Publicsquare, un mix entre blog, CMS et…Digg ?

Il en va du web comme de la vraie vie, et comme des vraies gens dans la vraie vie : on a rarement une deuxième chance de faire une première bonne impression.Même si cette première impression est souvent subjective, les concepteurs d’applications et d’interfaces utilisateurs devraient toujours essayer de l’avoir en tête (je m’inclus bien

Public Square

Il en va du web comme de la vraie vie, et comme des vraies gens dans la vraie vie : on a rarement une deuxième chance de faire une première bonne impression.
Même si cette première impression est souvent subjective, les concepteurs d’applications et d’interfaces utilisateurs devraient toujours essayer de l’avoir en tête (je m’inclus bien sûr dans cette réflexion et je n’ai pas de recette magique).
Ainsi ai-je reçu ce week-end une invitation à tester la version beta de pré-lancement de PublicSquare, une sorte de mix entre système de gestion de contenu et blog.
Quand je dis une sorte, c’est bien là qu’est le problème : non seulement je n’ai strictement rien compris au concept, mais j’ai bien du mal à le définir et encore plus à dire à quoi ça sert. En fait j’aurais peut-être pu en savoir un peu plus, mais la plupart de mes tests (inscription, publication d’un article…) se sont soldés par un échec, sous la forme d’une jolie page d’erreur.
Bon en gros quand même, et toute mauvaise foi mise à part, Publicsquare est une plate-forme hébergée (c’est à dire qu’elle ne nécessite ni installation en local sur votre machine ni déploiement de votre part sur un serveur) qui vous permet de rédiger et publier des articles mais dont la caractéristique principale réside dans la publication et l’évaluations à plusieurs, autrement dit un outil de publication collaboratif, mélant théoriquement facilité d’utilisation d’un blog hébergé (de type Blogger par exemple) et contibuteurs multiples.
Avec Publicsquare (et quand ça fonctionnera à peu près) vous pourrez gérer une sorte de blog collectif doté de fonctions de type Digg, mais réservées aux rédacteurs privés, de la façon suivante :

  • recueillir des suggestions d’articles des contributeurs
  • les faire évaluer par les autres contributeurs
  • les améliorer jusqu’à ce que leur score leur permette d’être publiées
  • le meilleur contenu arrive en une à l’aide d’une évaluation qualitative basée sur les suggestions et les commentaires
  • les contributeurs gagnent des points basés sur leur réputation ce qui vous permet d’identifier les meilleurs rédacteurs potentiels
  • l’idée peut-être la plus intéressante : les commentaires sont eux-mêmes traités comme du vrai contenu, avec leur liens permanents, leurs scores et la possibilité d’en faire de vrais articles en les poussant en une.

En résumé une foison de bonnes idées mais une réalisation qui pour le moment laisse perplexe, même si je suis impatient de vraiment voir ce que donnera la version définitive et pleinement fonctionnelle, dont vous pouvez voir une version publique de démo ici (qui ne me paraît guère plus claire que la description que je viens d’en faire…).


Nos dernières vidéos

3 commentaires

  1. "..En fait j’aurais peut-être en savoir un peu plus, mais la plupart de mes tests.."

    Il ne manquerait pas un mot là ? :/

    L’idée attirera sûrement du monde, comme tout site de ce style. Pourquoi pas tester mais je ne pense pas que j’y resterai bien longtemps..

  2. Le site-test est en plus assez peu fourni et relativement moche… C’est se tirer une balle dans le pied que de lancer un outil de ce genre avant de l’avoir peaufiner et perfectionner.

Répondre