Suivez-nous

Tech

Quand des deepfakes s’invitent au beau milieu des élections britanniques

Deux deepfakes, impliquant les deux principaux concurrents, ont été postés sur Twitter. L’idée est de sensibiliser le public aux risques liés à la désinformation.

Il y a

  

le

 
deepfake
© Future Advocacy

« Je demande aux membres du Labour et à nos électeurs de soutenir la réélection de Boris Johnson en tant que premier ministre du Royaume-Uni ». Cette phrase choc de Jeremy Corbyn n’a évidemment jamais été prononcée par l’intéressé, mais on la retrouve dans une vidéo où il semble bel et bien appeler ses soutiens à soutenir son opposant conservateur. Le même deepfake impliquant Boris Johnson a également été diffusé le même jour sur Twitter. Ces publications interviennent dans un contexte politique tendu alors que les élections législatives se tiendront le 12 décembre prochain.

Il suffit d’écouter quelques secondes les extraits pour se rendre compte de la supercherie mais la démarche, elle, se veut très sérieuse. Le groupe de réflexion Future Advocacy se trouve derrière cette opération. Son responsable, Areeq Chowdhury a notamment expliqué : «  Les deepfakes représentent une véritable menace pour la démocratie et la société dans son ensemble. Ils peuvent être utilisés pour attiser la désinformation et saper totalement la confiance dans le contenu audiovisuel. »

Un vrai danger pour les démocraties

Selon lui, les hommes politiques ne prennent pas du tout au sérieux ce danger et n’ont rien fait pour résoudre le problème de la désinformation en ligne. Il estime par ailleurs qu’on ne peut laisser les grandes entreprises gérer seules le problème et qu’il s’agit d’une préoccupation d’ordre public.

Les deepfakes deviennent en effet de plus en plus crédibles. Outre l’imitation corporelle des personnes, de grands progrès ont été réalisées en matière de reproduction des voix. Si bien que certains vont même jusqu’à dire que d’ici un an, tout le monde sera en mesure de produire des deepfakes indétectables. Pour l’heure, cette technologie concerne principalement les contenus pour adultes. Mais on les a aussi vu à l’œuvre dans le cadre d’arnaques très crédibles. Qui sait si elles ne pourraient pas demain devenir de vraies armes politiques ? La démarche de Future Advocacy aura au moins eu le mérite de porter l’attention sur ce sujet.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

1 commentaire

1 Commentaire

  1. Jimmy Cram

    17 novembre 2019 at 19 h 42 min

    Arrêtez d’utiliser les réseaux sociaux et on n’en parle plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests