeo) : or je n’ai pas de compte facebook ou viadeo, il s’agit des comptes d’un cousin et d’une cousine et de ma femmes qui portent le même nom que moi. Donc de deux choses l’une : soit pageblanche.fr a un problème d’homonymie, ce qui est ballot puisque j’avais entré Nom + Prénom lors de ma requête, soit il s’amuse à faire mon arbre généalogique, ce qui ne semble pas vraiment être sa mission à première vue.

  7. Pas au point vu que déjà je ne suis pas sur les pages blanches sous mon nom. Il m’a bien trouvé chez copains d’avant, mais ni trombi ni facebook.

    Des amis que j’ai sur ces sites n’ont pas été trouvés non plus, alors qu’ils sont sur l’annuaire, eux.

    Des règles de confidentialité restrictives (j’ai bloqué facebook sur les amis seulement par exemple) ?

    Peut mieux faire…

    Et puis de toute façon je suis surtout connu par mon pseudo…

  8. J’aimais pas du tout le concept de 123people mais se plaindre de ne plus avoir de vie privée et s’exposer sur le net en même temps, c’est un peu de la schizophrénie.
    Cela dit, si à force on peut vous retracer aussi facilement à partir de votre numéro, c’est sûr que c’est de suite beaucoup plus compréhensible.

    En tout cas, en tapant mon nom j’ai juste trouvé mon profil LinkedIn, mon Facebook (profil accessible seulement aux amis) et un compte Twitter que j’ai délaissé.

  9. Eh ben, faut pas se fier aux informations fournis par les Pages Blanches. En ce qui me concerne, elles sont pratiquement toutes fausses…

  10. 6 Milliards et demi d’habitants dans le périmètre des réseaux sociaux.
    600 millions inscrit sur les 2 principaux.
    Seulement 20% de pseudos réellement actifs.
    Et on vient me dire que si j ai pas de profil facebook, twitter et consort j’existe pas ?
    Ben merde … Déjà que je ne possède pas de téléphone portable.
    Et oui j ai une vie privé moi, une vraie …

  11. Pingback: Blanches. en intégrant des réseaux sociaux dans leurs résultats de recherche | Matériel Informatique

  12. C’est encore un peu balbutiant.

    Exemple, la ligne n’est pas à mon+prénom. Ben oui, chez Orange, même pour un couple, il faut un seul nom+prénom au contrat. Donc on ne trouve pas mon+rénom mais celui de mon épouse.

    Si je cherche avec mon NOM et PRÉNOM dans ma ville, le site dit qu’il ne trouve rien et propose quand même de fouiller dans les réseaux sociaux, et il me sert une liste de tous les profils contenant mon NOM, mais pas directement les miens NOM+PRÉNOM

  13. Pingback: Revue de presse économie numérique : semaine 12 | Développez votre Economie Numérique

  14. J’aimais pas du tout le concept de 123people mais se plaindre de ne plus avoir de vie privée et s’exposer sur le net en même temps, c’est un peu de la schizophrénie.

  15. Pingback: Le Top 50 US intègre un classement d’artistes par popularité dans les réseaux sociaux | Gadgetorama: Le Blog

Send this to a friend