Suivez-nous

Réseaux sociaux

Pourquoi le fonds Elliott cherche à remplacer l’actuel patron de Twitter

Le fonds d’investissement Elliott chercherait actuellement à pousser Jack Dorsey, fondateur et dirigeant de Twitter, vers la sortie. Voici pourquoi.

Il y a

  

le

 
twitter
© Presse-citron

Comme il est difficile de séparer Facebook de son fondateur Mark Zuckerberg, il en est de même pour Jack Dorsey —bien que le PDG de Twitter fasse moins parler de lui, et Twitter. À la tête de deux entreprises cotées en bourse, le réseau social et Square, l’entrepreneur américain serait actuellement sur la sellette.

Pourquoi vouloir remplacer le patron de Twitter ?

L’agence Bloomberg assure que Dorsey est la cible du fonds activiste Elliott Management, qui prévoirait de pousser ce dernier vers la sortie. À la tête du fonds en question, Paul Singer serait effectivement en train de prévoir un plan pour remplacer l’actuel patron de Twitter. Le sujet devrait être abordé à l’occasion de la prochaine assemblée générale des actionnaires de la société américaine. À cette occasion, trois sièges du conseil seront disponibles.

Cette information intervient alors qu’Elliott Management aurait pris une participation « significative » au capital du réseau social, mais dont le montant reste inconnu.

Pour le fonds Elliott, il conviendrait de remplacer Jack Dorsey parce que « son attention est divisée entre Twitter et Square », ce qui l’empêcherait donc de se concentrer uniquement sur le réseau social. Le patron de la plateforme a aussi fait part de sa volonté de partir vivre en Afrique pendant trois à six mois dans l’année, une décision qui inquiète.

Aucune des deux entités n’a commenté l’information.

En 2008, soit deux ans à peine après avoir fondé Twitter, Jack Dorsey a été évincé de l’entreprise pour mauvaise gestion. Il a finalement fait son retour à la tête de celle-ci en 2015 en promettant plus de transparence et d’écoute. L’entrepreneur a aussi fait part de sa volonté de séduire le grand public face à des réseaux sociaux comme Facebook, Snapchat et autres. Il a également supprimé plus de 300 emplois, soit 8% des effectifs.

Depuis son retour en 2015, Bloomberg indique que l’action Twitter a perdu 6,2% de sa valeur. Comme Facebook, le réseau social a été confronté à de multiples problématiques concernant les fake news et la désinformation au cours de ces dernières années. Régulièrement, la plateforme annonce de nouvelles mesures pour lutter contre ces fléaux qu’on peut retrouver sur les réseaux sociaux.

Twitter
Par : Twitter, Inc.
4.5 / 5
15,9 M avis
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests