Suivez-nous

Applications

Pourquoi l’application Yuka a été condamnée pour dénigrement

La Fiac (la Fédération française des industries des aliments conservés) a condamné l’application Yuka à supprimer des passages litigieux d’articles rédigés et publiés sur son blog.

Il y a

  

le

 
Yuka application
© Yuka

Lancée en 2017, Yuka a connu une forte croissance qui lui a permis de comptabiliser plus de 15 millions de téléchargements pour 12 millions en France en janvier 2020. Avec son application simple d’utilisation, les utilisateurs peuvent scanner les codes barres de produits alimentaires et cosmétiques pour avoir une note globale basée sur sa composition. Si le produit est jugé mauvais, l’app propose une alternative considérée plus saine.

Un article de Yuka jugé problématique

Utilisée mensuellement par 5,5 millions d’utilisateurs, l’application Yuka dispose indéniablement d’une forte notoriété en France. C’est ce qui a poussé la Fiac (Fédération française des industries des aliments conservés) à poursuivre la startup pour dénigrement. En cause, un article rédigé sur le blog de la jeune pousse, qui écrit régulièrement des contenus sur la nutrition tout en mettant en lumière certains produits par le biais de recettes. Publié en octobre 2019, le papier intitulé « Halte aux emballages toxiques » se questionne sur les usages de plusieurs emballages comme le plastique, le verre ou encore l’aluminium.

Dans l’article partagé sur le blog de Yuka, son autrice indique que l’aluminium et la conserve sont à éviter au maximum, une mesure qui comprend les boissons comme les sodas, mais aussi les légumes et autres aliments en conserve. Pour la Fiac, il s’agit d’un amalgame qui se base uniquement sur l’avis d’un seul nutritionniste. À l’heure actuelle, les passages de l’article qui posent question ont été supprimés.

En conséquence, la Fédération a mené la startup devant le tribunal de Versailles. Le 5 mars, ce dernier a jugé que Yuka était bel et bien coupable de dénigrement. Il est indiqué à ce sujet : « la tonalité des propos contenus dans le blog manque de mesure par une généralisation abusive relative à tous les emballages dans lesquelles les aliments sont conservés ; que l’information transmise par l’article litigieux manque aussi de base factuelle suffisante, qu’elle se fonde sur une source unique, laquelle est citée à mauvais escient et interprétée de manière extensive ».

Yuka se voit dans l’obligation de supprimer les passages concernés de l’article, faute de quoi il devra verser 500 euros de pénalité par jour de retard. La startup a également écopé d’une amende de 3 000 euros. Désormais, l’article ne comprend donc plus les lignes concernées et un nouveau lien renvoie vers un autre article sur le sujet.

10 Commentaires

10 Commentaires

  1. Alias06

    11 mars 2020 at 15 h 47 min

    Je pense plutôt que cette application pose un gros problème à NUTRI-SCORE recommandée par l’état. Pourtant YUCA est la plus adoptée par les consommateurs et elle doit certainement faire de l’ombre au fabricants de conserves, car l’étiquetage des produits n’est pas accepté par tous les fabricants et distributeurs (voir lien de l’article sur Nutri-Score – francetvinfo.fr/sante/politique-de-sante/nutri-score-le-nouvel-etiquetage-nutritionnel-en-cinq-questions_2445720.html ).
    Certes l’application pour certains n’est peut-être pas fiable, mais elle fournit beaucoup de renseignements sur les produits et ça ne plait pas à tout le monde.
    C’est cela la démocratie et le droit à l’information !!!

    • Michmich

      12 mars 2020 at 7 h 21 min

      Merci pour ton commentaire, tu vas avoir une promotion en interne chez Yuka pour ton message 😉

      • Lulu

        12 mars 2020 at 7 h 55 min

        Ah ben oui cette personne défend Yuka donc forcément elle bosse pour eux… Il faut juste regarder la vérité en face, bizarrement depuis l’apparition de Yuka on voit beaucoup plus de nutriscores sur les emballages en magasin. Les industriels essaient de se donner bonne conscience mais ils se rendent compte que maintenant les gens sont profondément concerné par ce qu’ils consomment, et ça, ça ne leur plaît pas !

      • Alias06

        13 mars 2020 at 12 h 54 min

        En lisant ton commentaire, toi tu dois défendre Nutri-Score,
        Alors sache que je n’utilise pas Yuka car je n’y crois pas et je ne défends pas Nutri-Score non plus.
        Je ne défends que mon point de vue.

      • Brassart

        13 mars 2020 at 20 h 35 min

        Tu penses qu’il a mal orthographié « Yuca » exprès pour brouiller les pistes donc ?

    • Badidonc

      12 mars 2020 at 9 h 06 min

      Coluche disait: il suffirait que les gens n achètent plus de la merde, pour que l on arrête de leurs en vendre…. Ou que l on empêche de savoir que sans n est…. Il suffit de voir les pubs pour les goûters des gosses pour comprendre qu ils apprenne tot….

  2. Cookiemonster51

    12 mars 2020 at 8 h 08 min

    Et toi tu auras ta promotion a la FIAC

  3. Albert Baldonado

    12 mars 2020 at 8 h 51 min

    Bonjour,
    J’adore cette application, surtout quand des commerciaux essaie de me vendre des cochonneries donner à mes enfants dans les grandes surfaces. Je sort yuka, je scanne et je montre au commercial « produit mauvais ». Je lui rend le produit.

  4. Mike

    12 mars 2020 at 11 h 30 min

    Merci de préciser qu’il s’agit du tribunal de commerce de Versailles…
    Extrait de Wikipedia : « Les juges sont des commerçants élus par leur pairs pour deux ans (ils siègent à 3), le greffier est un officier public et ministériel nommé par le garde des sceaux et depuis le 27 janvier 2016 recruté sur concours ».
    Ce n’est pas un tribunal d’instance où exercent des magistrats de profession …

  5. vinoc

    12 mars 2020 at 18 h 53 min

    Yuka est tellement mieux que le nutriscore qui ne prend même pas en compte les additifs !

    Franchement dénigré yuka, c’est faire le promotion des produits cancérigènes qui devraient être interdit !

    Merci yuka !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests