Tout ce qu’il faut savoir sur le Galaxy S8 : date de sortie, prix, caractéristiques

Le Galaxy S8 et le Galaxy S8+ ont finalement été présentés. Et voici tout ce que vous devez savoir.

Après avoir fait attendre ses fans quelques semaines de plus que prévu (étant donné que les nouveaux Galaxy S sont traditionnellement dévoilés lors du Mobile World Conress), Samsung a enfin présenté le Galaxy S8 et la variante S8+ lors d’une conférence à New York.

Etant donné les fuites qui ont précédé cette conférence, la présentation n’était plus qu’une formalité. Les fans attendaient toutefois les prix et la date de sortie des mobiles.

Déjà disponibles en précommande, les deux smartphones seront sur le marché à partir du 21 avril, en trois couleurs dans l’Hexagone : « midnight black, « orchid gray » et « arctic silver ».

Quant au prix, il sera de 809 euros pour le Galaxy S8 et de 909 euros pour le S8+, avec une mémoire de 64 Go extensible jusqu’à 256 Go grâce à la fente pour carte microSD.

Pour faire oublier le fiasco du Galaxy Note 7, qui ne date que de six mois, Samsung devait proposer des nouveaux hauts de gamme particulièrement élégants ainsi qu’innovants. Et bien qu’on puisse pointer du doigt quelques défauts, le Galaxy S8 ainsi que le S8+ ont leurs chances pour devenir les deux prochains bestsellers.

La première chose qui interpelle est l’écran

Comme en pouvait s’y attendre, Samsung a suivi la tendance du moment : l’écran sans bordures.

Le constructeur utilise même le terme « écran infini » pour évoquer celui-ci. Comme l’écran est également incurvé sur les deux côtés, on a une impression différente de celle qu’on a en regardant le Xiaomi Mi Mix ou le LG G6.

En tout cas, grâce à ce nouveau design, Samsung propose un écran Quad HD de 5,8 pouces sur le S8 et 6,2 pouces sur le S8+, mais les dimensions sont plus ou moins les même que celles des deux prédécesseurs : le S7 et le S7 Plus.

On notera également que les boutons physiques ont disparu de la façade. Cela permet d’avoir un écran plus grand avec un aspect inhabituel de 18,5:9 au lieu de 16:9, auquel il faudra s’habituer.

Les boutons d’accueil, retour et multitâche sont désormais en bas de l’écran. Cependant, contrairement aux boutons virtuels des autres smartphones Android, les boutons d’accueil du Galaxy S8 et du S8+ réagissent différemment en fonction de la force appliquée.

Le mécanisme est très similaire au force touch de l’iPhone, sauf qu’il est localisé seulement sur un petit emplacement. Son utilité : quand le bouton virtuel est caché par une application, on appui un peu plus fort sur son emplacement pour l’utiliser.

On a également une nouveauté sur les flancs : un bouton physique dédié à l’assistant virtuel Bixby. Samsung l’a présenté quelques jours avant le Galaxy S8 et le S8 Plus.

S’il n’est pas forcément plus intelligent que Siri, Alexa ou Google Assistant, il pourrait en revanche devenir plus pratique que ses concurrents. Le but du groupe coréen est de créer une nouvelle interface pour contrôler le smartphone.

Tout ce que vous pouvez faire sur le tactile, vous pourrez le faire avec la voix

Tel est le but de Samsung. Et si pour le moment, celui-ci n’est pas atteint, on a déjà une idée de ce dont Bixby pourrait être capable, sur les quelques applications supportées (des applications Samsung).

Par exemple, dans la « Galerie » du S8, on peut demander à Bixby de faire faire une rotation à une photo ou bien de l’envoyer à un contact. Mais pour le moment, Bixby n’est pas disponible en français (Google Assistant non plus, d’ailleurs).

La reconnaissance faciale comme mode d’authentification

En ce qui concerne l’identification, les deux nouveaux smartphones ont un scanner d’empreintes déplacé au dos (à côté de l’APN), un scanner d’iris et on peut utiliser la reconnaissance faciale pour s’identifier. Cela ressemble à lafonctionnalité Microsoft Hello de Windows 10, mais sur un smartphone Samsung. Le constructeur admet toutefois qu’il s’agit du mode d’identification le plus faible et de ce fait, il ne permet pas de valider des paiements. Mais il est plus pratique que le scanner d’iris étant donné que l’utilisateur peut s’identifier d’une distance plus éloignée.

Le point faible du Galaxy S8 sera peut-être son APN à l’arrière

Là où certains de ses concurrents proposent deux capteurs, Samsung n’en a placé qu’un. Et il s’agit des mêmes caractéristiques que celles de l’APN du S7 (Dual Pixel, 12MP, OIS, F1.7). Cependant, le constructeur aurait procédé à des optimisations côté logiciel. Et l’APN en façade est en revanche assez intéressant : 8MP, F1.7, autofocus.

4GB de RAM et Snapdragon 835

Sous le capot, on a 4 GB de mémoire RAM avec un Snapdragon 835 ou un équivalent Exynos, selon les régions. Dans tous les cas, c’est la gravure 10nm, un procédé plus efficace, qui est utilisé. La batterie du S8 est de 3 000 mAh tandis que celle du S8+ est de 3 500 mAh.

Et ça tourne sous Android Nougat.

(Source)


Nos dernières vidéos

2 commentaires

Répondre