La publicité numérique passe devant la pub à la télévision

L’Observatoire de l’e-pub a publié aujourd’hui son analyse du secteur de la publicité et on remarque quelques informations intéressantes, comme le fait que la publicité numérique détrône désormais la télévision dans notre pays.

France : bilan de la publicité numérique

S’il y a bien un secteur qui fonctionne bien ces dernière années, c’est celui de la publicité. En 2016, la publicité numérique aura connu une croissance de 7% par rapport à 2015. Évidemment, les grands gagnants de ce marché sont sans grande surprise Google et Facebook, qui à eux deux absorbent 68% du marché de la pub numérique et captent 86% de sa croissance !

Des chiffres assez inquiétants pour l’ensemble du marché car il s’agit d’un duopole croissant, qui phagocyte le secteur et qui fait la pluie et le beau temps sur le web.

Un marché de la pub en plein effervescence, mais dominé par Google et Facebook

Autre information étonnante, l’Observatoire de l’e-pub a expliqué que le numérique devient le «premier media investi sur l’ensemble de l’année 2016». Sa part de marché est en effet de 29,6%, devant la télévision qui ne représente plus que 28,1% en France.

D’après l’étude, le «search» est en progression de 4,3%, et atteint désormais 55% du marché de la publicité numérique totale. Le chiffre d’affaires de ce secteur est de 1,893 milliard d’euros. Le display (bannières et vidéos) suit aussi en forte hausse de 14,5%, et représente maintenant 35% du marché, pour un chiffre d’affaires de 1,204 milliard d’euros. Concernant les affiliations, les comparateurs de prix, ou l’emailing, ces derniers ont connu une croissance de 3,2%, et représentent 10% du marché de la publicité numérique, pour un chiffre d’affaires de 447 millions d’euros.

La plus forte hausse en 2016 se trouve au niveau de la publicité vidéo sur les réseaux sociaux. L’Observatoire enregistre une croissance de plus de 351%, atteignant les 117 millions d’euros désormais.

La publicité sur mobile toujours en forte croissance année après année

2016 aura une nouvelle fois accentué une tendance importante ces dernières années, on note toujours une migration des investissements publicitaires vers le mobile. Les mobiles ayant pris le pas sur le PC, c’est assez normal et aujourd’hui, 41% des dépenses digitales sont destinées aux pubs sur terminaux mobiles.

On peut donc dire que la dynamique du marché de la publicité se fait essentiellement au bénéfice de Google et de Facebook, qui ont encore de beaux jours devant eux et qui prennent de plus en plus le contrôle du web. Il suffit de voir comment une simple mise à jour de l’algorithme de Google, peut faire chuter les affaires d’un site ou d’une entreprise.

Source

Source 2


Nos dernières vidéos

Répondre