Connect with us

Crypto-monnaies

Pourquoi la vente de Bitcoins dans les bureaux de tabac est suspendue ?

Alors que la vente de Bitcoins a démarré il y a peine deux mois dans les bureaux de tabac, celle-ci est déjà suspendue. Voici pourquoi.

Il y a

le

bitcoin
© Pexels / Pixabay

Si la mise en vente de Bitcoins dans les bureaux de tabac avait fait parler d’elle lors de son officialisation début janvier, sa suspension est nettement plus discrète. Pour rappel, ce système était le premier « réseau physique à vendre des cryptomonnaies » et devait rassembler entre 3 000 et 4 000 établissements étalés dans l’hexagone.

Dans les faits, une dépense en euros —de 50, 100 ou 250 euros— permettait l’acquisition d’un ticket disposant d’un code. C’est ce dernier qui offrait alors la possibilité d’accéder aux précieux Bitcoins et de les stocker sur un portefeuille numérique.

Vers un retour des ventes de Bitcoins dans les bureaux de tabac à la fin du mois de mars ?

C’est la société KeplerK qui a initialement lancé une plateforme permettant l’achat de Bitcoins dans ces espaces physiques. Dès le lancement du dispositif, plusieurs entités comme l’Autorité des marchés financiers, la Banque de France et l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution avaient invité à la régulation, tout en précisant être hostiles au projet.

Néanmoins, ce ne sont pas ces organismes qui ont mené à la suspension de la vente de Bitcoins dans ces établissements, selon KeplerK. Dans une interview accordée à Capital il y a peu, Adil Zakhar, directeur de la stratégie de la société assure : « Nous avons été victime de notre succès et avons préféré suspendre le service afin de procéder à des ajustements techniques […] Les utilisateurs constataient des lenteurs importantes pour convertir leurs tickets ». Pour lui, la société a dû précipiter son lancement en raison de nombreuses fuites dans les médias, ce qui l’a amené à lancer rapidement les ventes dans les bureaux de tabac.

Adil Zakhar ajoute également un élément non négligeable pour l’entreprise : « Nous trouvions également que la procédure actuelle était trop longue pour nous verser nos commissions ».

Malgré tout, cette suspension ne semble pas être un arrêt définitif de la vente de Bitcoins dans les bureaux de tabac et KeplerK se veut confiant. Il est prévu que le système soit de nouveau en place dès « fin mars, début avril », date à laquelle le processus pourra être lancé dans la totalité des établissements français. Une campagne de marketing est également au programme.

Source

Qui est Satoshi Nakamoto, l’inventeur du Bitcoin ?

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests