Régioneo met les producteurs régionaux en prise directe avec les gourmets

Le web social et les moteurs d’information mènent à tout, à condition d’en sortir. C’est aussi ce qu’a pensé Marc Thouvenin, ancien directeur marketing de Wikio, qui vient de fonder Régioneo (tant qu’à faire dans les noms en « o »), un site qui va permettre aux producteurs régionaux de vendre en direct leurs produits et aux

Le web social et les moteurs d’information mènent à tout, à condition d’en sortir.

C’est aussi ce qu’a pensé Marc Thouvenin, ancien directeur marketing de Wikio, qui vient de fonder Régioneo (tant qu’à faire dans les noms en « o »), un site qui va permettre aux producteurs régionaux de vendre en direct leurs produits et aux consommateurs d’accéder à toute la diversité gastronomique des terroirs.

Basée en région lyonnaise comme toutes les bonnes start-ups (et les meilleurs blogs français), Regioneo occupe déjà une équipe de 8 personnes et a pour ambition de devenir une place de marché importante pour la diffusion de produits régionaux entre producteurs et consommateurs, sans autre intermédiaire que le site lui-même.

Si l’idée existe déjà (notamment avec l’Âne Gourmet, qui aux dernières nouvelles, ne se porte malheureusement pas très bien), la méthode est innovante, car, outre le fait que l’on puisse compter sur Marc pour une bonne maîtrise de la communication virale (Twitter, autres réseaux sociaux, vidéo) et du référencement dans les moteurs de recherche du site, ce dernier n’a pas hésité à prendre la route pour commencer à arpenter nos provinces avec armes, bagages, femme et (tout petits) enfants à la rencontre des producteurs locaux, à bord d’un camping-car vaillamment estampillé Régioneo.

Voilà qui s’appelle joindre le geste à la parole. D’ailleurs, Marc n’en restera pas là puisqu’il propose de nouvelles destinations qui seront décidées par les votes des internautes sur un sondage, et que vous pouvez suivre ses aventures sur le blog de Régioneo.


Nos dernières vidéos

20 commentaires

  1. Dans le même genre il y a le site http://www.keldelice.com/, qui est me semble-t-il plus abouti, c’est un agrégateur de petits producteurs, avec un importante part de participatif dans le site. C’est le même fondateur que le site Keljob.

  2. @Eric

    On a beaucoup parlé, dans les milieux autorisés, de la « négation identitaire » propre aux sites communautaires généralistes. C’est-à-dire qu’il ne véhiculent pas d’autres « culture » que celle de l’innovation purement communicationnelle : ce qui produit une auto-médiatisation narcissique stéréotypée. La majorité des profils d’utilisateurs de Facebook n’apportent rien en termes de « culture ». Bref, c’est lassant.

    Perso, je suis convaincu que l’inscription géographique des sites communautaire -au sens terroir- a beaucoup d’avenir. On voit d’ailleurs l’attachement géographique des lecteurs de la presse quotidienne régionale, qui résiste beaucoup mieux à l’érosion qui gagne la presse papier nationale.

    Bref, la crise aura peut-être ça de bon : elle rapprochera les gens de leurs racines.

    Vive Regioneo !

  3. J’avais entendu cette devise il y a quelques années à propos de l’internet : « think globaly, act localy ».

  4. Parti en famille sur les routes de France ! On ne pourra pas dire qu’il ne s’est pas investi dans son entreprise.
    Ca fait du bien toutes ces initiatives, non ? La crise, quelle crise ?

  5. « C’est votre première visite sur Presse-citron, vous pouvez vous abonner gratuitement au flux RSS ou par email. Merci pour votre visite ! »

    Ca commence à me gonfler ça sérieux… je viens plusieurs fois par jour et ca dit que c’est ma première visite, c’est lourd et inutile à virer au plus vite… :@

  6. Sympa le projet; faut que j’en parle sur mon blog (« Ctoula »)

    J’ai découvert récemment un service plus ou moins similaire (enfin du moins dans la même ligné)=> Green Map

    vous pouvez allez voir mon article si ça vous intéresse :http://www.ctoula.com/blog/div.....s-le-monde

    J’adore ces initiative qui ally techno, web et durable !

  7. C’est à mon sens une bonne initiative. J’avais déjà eu l’occasion d’en parler sur mon site et je reste convaincu que ca va ne faire de mal à personne. Y’a pas mal des fois à être un peu et faire découvrir sa région 😉

  8. Sans oublier le site http://www.fermiersdacote.fr qui vous permet de trouver rapidement un producteur qui pratique la vente directe (pour pouvoir acheter directement de bons produits auprès du producteur).

    En plus une nouvelle version sera disponible samedi, vous pourrez trouver encore plus rapidement les producteurs.

  9. Pingback: Régioneo met les producteurs régionaux en prise directe avec les gourmets | Camping Tip

  10. Y’a un vrai buisness à faire dans ce secteur, c’est sur.

    Malheureusement, les premiers arrivés sont rarement ceux qui restent le plus longtemps. 😉

  11. Pingback: La revue des blogs qui parlent de Regioneo @ Blog Regioneo

  12. Pingback: [interview] Regioneo, une start-up qui fleure bon le terroir | Presse-Citron

  13. Pingback: Presse Citron – Avril 2010 @ Regioneo – Presse

  14. Il y a également un jeune site, qui est en train de monter tranquillement, c’est http://www.alterboutique.com.
    Ce site s’inscrit dans une vraie démarche de développement durable et la force de cet espace, contrairement à ses homologues, c’est que ce sont les producteurs eux-même qui reçoivent les règlements des consommateurs… il y a réellement « Zéro intermédiaire »…
    De la vraie vente directe de produits du terroir !

  15. Moi j’ai mis en place un site de ce genre http://www.ctoutfrais.com/ car j’ai constaté que de plus en plus vives des Français ont le besoin de consommer local. Donc le concept apparemment c’est de mettre en place un outil de rapprochement entre personnes ou exploitations d’une même région.

Send this to a friend