Connect with us

Internet

Puisque certains le prennent comme ça

Il y a

le

Et hop, supprimé le billet sur l’affaire Garfieldd, parce-que je veux bien discuter mais certainement pas admettre des commentaires fielleux qui tournent à l’insulte personnelle.
Puisqu’on ne peut même pas émettre un avis sur la forme sans parler du fond, on n’émet plus rien du tout, comme ça tout le monde est content et l’honneur de la blogotruc est sauf.

Mise à jour de 14:45 :
comme j’ai fermé les commentaires (et maintenant les trackbacks tant que l’excité(e) de service ne se sera pas calmé(e) – il (elle) se reconnaîtra mais moi je ne sais tjs pas qui c’est et je m’en fous) j’ai reçu pas mal de messages par email depuis ce matin et je suis assez agréablement surpris de leur teneur. Je n’ai pas beaucoup de temps aujourd’hui mais je vais essayer quand même de vous préparer un petit article clarifiant définitivement mon point de vue car je m’aperçois – mais ça ne m’étonne pas – que beaucoup partagent mon avis sur la question.
Je ne suis le porte-parole de rien ni de personne, si ce n’est de moi-même, mais comme je n’aime pas la censure et encore moins l’auto-censure, je vais vous expliquer en détail ce que je pense de tout ça.
Et, promis, j’éviterai l’humour ou le second degré, car visiblement beaucoup ne sont pas aptes à les comprendre.
Et jen profiterai pour re-publier les commentaires de ce matin, après les avoir filtrés (rapport à l’excité(e) de service, donc), car il n’y a pas de raison qu’une majorité d’avis objectifs soient censurés à cause des excès d’une poignée d’abrutis.

Dernières news

Les bons plans

Les tests