Suivez-nous

Auto-Moto

Pour la première fois, un pilote de jeu vidéo bat un pilote de F1 dans une vraie course sur circuit

Un gamer eSport fan de simulateurs de course a battu un ex-pilote de F1 sur piste lors d’une exhibition de sports mécaniques.

Il y a

le

Course auto esports

On sait que depuis des années les pilotes de course, comme les pilotes d’avions, s’entrainent de longues heures sur des simulateurs ultra-sophistiqués avec un rendu plus vrai que nature. Puis est arrivée une nouvelle génération de coureurs, élevés aux jeux vidéo, eux aussi de dernière génération. Quiconque a déjà pris les commandes d’une voiture dans un jeu comme Forza ou Formula 1 sait à quel point ces derniers sont confondants de réalisme, que ce soit dans le graphisme, le gameplay ou les centaines de réglages possibles, identiques à ceux que l’on peut trouver sur une vraie voiture de course.

Une nouvelle étape vient d’être franchie entre virtuel et réalité : un pilote de eSport, qui – officiellement – n’avait jusque là conduit des bolides que dans des simulateurs et jeux vidéo, vient de battre un ex-pilote de F1 à bord d’une vraie voiture sur un vrai circuit !

Visiblement, passer des centaines d’heures dans des simulateurs de course réalistes semble avoir porté ses fruits pour au moins un pilote d’eSports. Enzo Bonito, qui maîtrise Assetto Corsa et iRacing, vient de battre le pilote professionnel Brésilien de F1 et de WEC Lucas Di Grassi dans une course réelle, The Race of Champions au Mexique, un événement créé il y a trente ans et qui confronte des stars de toutes les catégories de sports motorisés, y compris désormais des pilotes de simulation. Ryan Hunter-Reay, vainqueur de l’Indy 500, Tom Kristensen, superstar du Mans, et Pierre Gasly, le pilote de F1 de Red Bull, étaient également présents.

Affronter le risque dans la vraie vie, et faire mieux qu’un pro

Bonito a affronté Di Grassi dans une course en face à face à bord d’une Vuhl 05s, une voiture fabriquée au Mexique, homologuée pour la route et taillée pour le circuit. Bonito a fini par battre le champion de Formule E d’une demi-seconde. C’est la première fois qu’un pilote de course de simulation bat un pilote professionnel expérimenté dans une épreuve réelle.

Il s’agit bien d’une performance étonnante, quand on connait la différence abyssale qui existe entre la simulation et la course sur circuit réelle. Si la simulation peut permettre de s’imprégner d’un circuit jusqu’à en connaitre les moindres détails, la réalité comprend un élément qu’il est impossible de reproduire virtuellement : le danger, et la perception que l’on en a.

Cependant, l’histoire ne dit pas tout, et il est prudent de relativiser. D’une part la course se joue sous la forme d’un duel sur un tour de circuit, qui plus est sur une piste courte et peu rapide. D’autre part, peut-être qu’Enzo Bonito était déjà à l’origine un féru de sport auto et pilote émérite dans la vraie vie, même s’il ne l’a pas indiqué officiellement. Peut-être qu’il avait déjà couru sur circuit. Enfin, être un gamer n’est pas incompatible avec le fait d’être né doté de prédispositions naturelles au pilotage. Malgré tout, battre un pilote professionnel, a fortiori ex-pilote de F1 – même de bas de tableau – restera à jamais un exploit marquant une étape dans la courte histoire du eSport. Chapeau l’artiste.

Regardez la confrontation

Source

4 Commentaires

4 Commentaires

  1. Arnaud

    22 janvier 2019 at 15 h 47 min

    Bonjour Eric,

    Fidèle lecteur, étant très proche du sujet et sur place lors de cette course, je me permets quelques commentaires sur cet article.

    Le but n’est pas remettre en cause la performance d’Enzo, mais de modérer un peu les propos et d’affiner l’analyse.
    1) Lucas Di Grassi n’est plus en Formule Un depuis 2010. Cela reste un des meilleurs pilotes du monde, mais le titre est un peu racoleur non ? ;))
    2) Enzo Bonito a déjà roulé dans une voiture de course, justement lors de la ROC en 2018 lorsqu’il avait remporté la compétition ERoc. Depuis janvier dernier il a d’ailleurs peut-être eu d’autres occasions de le faire.
    3) Enfin Mazda a depuis longtemps amené des pilotes virtuels à la compétition réelle et certains se sont même déjà imposés aux 24h du Mans en catégorie P2.

    Donc la performance d’Enzo est réelle et doit être relevée, mais pour une fois ton article fait un peu trop dans le sensationnel

  2. Pierre

    23 janvier 2019 at 17 h 16 min

    Vraiment n’importe quoi cet article dont le titre est racoleur à l’extrême. On appelle ça un putaclic !

    Un pilote de F1 qui n’a pas piloté de F1 depuis plus de 8 ans !

    Une course sur 1 seul malheureux tour de circuit, et qui n’est pas très rapide en plus .

    • Eric

      23 janvier 2019 at 20 h 32 min

      Vous avez lu l’article ? Visiblement non. Essayez peut-être ?

  3. Jude

    8 février 2019 at 8 h 28 min

    Je n’ai toujours pas compris comment un gamer a pu battre un vrai pilote de F1 lors d’une course. Il faut dire qu’Enzo Bonito a beaucoup plus de temps pour s’entraîner devant son écran.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests