Suivez-nous

Tech

Quand Amazon travaille main dans la main avec la police américaine

Deux cents agences de police se sont associées à Amazon sur l’ensemble du territoire américain. Le géant de la Tech s’engage à leur donner accès aux images des utilisateurs de caméras de surveillance Ring. Des garde-fous ont toutefois été mis en place pour éviter les abus.

Il y a

le

Sonnettes connectées Ring
© Ring

Décidément, Amazon tente le tout pour le tout pour promouvoir ses caméras Ring. Nous vous parlions récemment de la polémique entourant les publicités de ces sonnettes intelligentes. L’entreprise de Jeff Bezos est notamment accusée de jouer sur la peur de ses utilisateurs pour les pousser à acheter son produit.

Dans sa communication, Amazon insiste également beaucoup sur sa relation privilégiée avec les forces de l’ordre. La société a ainsi fait don de 15 sonnettes Ring équipées de caméras à la police de la ville de Lakeland en Floride. On savait que des liens avaient été établis mais pas l’étendue de ces partenariats. Selon Motherboard, plus de 200 départements de police se sont associés à Ring dans tout le pays.

Amazon mise à fond sur la sécurité

Ce contrat permet aux policiers d’avoir accès aux images nécessaires à leurs enquêtes, sans aucun mandat. Seul l’accord des utilisateurs est nécessaire pour pouvoir les visionner. Autant dire que ce dispositif suscite l’ire de plusieurs associations de défenseurs des libertés civiles. Un porte-parole de Ring a donc tenu à préciser la teneur de cet échange avec la police :

« Toutes les décisions que nous prenons chez Ring sont centrées sur la confidentialité, la sécurité et le contrôle des utilisateurs. Tandis que les partenaires chargés de l’application de la loi peuvent soumettre des demandes de vidéos aux utilisateurs d’une zone donnée lorsqu’ils enquêtent sur une affaire active, Ring facilite ces demandes et le consentement de l’utilisateur est requis pour que toute séquence ou information soit partagée. Les forces de l’ordre ne peuvent pas savoir combien d’utilisateurs de Ring ont reçu la demande, refusé de partager ou se sont désabonnés de toutes les demandes futures. »

Ce n’est en tout cas pas la première fois qu’Amazon se montre active en matière de sécurité. Elle a notamment développé un système de reconnaissance faciale : Rekognition, produit qu’elle commercialise aux polices locales et aux services de l’immigration. L’efficacité de ce dernier est remis en cause comme nous vous en faisions part en janvier dernier. Certains demandent donc à Amazon de cesser de le vendre à la police.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À la une

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Advertisement RED

Les tests