Suivez-nous

Cinéma

Parasite : le distributeur de la Palme d’Or de Cannes se lâche (à son tour) sur Netflix

Si le réalisateur de Parasite admire la stratégie de Netflix, il pense que cela se fait aux dépens de la qualité.

Il y a

  

le

 
Netflix week-end
© Pexels / John-Mark Smith

Netflix est devenu ces dernières années un véritable géant (qui pourrait bien être aux pieds d’argile). Mais impossible d’y échapper, de ne pas s’y intéresser et pour certains dans le monde du cinéma de s’en inquiéter. La plateforme est la cible de nombreuses critiques, mais reçoit peu à peu, une véritable reconnaissance des institutions, comme le montre ses nombreuses nominations pour les Golden Globes ce dimanche. Principal résistant ? Le Festival de Cannes, qui ne veut pas vraiment en entendre parler.

Manuel Chiche et le défi qualitatif de Netflix

Manuel Chiche est une figure du cinéma hexagonal pour sa capacité à dénicher les talents. A son CV, on trouve Green Room, High Rise et bien sûr Parasite, le film qui a remporté la Palme d’Or à Cannes cette année. Une incarnation de sa volonté de se tourner vers l’Asie pour mettre la main sur les perles cinématographiques de demain.

Comme beaucoup d’acteurs du cinéma, il a son avis sur Netflix. Dans une interview accordée à Paris Match, il s’est longuement épanché sur le sujet. L’occasion pour lui de critiquer Netflix, mais pas seulement. Alors que l’on trouve beaucoup d’opposants radicaux à la plateforme de streaming, il préfère admirer ses forces.

Le débat sur Netflix est totalement faussé. C’est un débat d’arrière-garde. Pourquoi s’en prendre à quelque chose d’inéluctable ? Dans un premier temps, streaming et Netflix c’étaient le même mot. Netflix a bâti un modèle. Techniquement, c’est efficace, sur le plan marketing, c’est remarquable.

Mais, cela ne va pas de pair, avec ce qui est son cœur de métier. Découvrir des talents, produire des œuvres et pas seulement les financer.

Ils ne découvrent personne ou presque. Ils ne produisent pas, ils financent. Netflix n’intervient d’ailleurs pas sur les films, ils signent juste des chèques. Et le plus souvent, les films que les réalisateurs font pour Netflix sont leurs plus mauvais. En tout cas de mon point de vue. Netflix, c’est le buffet à volonté à dix balles.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

2 Commentaires

2 Commentaires

  1. Olivier

    5 janvier 2020 at 12 h 43 min

    Mdr on critique les champions alors que notre cinéma ne vit que sous assistance avec 80% des films français qui font moins de 100 000 entrées 🙄 quelle condescendance…

  2. .KiPP_

    5 janvier 2020 at 13 h 15 min

    « Et le plus souvent, les films que les réalisateurs font pour Netflix sont leurs plus mauvais. » C’est un peu exagéré je trouve. M’enfin, tout n’est qu’une question de point de vue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top forfait mobile

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests