Suivez-nous

Réseaux sociaux

Pour lutter contre la désinformation sur le coronavirus, Twitter supprime les tweets de plusieurs personnalités

Twitter a fait part de sa volonté à lutter contre la désinformation sur son réseau social en supprimant les tweets de personnalités comme John McAfee ou David Clarke.

Il y a

  

le

 
twitter
© Presse-citron

Lorsque le coronavirus s’est répandu plus largement dans le monde après son apparition en Chine au début de l’année 2020, Twitter et d’autres plateformes sociales ont fait savoir qu’elles s’engageaient dans la lutte contre la désinformation en ligne. Le réseau de Jack Dorsey a prouvé son intention en supprimant plusieurs tweets violant cette nouvelle mesure.

Des tweets partagés à une audience conséquente

Twitter s’est attaqué au compte de John McAfee, un informaticien et homme d’affaires qui s’est déjà trouvé au centre de plusieurs polémiques. Celui-ci s’exprime régulièrement sur le Bitcoin, assurant haut et fort qu’il sait qui est le mystérieux fondateur de la cryptomonnaie sans pour autant apporter de preuves à ce qu’il avance.

En pleine épidémie, l’homme s’est donc exprimé sur le coronavirus en déclarant que celui-ci ne pouvait pas « attaquer les noirs parce que c’est un virus chinois ». Si le tweet de McAfee n’est plus disponible, son compte Twitter est toujours actif à l’heure où nous écrivons ces lignes.

Twitter a également supprimé des messages rédigés par David Clarke, un ancien fonctionnaire et shérif américain. Il a utilisé la plateforme pour défendre l’idée selon laquelle les bars et les restaurants devaient rester ouverts, ajoutant que les autorités devaient « laissez les gens décider s’ils veulent sortir ». Dans un autre tweet, Clarke a encouragé la population à descendre dans la rue après les avoir invités à revenir à la raison et à arrêter d’acheter du papier toilette.

Les trois messages ont été supprimés et Clarke semble avoir quitté Twitter. Dans sa bio, on peut actuellement lire : « JE QUITTE TWITTER EN RAISON DE LEUR CONTRÔLE CONSERVATEUR DU DISCOURS. DES FANATIQUES TOTALITAIRES ». Il n’a pas partagé de nouveaux messages hormis la suite d’un thread contenant les tweets polémiques.

Cependant, il existe encore des messages dans lesquels il évoque le fait de descendre dans les rues et d’y rester afin d’éviter le contrôle du gouvernement.

David Clarke compte pas moins de 917 200 abonnés contre 1 million pour McAfee, ce qui explique aussi pourquoi Twitter a pris la décision de supprimer leurs messages respectifs.

Toutefois, comme pour Clarke, on peut encore trouver des tweets dans lesquels l’inventeur de l’antivirus du même nom compare le coronavirus à la grippe, demandant pourquoi le confinement n’avait pas lieu chaque année pour cette raison.

Twitter
Par : Twitter, Inc.
4.5 / 5
16,7 M avis
2 Commentaires

2 Commentaires

  1. Patrick

    18 mars 2020 at 20 h 00 min

    D’après ce que j’ai lu dans votre article, David Clarke pose juste une question.
    Pourquoi n’aurait-on plus le droit de s’interroger ?

    Cela n’empêche pas quelqu’un d’autre de répondre à son interrogation.
    C’est la base de l’échange sur Internet comme dans la vie courante.

    De même émettre une opinion, si elle est présentée comme une opinion personnelle (et non pas une vérité scientifique, n’aurait-on plus le droit de le faire maintenant ?
    Surtout sachant que d’autres peuvent répondre à cette opinion.

  2. Patrick

    18 mars 2020 at 20 h 06 min

    Oups, je voulais écrire Mac Affee et non David Clarke.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests