Connect with us

Tech

Samsung travaille sur un téléviseur qui serait contrôlé par la pensée

Samsung planche sur un téléviseur qui serait contrôlé uniquement par la pensée. Une technologie qui sera destinée avant tout aux personnes handicapées.

Il y a

le

Le constructeur coréen, Samsung, a présenté un premier projet de télévision commandée par le cerveau. L’idée est d’offrir un moyen de contrôle destiné aux personnes handicapées.

Samsung travaille sur un téléviseur qui serait contrôlé par la pensée

D’après les recherches menées par la firme asiatique, il est possible de contrôler un téléviseur sans passer par une personne tierce ou une télécommande. Samsung a présenté un tel projet lors de la dernière conférence dédiée aux développeurs durant laquelle le constructeur avait notamment présenté son smartphone à écran pliable.

C’est en collaboration avec l’École Polytechnique de Lausanne en Suisse que Samsung travaille sur ce projet de téléviseur contrôlé par la pensée. La firme de Séoul vise un public de personnes âgées mais aussi et surtout de personnes handicapées. Le système permet de contrôler le téléviseur, de changer de chaîne, de régler le volume du son ou bien encore de choisir un film sans télécommande.

> Lire aussi :  Le prochain Samsung Galaxy S10 s'annonce monstrueux

Il ne s’agit bien évidemment pas de télékinésie mais d’une technologie basée à la fois sur l’activité électrique du cerveau et celle des mouvements oculaires.

Aux frontières de la médecine et de l’intelligence artificielle

Concrètement, le système développé par Samsung se base sur un casque d’électroencéphalographie (EEG) qui mesure l’activité électrique du cerveau au niveau du cuir chevelu et d’un capteur qui mesure les mouvements des yeux. Ces mesures sont ensuite utilisées par une intelligence artificielle. Celle-ci, grâce à ses algorithmes, peut ainsi déterminer quelle est l’intention de l’utilisateur et réaliser automatiquement le contrôle souhaité par celui-ci. Les chercheurs travaillent désormais à aller encore plus loin en se passant des données de mouvements oculaires afin d’aider aussi les personnes ayant perdu le contrôle de leurs yeux.

Pour le moment, le projet ne vise que les personnes souffrant d’un handicap. En effet, un tel dispositif nécessite la pose d’un casque EEG et l’application préalable d’un gel favorisant la mesure de l’activité électrique du cerveau. Une contrainte importante qui limite son utilisation. Selon Samsung, le second prototype se passant de la mesure des mouvements oculaires devrait être finalisé au second trimestre 2019. Il devrait être testé dans certains hôpitaux suisses à ce moment. Notez que Samsung n’est pas le seul à travailler sur de telles interfaces cerveau machine. Elon Musk et sa société Neuralink planchent aussi sur de telles solutions.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests