Réalité virtuelle: Palmer Luckey, le fondateur d’Oculus, quitte Facebook

Palmer Luckey, à l’origine de l’Oculus Rift, quitte l’entreprise qu’il a fondée trois ans après son acquisition par Facebook dans un climat plutôt tendu…

Oculus

Palmer Luckey  qui avait cofondé Oculus en 2012 a officiellement quitté l’entreprise vendredi 31 mars. Cette semaine aura été la dernière semaine du jeune visionnaire au sein de sa propre entreprise. Portant seulement le titre de fondateur depuis le rachat de son entreprise par Facebook, son rôle au sein de l’entreprise restait un flou.

Palmer Luckey, fondateur d’Oculus ne fera plus partie du groupe

Le jeune homme de 24 ans avait démarré une véritable success story à l’américaine en proposant son projet de réalité virtuelle sur Kickstarter, qui avait recueilli une somme record de plus de 2,4 millions de dollars. Il était devenu la nouvelle icône,un informaticien visionnaire parti de rien pour bâtir une entreprise innovante. L’enthousiasme autour de sa création avait attiré les investisseurs comme Facebook qui a racheté Oculus en 2014 pour 2 milliards de dollars.  Ce rachat a créé du ressentiment dans la communauté des fans de l’Oculus, qui voyaient une entreprise innovante s’assujettir à une multinationale.

Le jeune chef d’entreprise a alors changé de rôle et obtenu le titre de « fondateur ». Les déconvenues se sont enchainées pour l’icône déjà bien critiquée. En 2016, le prix de vente du Rift est bien supérieur au prix annoncé quelques mois auparavant et Palmer Luckey doit de nouveau essuyer les critiques des passionnés se sentant trahis. Un nouveau coup dur pour l’entreprise, d’autant que le fondateur est mis en cause dans des scandales le rendant de plus en plus gênant pour l’entreprise.

Une icône déchue

En effet, en septembre 2016, après des révélations sur des liens avec un groupe anti-Clinton réputé issu d’extrême droite, le jeune homme devient une personne muselée et n’intervient plus sur les réseaux sociaux, ni lors d’évènements publiques de l’entreprise. Mais la chute continue alors qu’il devient l’accusé en début d’année dans une affaire opposant Zenimax à Oculus, Oculus aurait subtilisé des lignes de code d’un logiciel de Zenimax. Palmer Luckey serait-il devenu indésirable?

Le jeune fondateur pourrait bien avoir voulu démissionner et se retirer de la place publique, fatigué par les affaires et le désaveu des médias. Il pourrait tout aussi bien être vu comme un obstacle au développement de l’entreprise alors que les médias se focalisent sur les affaires du jeune homme. Quoiqu’il en soit, Oculus n’a pas précisé les circonstances de son départ. Cette semaine, elle a déclaré dans un communiqué rapporté par le site spécialisé « Upload » que l’héritage de Palmer Luckey s’étend au-delà d’Oculus. La compagnie a tenu à le remercier pour son apport à la réalité virtuelle et au développement de sa vision.


Nos dernières vidéos

Un commentaire

  1. La réalité virtuelle n’est plus un gadget, mais peut créer une vrai valeur ajoutée à une opération de communication : l’émotion de l’expérience vécue !

Répondre