Suivez-nous

Tech

Réalité virtuelle : rétropédalage concernant le lancement du casque StarVR One

Les temps sont difficiles pour la société StarVR qui vient de prendre à contrecœur une lourde décision concernant son ambitieux casque de réalité virtuelle StarVR One. L’entreprise vient d’interrompre son programme « développeurs », pourtant tout juste lancé, en raison de problèmes financiers inquiétants.

Il y a

  

le

 
Le casque de réalité virtuelle StarVR One pourrait ne pas voir le jour !

Les amateurs de réalité virtuelle scrutaient régulièrement les avancées d’un très ambitieux casque VR, conçu par la société StarVR et qui devait être prochainement commercialisé au tarif de 3200 dollars. L’entreprise venait d’ailleurs de lancer il y a peu son programme destiné aux développeurs le 19 novembre dernier, pourtant cela n’empêche pas StarVR de faire un gros rétropédalage, histoire de réanalyser la situation, car visiblement l’aspect financier de la start-up serait très compliqué depuis qu’un de ses actionnaire est sur le bord de la faillite.

De lourdes incertitudes financières conduisent StarVR à mettre son casque VR en pause

Cela serait vraiment dommage si le casque de réalité virtuelle StarVR One ne voyait pas le jour, car il était considérablement plus intéressant que le HTC Vive Pro ou l’Oculus Rift. Certes le prix de la version développeur était plutôt exorbitant, mais on peut imaginer que le prix de la version finale aurait été un peu moins prohibitif, bien que le public visé était surtout l’univers des professionnels. Le casque offrait notamment : un champ de vision horizontal de 210° disposant d’un double écran AMOLED de 4.77 pouces, du tracking SteamVR 2.0 ou du port VirtualLink.

Le responsable direct de cet imbroglio, amenant au rétropédalage de StarVR, c’est la société Starbreeze, un actionnaire détenant 33% du capital, qui emmène la société dans sa chute. Starbreeze connaît d’importants déboires, ses dernières créations se vendent très mal (Overkill’s et The Walking Dead), le PDG a démissionné, l’entreprise a été éjectée du Taipei Exchange Emerging Markets et la police a perquisitionné ses locaux il y a peu dans le cadre d’une enquête sur un conflit d’intérêts… Les choses ne peuvent donc aller plus mal.

Le plus gros soucis pour StarVR ne vient pourtant pas de Starbreeze désormais, mais plutôt de son second actionnaire Acer, qui a donné trois mois à l’entreprise pour sortir de l’ornière, le cas échéant ce dernier pourrait revendre ses parts ou contraire profiter de l’occasion pour phagocyter StarVR. Un porte-parole de StarVR a indiqué : « Nous croyons que mettre le StarVR Developer Program en pause est la décision la plus responsable compte tenu des incertitudes qui planent sur notre actionnaire étranger clé, et tandis que notre entreprise va devenir privée, ce qui pourrait aboutir à certains changements opérationnels ». Espérons pour l’entreprise et son casque de réalité virtuelle, que des jours plus radieux arriveront vite…

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests