[rédacteur invité – fiction] L’histoire secrète de l’iPad, suite et fin

Troisième et dernière partie de la fiction proposée par Jean-Philippe, rédacteur invité. L’épisode précédent est à lire ici. ——————————————————————————————————————- « Il faudra un certain temps pour que les gestes deviennent naturels, pour qu’on s’habitue à utiliser l’écran tactile. C’est comme un retour à l’enfance, à l’époque où nos doigts étaient magiques, où nous voulions toucher à

Troisième et dernière partie de la fiction proposée par Jean-Philippe, rédacteur invité. L’épisode précédent est à lire ici.

——————————————————————————————————————-

« Il faudra un certain temps pour que les gestes deviennent naturels, pour qu’on s’habitue à utiliser l’écran tactile. C’est comme un retour à l’enfance, à l’époque où nos doigts étaient magiques, où nous voulions toucher à tout. Nous devons en priorité leur redonner ce feeling de bien-être. »

L’iPDG revint vers nous à grands pas. Il se pencha en avant, posant les deux mains bien à plat devant lui sur la table. Nous reculâmes instinctivement.

« Donc pas de multifonctions » murmura-t-il dans sa barbe, « Pas à pas, d’accord ?. »

Comme un seul homme, nous agitâmes la tête.

« Pas de Flash et de conneries comme ça. »

Nous approuvâmes unanimement.

Il se releva, sourit et tapa dans ces mains. « Allez, on se remet au travail ! J’attends mon bébé, moi ! »

Nous nous levâmes précipitamment lançant des « oui Steve », des « pas de problème » et des « tu peux compter sur nous », dans un brouhaha général.

Le maître de Cupertino, tourna les talons et saisit la poignée de la porte. « On se revoit dans 2 mois, jour pour jour ! »

« L’iSlate sera prêt, Steve » lancai-je, souriant.

La main du génie à la Pomme d’argent resta figée sur la poignée. « L’i… quoi ? » aboya-t-il.

Mon front s’orna immédiatement de nouvelles petites perles. « L’i… l’iSlate, Steve. On avait réservé le nom de domaine pour ça, non ?… »

Toujours de dos, le père des Macs appuya son front contre l’épaisse moquette de la porte. « Ce n’est pas parce qu’on réserve un nom qu’on va systématiquement l’utiliser, » martela-t-il. Il se retourna brusquement, mettant ses bras en croix. « Pourquoi pas iSlut pendant que vous y êtes, hein ? »

Il mit les mains dans les poches de son jean. « Et mon iPad alors ?… A la poubelle ? »

Là, je me tournai vers mon voisin, trop heureux de pouvoir dévier le tir. Le rouge lui monta au visage et d’une voix chevrotante, balbutia :  » Ma f… ma femme, hum… utilise des… euh… des… serviettes hygiéniques,…hum, tu vois quoi… tu comprends, hein ? Leur nom… euh… maxi pads,… alors on a pensé que ça pouvait prêter à d… des mauvais jeux de mots… pas bon pour le… le marketing. »

Plus rapide que Cristiano Ronaldo, Steve donna un grand coup de New Balance dans le fauteuil le plus proche. Nous fîmes tous un bond en arrière.

« Non mais vous le faites exprès ou quoi !!… Notre coeur de cible ce sont justement les femmes ! Ce sont elles qui vont introduire la tablette à leurs enfants, merde ! » Il sortit un doigt menaçant d’une des poches du jean.  « Je veux un iPad dans chaque cuisine, c’est compris ? »

Nous approuvâmes frénétiquement de la tête.

Le maitre de Cupertino sortit et claqua la porte derrière lui.

Nous nous laissâmes retomber dans nos fauteuils, essuyant nos fronts trempés et soupirant de soulagement. L’iSlate iPad était toujours au centre de la table.

La porte se rouvrit d’un coup et Steve passa la tête. Nous nous relevâmes précipitamment.

« Non. Encore plus fort… »

Il réfléchit deux secondes.

« Je veux un iPad dans chaque pièce… y compris les toilettes ! »

La porte claqua à nouveau, faisant tressauter la tablette sur la table.

THE END.


Nos dernières vidéos

15 commentaires

  1. Belle histoire qui finit en beauté 😉 Le boss veut des iPad dans les toilettes? Ya du chemin à faire pour que je comprenne son raisonnement. Je n’aimerais pas être à la place des techniciens, car la tache s’avère plus rude que prévu!

  2. Merci Éric d’avoir accepté de poster cette fiction sur ton blog alors que le format est totalement différent de ce que tu fais d’habitude. (Imaginez une seconde Presse-Citron uniquement en polar ou en vers…)

    Et bien sûr merci à tous et toutes pour vos commentaires. 🙂

  3. Pas mal cette fin. Il fallait quand même trouver le lien avec les Maxi Pads lol. Reste à savoir si apple vendra un Max d’Ipad…

  4. Une bonne histoire avec une idée de fond sympa.
    Par contre, il faut savoir que si Steeve Jobs sais faire les choix radicaux qui vont faire d’un produit, un produit apple, il n’est pas le seul chez apple. Et que par conséquent, les fioritures du genre USB ou HDMI, elle ne sont tout bonnement pas imaginées par les concepteurs.
    Il fait des choix, mais les équipes ont la même philosophie et ne proposent pas ce genre de chose.

    Encore une fois je sais bien que c’est une fiction, mais je trouvais le truc trop exagéré 🙂

  5. pas mal, je pense que ça se lit au second degré,
    reste plus qu’a traduire en anglais et envoyer au iPDG pour tester son humour …

  6. Merci pour cette fiction. La personnalité attribuée à Jobs correspond bien à ce que l’on peut en voir dans le téléfilm « Les pirates de la Silicon Valley ». Si Bilou n’est pas un ange, Jobs est vraiment affreux dans cette fiction. Après visionnage, on relativise l’achat d’un produit Apple. Maintenant, en 2007 Jobs a été élu Patron de l’année pour « Fortune ». Comme quoi chacun voit midi à son pad.

  7. super sympa cette série, bravo. une chose est sûre, l’Ipad est bien un produit qui plaira à MA femme.
    c’est simple, intuitif, beau et fragile comme un bijou, et ça marche tout le temps (pour une utilisation courante , surf, mail et photos). les chiffres parleront d’eux même !
    à suivre …

  8. Pingback: [rédacteur invité - fiction] L’histoire secrète de l’iPad, suite et fin | iPad Tablette

  9. Belle histoire ! En fait je ne suis pas vraiment une pro, mais je pense que l’iPad n’est, pour l’instant, pas la meilleure invention d’Apple. Il manque beaucoup d’options pour que la machine soit suffisamment interessante. Peut etre que la 2e ou 3e generation en vaudra la peine… A voir…

  10. Pingback: ” L’histoire secrète de l’iPad (Part 3 – Fin) at WebBlogueur - WebBlogueur

Répondre