Suivez-nous

Ordinateurs

La production du Mac Pro d’Apple ne sera pas « Made In China »

Apple met fin aux rumeurs quant à la délocalisation de la production de son Mac Pro en Chine. L’ordinateur sera produit aux États-Unis.

Il y a

  

le

 
Apple Mac Pro écran
© Apple

« Le Mac Pro est l’ordinateur le plus puissant d’Apple et nous sommes fiers de le construire à Austin », réitéré Tim Cook, le PDG d’Apple. Finalement, la firme de Cupertino ne produira pas son ordinateur destiné aux professionnels en Chine, et la raison se montre avant tout politique. En vue de l’actuelle guerre commerciale, Apple ne souhaite pas voir apparaître une hausse des tarifs douaniers, qui aurait comme conséquence de faire augmenter le prix de son nouveau Mac Pro, dévoilé en juin dernier.

A l’occasion de la WWDC, Apple a effectivement levé le voile sur la nouvelle génération de Mac Pro, remplaçant celle apparue en 2013. Et il faut dire que son prix est impressionnant : il a doublé, passant de 3 999 à 5 999 dollars. Mais « son coût de production est 2,5 fois plus élevé », expliquait la marque, qui a délaissé la forme cylindrique du Mac Pro pour un retour vers un form factor plus classique. A l’intérieur, la bête est passée de 32 Go à 1,5 To. Impressionnant.

Finalement, le Mac Pro sera produit aux États-Unis

Malgré son amélioration drastique, les deux versions partageront néanmoins le même site de production, et ce dernier ne sera pas délocalisé en Chine. Dans la ville d’Auston, dans l’Etat du Texas, Apple réitère l’assemblage de ses ordinateurs, au plus grand des plaisirs du gouverneur du Texas, Greg Abbott. Ce dernier a commenté la nouvelle en se réjouissant que « le dernier investissement d’Apple témoigne de la main-d’œuvre inégalée et du climat commercial privilégié du Texas. L’économie de notre État est florissante alors que les secteurs de la technologie et de la fabrication continuent à se développer ».

L’Etat du Texas n’est d’ailleurs pas le seul à conserver l’activité d’Apple. Huit autres états que sont l’Arizona, la Maine, le Nouveau Mexique, New York, l’Oregon, la Pennsylvanie et Vermont accueilleront toujours des entreprises fournisseurs pour la production du Mac Pro 2019. Plus largement même, Tim Cook expliquait au moment de cette information que 36 états américains avaient également leur empreinte déposée sur le nouvel ordinateur.

Une nouvelle qui ne cache pas la mauvaise ambiance chez les employés

En commentant le nouvellement du partenariat entre Apple et le Texas, le gouverneur de l’état n’a pas manqué d’adresser un petit message promouvant l’activité locale. « Je suis reconnaissant à Apple pour son engagement à créer des emplois au Texas et je continuerai à promouvoir des politiques fiscales et réglementaires qui encouragent les investissements dans notre État et profitent aux futures générations de Texans. »

 Néanmoins, le site de production sous-traitant est loin d’être dans une situation stable avec ses employés. Le Texas a effectivement mis fin à l’abattement fiscal dont profitait l’usine. Suite à un article du Wall Street Journal, les problèmes internes au site de production ont été rendus publics, et nous avons pu apprendre que les salariés étaient payés au salaire minimum, ce qui avait fait naître un mouvement de revendication où ces derniers avaient décidé de faire prendre du retard à la production des appareils.

En restera que Tim Cook et ses équipes souhaitent bien que la production reste sur place, évitant ainsi d’être pénalisé par de possibles augmentations des frais douaniers en cas d’accrochage entre Pékin et Washington. Pour le PDG d’Apple, la décision de la firme de Cupertino continuera de générer « 450 000 emplois chez des fournisseurs américains ».

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests