Suivez-nous

Tech

Quand des employés de Huawei collaborent avec l’armée sur des projets de recherche

Un rapport révèle que des employés de Huawei ont collaboré avec des militaires chinois sur pas moins de dix projets de recherche différents. La firme assure qu’elle n’était pas au courant.

Il y a

  

le

 
Huawei 5G
© Presse-citron

Alors que Huawei est dans la tourmente depuis quelques semaines, un rapport dévoilé par l’agence Bloomberg révèle que certains employés de la firme chinoise ont travaillé aux côtés des forces militaires durant plusieurs années.

Huawei assure qu’il n’était pas au courant

En effet, plusieurs employés de Huawei auraient bel et bien travaillé en collaboration avec différents organes de l’Armée populaire de libération de la Chine (APL). Les projets de recherche communs, estimés à dix au minimum, portaient sur des sujets comme l’intelligence artificielle ou les communications radios.

Pour sa part, Huawei assure ne pas avoir été tenu au courant de ces collaborations entre les employés et l’armée chinoise. Joe Kelly, porte-parole de la firme chinoise, a indiqué à Reuters à ce sujet : « Huawei n’est pas au courant que ses employés publient des rapports de recherche à titre personnel […] Huawei ne développe et ne produit que des produits de communication conformes aux normes civiles dans le monde entier, et ne personnalise pas les produits de R&D pour l’armée ». Le porte-parole a également précisé que la société n’avait aucune collaboration avec des entités affiliées à l’armée chinoise, qu’il s’agisse de recherche ou de conception de produits.

Cette nouvelle intervient dans un contexte particulièrement complexe, puisque Huawei entretient de mauvaises relations avec les États-Unis depuis quelques années, au point que la pays a porté plainte contre la marque en janvier dernier. Celles-ci se sont encore dégradées durant le mois de mai puisque les autorités ont contraint Google à mettre fin à la licence Android du groupe chinois. Depuis, plusieurs marques ont également suspendu leur collaboration avec ce dernier, qui a accusé le coup.

De façon plus globale, cette nouvelle risque de ternir encore l’image de Huawei, accusé d’espionnage depuis quelques années par plusieurs pays, dont les États-Unis. L’État en question semble effectivement convaincu que la marque collabore avec les autorités chinoises, créant ainsi un risque majeur pour sa sécurité nationale.

1 commentaire

1 Commentaire

  1. walter

    27 juin 2019 at 13 h 25 min

    Une question, est que GOOGLE, MICROSOFT, INTEL,… ne travaillent-ils pas avec l’armée américaine ? Et est-ce que cela terni leur image ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À la une

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests