Connect with us

Mobile

Qualcomm : Apple devrait 7 milliards de dollars de redevance

En pleine bataille juridique avec Apple sur l’utilisation d’un brevet, Qualcomm a fait quelques révélations à la cour fédérale de San Diego. En effet, la marque à la pomme aurait une ardoise de 7 milliards de dollars pour l’utilisation de ses licences.

Il y a

le

Keynote Apple iPad Pro et Mac

Ce conflit entre Qualcomm et Apple est engagé depuis quelque temps déjà. La société fabriquant les puces mobiles Snapdragon est accusée par le fabricant des iPhone de pratiques déloyales pour l’utilisation de ses licences. De son côté, Qualcomm accuse Apple de violation de brevet. Une passe d’armes qui nous rappelle les précédents conflits entre Samsung et la société aujourd’hui dirigée par Tim Cook.

Ainsi, Qualcomm a sorti sa calculette et a noté le montant de cette redevance impayée. Lors d’une audience au tribunal fédéral de San Diego, le fabricant a annoncé un montant s’élevant à 7 milliards de dollars. Bien évidemment, Apple s’offusque et conteste devoir une telle somme.

Apple conteste une « double peine »

Dans les faits, Apple détaille ce qu’elle estime être une pratique déloyale. Lorsque la marque à la pomme utilise une puce Qualcomm dans un iPhone, elle devrait payer une première fois cette redevance. S’ensuit une seconde redevance justifiée par l’exploitation d’un brevet. Une double peine que Qualcomm juge légale. Le fabricant de puces a même renchéri en dénonçant la démarche d’Apple qui chercherait à brider son modèle commercial, alors que le géant est bon client depuis l’iPhone 3GS.

> Lire aussi :  L’Édito Hebdo : le baratin d'Apple, des voitures électriques et une grosse info exclusive !

Il ne fait aucun doute que cette guerre des brevets et du plus fort va durer encore de nombreux mois, si ce n’est quelques années. Si Apple a lancé les hostilités en 2017, Qualcomm revient à la charge avec une sacrée facture à payer.

Cependant, et depuis quelque temps, Apple serait en train de préparer ses propres processeurs. Ils seraient destinés aux iMac et aux MacBook. Cela avait déjà été le cas pour les processeurs des iPhone. Si les projets du géant aboutissent, sa société pourrait s’affranchir de nombreuses contraintes ainsi que de sérieuses dépendances à des fabricants, dont le dernier serait Intel. De plus, cela lui donnerait la possibilité d’adapter le design et les caractéristiques des processeurs aux besoins précis de ses devices.

2 Commentaires

2 Commentaires

  1. PeteRock94

    29 octobre 2018 at 10 h 35 min

    « Cependant, depuis quelque temps Apple serait en train de préparer ses propres processeurs. »

    Ce n’est pas le cas depuis l’iphone 5 ou 5S avec la puce A7?

  2. Bonjour

    29 octobre 2018 at 10 h 50 min

    Soit vous n’y connaissez rien (ou vous avez mal compris l’article d’origine) soit vous avez trop simplifié.

    Apple utilise ces propres processeurs depuis longtemps.

    Une puce réseau et un processeur sont 2 choses totalement différentes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests