Réflexion à la con

Le format de Twitter qui consiste à nous contraindre à nous exprimer en moins de 141 caractères aurait pu causer des dégâts collatéraux semblables à ceux ocasionnés par des années de SMS : écrire en langage texto.Or il n’en n’est rien.Pourquoi ? Pas seulement parce-que les Twitteurs sont des gens supérieurement lettrés appartenant à l’élite

Le format de Twitter qui consiste à nous contraindre à nous exprimer en moins de 141 caractères aurait pu causer des dégâts collatéraux semblables à ceux ocasionnés par des années de SMS : écrire en langage texto.
Or il n’en n’est rien.
Pourquoi ?
Pas seulement parce-que les Twitteurs sont des gens supérieurement lettrés appartenant à l’élite de la blogosphère.
Non pas seulement.

Twitter

C’est aussi parce-que, malgré la concision obligée des messages, nous saisissons la plupart du temps nos Twitts sur le clavier d’un ordinateur ou d’un smartphone. Ouais, un vrai clavier physique (ou virtuel) AZERTY.
A la différence de l’ado moyen (enfin, ado, je me comprends, je connais des ados de 40 ans qui écrivent pire que le Kikoolol de base) qui lui est généralement équipé d’un mobile qui, même s’il est cher et dernier cri, ne possède qu’un pauvre clavier numérique. Pouah, la tehon. Lol, PTDR.
De là à dire que le clavier AZERTY est aussi le symbole d’un fossé de génération, je n’oserai pas mais bon faudrait pas trop me pousser…
D’où cette question existentielle et essentielle : si tous les mobiles avaient été dotés dès la création d’un clavier AZERTY, le langage texto existerait-il ?
(lol)


Nos dernières vidéos

49 commentaires

  1. Sans aucun doute: Du temps de la gloire d’IRC ce qui ne s’appelait pas encore langage SMS existait bel et bien sur les canaux de discutions.

  2. Jeune (je le suis toujours) lorsque mes ressources financières étaient limitées (elles le sont encore), j’écrivais sans espace mes SMS, et avec des abréviations parfois plus que phonétiques. "çadonéDtrucomçakpl12mondnariVpAb¥lir"
    aujourd’hui j’envoie moins de SMS mais avec moins de fautes (volontaires). En conclusion, le coût compte.

  3. La question n’est peut-être pas le clavier AZERTY… Mais le fossé entre les adeptes du traditionnel T9 et les accros de l’ABC.

    Blague à part, les "lol" et "mdr" m’énervent tellement, sur Twitter et ailleurs, que j’ai tendance à blacklister systématiquement ceux qui en sont adeptes.

    Il y a des gens très bien, hein, mais alors ça, je ne peux pas. C’est épidermique.

    sinon, réflexion n°2, c’est peut-être parce que els adaptes de Twitter et autres sont des blogueurs habitués aux mails et qui sont en plus, suffisamment riche pour envoyer des sms ou des twitt en 3 ou 4 exemplaires ? 😀

  4. Je pense au contraire, que c’est parce que Twitter est squatté par des blogueurs que l’écriture et l’orthographe sont respectés.

    Le clavier n’a pas trop de rapport à mon sens, il suffit d’aller sur des skyblogs, de discuter avec des amis non blogueurs sur MSN, de regarder les chatrooms.

    Il est également bon de faire la différence entre Twitter qui est gratuit et les sms qui sont payants. Ainsi dire un sentiment en deux "twitts" ne gênera personne, par contre on évite de le faire avec 2 sms 😉

  5. Est-ce que cela n’aurait pas aussi à voir avec le fait que le message twitté est archivé et visible par tous le monde ? (même son patron, ses clients …)

  6. Je pense assurément que le langage "SMS" serait de mise, de la même manière. Ce qui a poussé (au départ, quand il y avait une véritable raison) les utilisateurs à abuser des abréviations, c’était surtout la contrainte de longueur des messages (160 caractères environ ?).
    Sur mon tout premier mobile (il y a longtemps oulala), c’était 145 caractères maximum, impossible d’en mettre davantage.

    Les abréviations étaient, quelque part, une suite logique 🙂
    Mais j’avoue qu’aujourd’hui, ça n’a plus de sens d’écrire de la sorte.

  7. écrire en abréviation permet de faire moins de faute d"orthographe" de faire contenir un 2 sms en 1 seul, et d’écrire plus vite.

  8. Je ne pense pas que ce soit le clavier, tu verrais certaines conversations msn ou IRC, ou des jeunes qui ont un iPhone ou BlackBerry ….
    Je parierais plus sur une "élite", pas forcément, juste de gens éduqué et respectueux voil tout

  9. Poussons plus loin : si les claviers numériques n’avaient jamais existé, les skyblogs n’existeraient pas et WordPress aurait déjà détrôné Google. On peut rêver.

  10. "Pouah, la tehon. Lol, PTDR."

    Arf, le Eric, il a plus 20 ans, mais il s’y connait quand même en langage de boutonneux !

    Pour être complet, je dirais même : kikoolol XD.

    …et lache t com’.

  11. citron mecanic on

    oui parce que que le sms est dû à la petitesse des écrans portables et la nécessité d’aller vite, pas à la non présence du clavier azerty me semble-t’il

    on dit bcq de mal de l’écriture texto mais c’est intéressant cette façon de jouer avec la langue en traduisant le son par l’écrit, on compresse le langage en le codant d’une maniere différente, c’est l’ère du numérique !, c’est même ingénieux comme façon de faire, et il y a un côté irrespectueux envers les vieux crabes, sorbonnards et autres petits profs coincés, qui érigent le langage en statue du commandeur, toujours ça de pris ("il faut tirer sa barbe à toute majesté" disait le philosophe Alain)

    pour Eric : que veut dire MUC4OL0 ?
    non ce n’est pas du sms ça veut dire le Mans UC : 4 – Olympique Lyonnais : 0

  12. J’ai plus l’impression que c’est un problème générationnel. Avec MSN, c’est exactement la meme chose… Malgré le clavier azerty, beaucoup d’ado adoptent le langage sms. Il me semble que c’est un langage a eux… qu’ils ont créé dans le lequel ils se retrouvent.

  13. Je ne sais pas si ce serait plus lisible ou pas pour la majorité des gens, en tout cas j’écrirais plus (de SMS, hors coût du bouzin ou de mails) et plus souvent sur mon téléphone si j’avais un vrai clavier plutôt que cette engeance de clavier numérique.

    Et n’ayant pas de culture SMS, MSN ou IRC, à part les smileys (je suis passé directement du mail – déjà trop vieux pour la LOL génération – à la vidéo skype 🙂 ), je n’utilise que rarement des abréviations sauf si elles sont comprises de tous "dans le milieu" (GVQP pour Paris, la Grosse Ville Qui Pue, sur fr.rec.moto et les listes satellites par exemple)

    Et sur la majorité des forum que je lis, il y a de toute façon un comité anti-SMS qui surveille de près et qui n’hésite pas à faire mal sur les doigts

  14. je proteste 🙂 je twitte depuis mon téléphone, et malgré cela je tape mes messages en entier. Je ne supporte pas le language sms, et quand on a le T9 activé sur son mobile, c’est très facile de rédiger ses twitts 🙂

  15. Historiquement, les premières versions du Français maltraité ont vu le jour avec Raymond Queneau ("Zazie dans le métro" – 1959). Après des mecs comme Renaud et Coluche ont été des grands partisans de ce langage.

    Si vous êtes vraiment intéressés par le sujet, je vous invite à consulter les ouvrages de Jacques Anis et d’Aurélia Dejond.

    Luttons contre ça http://www.ortograf.net – si c’est encore possible …

  16. Plus que la longueur ou le clavier, c’est aussi le prix des SMS qui foreà ce langage. Depuis que j’ai les SMS illimités, j’utilise le T9 et j’envoi des messages plus longs mais avec les mots en entier ^^

  17. Mickael

    En parlant de canal IRC, pourquoi ne pas réinventer le système de "Ban" et "kick" pour qu’il soit adapté à nos mobiles, twitter et autres messenger? 🙂 (par exemple, impossibilité de continuer la discussion pendant un temps donné si il y a un "kick" ou un "ban" de l’interlocuteur…).

  18. ça c’est puissant comme réflexion….. j’aime particulièrement cette phrase :

    "Pas seulement parce-que les Twitteurs sont des gens supérieurement lettrés appartenant à l’élite de la blogosphère."

    LOL 😉

  19. C’est certain que le clavier y a joué un rôle mais je pense que ça vient aussi du fait qu’étant ados on ne voulait pas exploser notre forfait mobicarte!
    Il fallait juste faire passer un maximum d’infos en 140 caractères.
    Alors que twitter on y pense pas, si il faut faire long on écrit un second!

  20. Pour moi c’est plutôt QWERTZ, pourtant j’ai l’impression d’écrire assez correctement, non ?
    😀

  21. autre voie de réflexion : les skyblogs, les jeunes y écrivent quasiment tout le temps en écriture SMS !

  22. Le langage SMS n’est lié ni aux jeunes ni au clavier. Sur minitel, bien avant les SMS, bon nombre d’utilisateurs utilisaient déjà des tas de raccourcis pour écrire. Et les minitels avaient bien des claviers azerty.

  23. C’est un effet de mode. Lorsque j’avais 15 ans, j’étais fier de savoir écrire en SMS (comme un troisième langue en quelque sorte). Seulement, le jour où j’ai envoyé un SMS à mon grand cousin (on respecte tous son grand cousin) et qu’il m’a dit plus tard, devant toute la famille, qu’il n’avait rien compris … j’ai pris conscience que si je voulais communiquer avec tout le monde, le Français, le vrai, ne faisait plus aucun doute.

    Selon moi, c’est une forme de contestation, de revendication, de sentiment d’appartenance à un groupe.

    On l’a tous fait, même une seule fois (mes parents se mettent à signer "Biz" sur leurs courriels et SMS …)

    Le tout est de savoir faire la part des choses entre MSN avec un copain, et une rédaction ou un entretien d’embauche : combien de CV partent directement à la poubelle sans même être lu, juste à cause de la pitoyablitude (oui, j’assume) de l’orthographe ?

  24. réflexion ce matin en lisant un mail… Et donc modification de mon texte précédent :

    Je signe mes courriers non officiels avec un @+ et j’ai contaminé mon maire 🙂

  25. Prenons MSN. La plupart de mes contacts "ado" parlent bien un langage hybride entre le SMS et le franglais alors qu’ils disposent d’un clavier standard…

    – "lo"
    – "sava?"
    – "b1 é toi?"
    – "t ou?"
    – "ché moi"
    – "tu f koi?"
    – "atta je re"
    – "k"
    – "+"

    Et ceux qui n’ont pas compris le dialogue peuvent se considérer has been… 😉

  26. Faut aussi voir le fait qu’un SMS est payant.
    Quand ce que vous avez a dire ne rentre pas dans les 10 centimes que vous allez dépenser, vous préférez écrire 2 sms ou un seul mais écris n’importe comment?

    Deux, surement. Mais du point de vu de l’ado qui a dépensé tout son forfait bloqué en une semaine, il parait plus normale de réduire le nombre de caractère pour que ça tienne en un seul.

    Sur twitter, on est amené a lire plusieurs message de quelque caractère, mais sur un sms, en général on le lit, et puis voilà( a moins de s’amuser a chat par sms..) du coup c’est beaucoup moins gênant de passer un peu plus de temps a lire 160 caractère écris en sms, vu que c’est plus "occasionnel".

  27. @soso : "has been", en voilà une expression qu’elle est moche … qui est le plus "has been" ? Celui qui dit ou celui qui est ?

  28. Je dois avouer que la plupart des mes amis, camarades, l’élu de mon cœur aussi, écrivent en sms, que ce soit sur les sms justement, et là je peux comprendre, mais aussi sur msn (ça m’horripile, on a le temps non ?), sur IRC quand ils n’arrivent pas à me joindre autrement, ou encore par mail.

    Un ami m’a même envoyé une carte postale en sms l’été dernier … :/

    Enfin bref, à 19 ans je me sent un peu exclus du lot, il n’y a que 2-3 potes de fac de mon âge qui écrivent correctement le français. Suis-je alors "has been" ?
    Je ne le pense vraiment pas, quand vient l’heure des examens écrits, des lettres de motivations, des demandes de stages, il me semble qu’en pratiquant constamment la langue de Molière, j’aurai plus de facilité à rédiger une missive.

    Sur mes sites/blogs/forums, aucun, sans exception pour le Kikoulol ou le Kévin invité par un ami modo, message ou commentaire sms n’est toléré, et ça commence à porter ses fruits à quelques endroits.

    Pour finir, on a une si belle langue, si compliquée pour les étrangers, gardons au moins le privilège de pouvoir l’écrire sans contrainte … (chauvin ?)

  29. tioneb88300 on

    Moi, j’ai 14 ans et j’envoie bien plus de mail que de SMS car je n’aime pas les fautes…

    J’utilise twitter et au contraire je trouve qu’un clavier de bureau bien confortable ou même celui de mon eee sont plus aptes à produire des phrases réduites, je m’explique : mes twitts sont plus abrégés, sans accents, majuscules… car le confort du clavier est le même que celui d’une page avec un stylo, alors on prend des notes…

    tandis que dans un SMS, je trouve qu’il faut aller encore plus aller à l’essentiel que les touitts !
    avec les amis, on ne s’envoie pas des SMS pour ne rien dire toutes les 5 mn…

    bref, je pars complètement sur une autre piste, pour moi, rien ne vaut de toute façon un texte sans fautes, quel qu’il soit…

    à plus, Éric, je crois que je vais te prendre un t-shirt

  30. Bertrand L on

    Une seule lettre vous manque et tout est dépeuplé…naufragé du A, hein philémon ? Un peu de poésie ne saurait souffrir le manque, l’excès ou la tromperie. Tous les maux des SMS tiennent à cela.

Répondre