Connect with us

Tech

Avec Red Hat, IBM réalise la plus grosse acquisition de son histoire

Big Blue a annoncé le rachat du géant de l’open source Red Hat pour un montant record de 34 milliards de dollars, soit la plus grosse opération jamais réalisée par la compagnie.

Il y a

le

Groupon et IBM brevets Red Hat

Dans un communiqué daté du 28 octobre, IBM a indiqué qu’il avait fait l’acquisition de Red Hat, une multinationale américaine largement portée sur le logiciel libre. À ce jour, cette dernière constitue le premier distributeur du système d’exploitation open source Linux. Avec cette acquisition, Big Blue espère accélérer sa croissance sur le marché du cloud. Elle précise qu’elle a « l’intention de garder le siège de Red Hat, ses installations, sa marque et sa façon de faire ».

Racheter Red Hat pour devenir « le premier fournisseur mondial de cloud hybride »

Pour pouvoir racheter le géant, IBM a indiqué qu’elle payerait 190 dollars par action Red Hat afin de faire l’acquisition totale de l’éditeur, ainsi valorisé à 34 milliards de dollars. Ce montant représente une prime d’environ 73 dollars par rapport au cours de clôture de Red Hat de vendredi dernier à la bourse de New York. Par conséquent, l’acquisition devrait être terminée durant le deuxième trimestre de l’année 2019.

> Lire aussi :  Brevets : Groupon et IBM concluent un accord à l'amiable

Comme indiqué dans le communiqué, IBM a fait l’acquisition de Red Hat afin d’espérer devenir « le premier fournisseur mondial de cloud hybride », rapprochant ainsi les clouds publics et privés. Ce rachat est également une preuve de la volonté de diversification de l’entreprise dirigée par Virginia Rometty. Comme l’indique l’entreprise, 80% de la charge de travail n’est pas encore transposable dans le cloud, parce que le marché reste toujours particulièrement fermé. De fait, IBM rejoint les compagnies Amazon et Microsoft, toutes deux particulièrement concentrées sur le secteur du cloud.

Pour information, il s’agit là du plus gros rachat jamais effectué par IBM, et le troisième dans le secteur du software aux États-Unis. De fait, Big Blue surpasse désormais Microsoft, qui a racheté la plateforme professionnelle LinkedIn pour 26,2 milliards de dollars en 2016. La troisième place est attribuée au rachat de WhatsApp par Facebook en 2014, pour un total de 22 milliards de dollars.

> Lire aussi :  IBM a secrètement collaboré avec la NYPD pour entraîner son outil de reconnaissance faciale

Source

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests