La reconnaissance faciale en action en Chine

Quand on parle de reconnaissance faciale de notre côté de la planète, c’est pour évoquer des smartphones comme l’iPhone X ou pour mettre en évidence les ratés de cette technologie. En revanche en Chine, les progrès sont tels, que la police s’en sert désormais pour arrêter des délinquants qui se cachent dans la masse… Et cela fonctionne plutôt bien !

Reconnaissance faciale Face ID d'Apple

Un homme identifié dans un concert

Vous savez le petit concert où vous avez du mal à retrouver vos amis ? Oubliez ça. La reconnaissance faciale est là pour vous aider. Enfin, si vous êtes chinois et que vous travaillez pour la police. On savait déjà que la Chine était en train de développer de façon massive son utilisation des nouvelles technologies pour contrôler sa population, mais son usage de la reconnaissance faciale se révèle particulièrement… impressionnant, limite inquiétant dans un pays si peu démocratique.

C’est la douloureuse expérience qu’a fait un homme recherché pour des « crimes économiques ». Il se trouvait à ce moment-là à un concert du chanteur Jacky Cheung à Hong-Kong. Pas vraiment une fête du village, il y avait environ 50.000 personnes autour de lui. Par ailleurs, il se trouvait à presque 100 kilomètres de chez lui. De quoi l’aider à se sentir en sécurité. « Il était choqué et le visage sans expression quand nous l’avons attrapé. Il ne serait jamais venu s’il avait pensé qu’il pourrait être identifié ainsi » explique Li Jin un officier de police au South China Morning Post.

Un usage dans tous les domaines

L’homme a en fait été identifié automatiquement par la reconnaissance faciale. Cela a été possible grâce au fait qu’il se trouvait dans une base de données nationales. Ce n’est pas la première fois que la Chine réussit ce genre de prouesses. L’an dernier, 25 personnes avaient été identifiées à un festival de la bière, grâce aux caméras de surveillance. Le pays devrait avoir 600 millions de caméras de ce type à l’horizon 2020. De là à dire qu’il y aura presque une caméra pour chaque chinois, il n’y a qu’un pas… Au moins 2.000 personnes auraient déjà été arrêtées grâce à la reconnaissance faciale dans le pays.

Au-delà des cas majeurs comme celui-ci, son usage sera aussi parfois plus direct. A Shenzen, l’objectif est ainsi de pouvoir sanctionner les piétons qui ne respectent pas les passages piétons ou ne prennent pas en compte les feux rouges.


Commenter