Suivez-nous

Applications

Sécurité et télétravail : quelles sont les meilleures alternatives à Zoom ?

Zoom subit les foudres des internautes depuis qu’elle a enchaîné plusieurs scandales en moins d’une semaine. Il existe heureusement pléthore d’autres solutions permettant aux professionnels de communiquer en respectant la confidentialité des interlocuteurs, tout en fournissant une expérience de qualité. L’occasion de réaliser un état des lieux des meilleures alternatives à Zoom.

Il y a

  

le

 
Meilleures Alternatives Zoom visioconférence
© Presse-citron.net

Avant tout, commençons par rappeler à quoi sert le logiciel Zoom. Disponible aussi bien en version web que sur Mac, Windows, Android ou iOS, ce service permet de passer des appels vidéo gratuitement, peu importe le nombre de personnes. Il offre aussi la possibilité d’organiser des webinaires avec plusieurs centaines de participants.

Le prix de l’abonnement varie en fonction des fonctionnalités et des limites choisies, et même si un forfait gratuit est largement suffisant pour une startup, le tarif peut atteindre plusieurs milliers d’euros par an pour un grand compte. Alors que le service a su convaincre 200 millions d’utilisateurs quotidiens depuis le début de la pandémie de COVID-19, quelles sont les meilleures alternatives à Zoom ?

Zoom application

© Zoom

Zoom a des soucis avec la vie privée

Depuis sa forte hausse de popularité en mars 2020, Zoom a été au centre de l’actualité. Plusieurs internautes & chercheurs en cybersécurité se sont aperçus que Zoom a un comportement douteux en matière de confidentialité. Et pour cause, en à peine une semaine, l’entreprise a été épinglée pour :

  • collecte de données,
  • transfert d’informations personnelles à Facebook,
  • outrepasser les limitations de macOS lors de l’installation,
  • permettre l’accès à la caméra, au microphone et au registre de l’ordinateur (potentielle porte dérobée pour un virus ou un hacker).

Sans compter que le design de l’app est un niveau au-dessous de la concurrence. L’expérience n’est pas forcement adaptée à tous, avec comme exemple le process d’onboarding digne des SAAS trop corporate pour convenir aux nouvelles générations.

Cybersécurité

© Pexels – Scott Webb

Les meilleures alternatives à Zoom

Mais pas d’inquiétude, nous avons donc listé pour vous les meilleures alternatives à Zoom existantes en ce moment. Et la bonne nouvelle, c’est que la plupart sont gratuites elles aussi.

Le plus complet : Slack

Vous connaissez sûrement Discord, le chat qu’utilisent les gamers pour communiquer pendant leurs parties. Slack, c’est la même chose, mais pour les projets : associations, startups ou encore écoles l’utilisent pour discuter de manière organisée. Les échanges sont ainsi répartis en différents canaux : par exemple, un entrepreneur en créera un pour planifier les réunions de son équipe, le second pour discuter des nouvelles fonctionnalités de son app et un autre pour discuter de la levée de fonds.

Le dark mode de Slack

Image : Slack

Sur Slack, on peut aussi passer des appels en vidéo, joindre des documents Google Drive, discuter en privé et connecter des centaines d’extensions permettant de ne presque plus avoir à quitter la plateforme de la journée : Trello, HubSpot, Zapier… En plus, la version gratuite est très complète. Seul bémol : il faut passer à la caisse pour les visios avec trois participants ou plus (seuls les appels en duo sont gratuits).

Le plus pratique : Whereby

Pour un call immédiat de groupe ou à plusieurs, on préfère clairement Whereby : nouveau nom d’Appear.in, ce site permet de créer une salle de discussion en trois clics. Il suffit ensuite de partager le lien pour y accéder à n’importe qui, qui n’a plus qu’à cliquer dessus pour l’ouvrir dans son navigateur et participer. Rapide, efficace, fluide et surtout sans frais jusqu’à quatre interlocuteurs.

Whereby

© Whereby

Pour les webinaires : Livestorm

Tous ceux qui utilisent Zoom afin d’organiser des webconférences le savent : il faut au moins 10 minutes avant de lancer la présentation pour que chacun réussisse à se connecter tant l’interface peut s’avérer peu intuitive. Heureusement, il existe un site bien plus fourni pour organiser des webinaires : Livestorm.

Livestorm

© Livestorm

Celui-ci permet d’inscrire les participants en amont, de leur communiquer les informations importantes, de les faire participer davantage, et surtout de leur communiquer une offre spéciale à la fin de la vidéo. On peut même pré-enregistrer un diaporama à l’oral pour ne pas être présent le jour J. De plus, c’est une société française et des plugins permettent de connecter le soft à son CRM. Que demander de plus ?

Pour la sécurité : Telegram

L’application mobile par excellence pour communiquer en toute discrétion, c’est Telegram. Disponible sur la plupart des OS, son principe est simple : elle permet de discuter par message ou par appel (audio ou vidéo), le tout en chiffrant de bout en bout 100% des communications. Comme sur Snapchat, les textes peuvent même s’autodétruire.

Telegram

Telegram © Presse-citron.net

Le concept est si populaire que des compétiteurs comme Signal ou Wickr (qui dispose aussi d’une version Pro) ont également fait leur apparition à la même période.

Jitsi Meet : l’Open Source

En ce moment, les développeurs ou autres codeurs invétérés semblent ne jurer que par Jitsi Meet. Disponibe sur le Play Store et l’App Store, cette application a l’avantage d’être open source et de ne pas limiter le nombre de participants.

La plateforme peut être connectée avec Google Chrome, Office 365, Slack et Google Calendar.

Jitsi Meet

© Jitsi

Les outsiders

Microsoft

Évidemment, comment parler de visioconférence sans évoquer Skype ? Acteur historique dans le secteur, le logiciel est un peu délaissé depuis son rachat par Microsoft, mais reste toutefois très fonctionnel et permet même d’appeler des numéros de téléphone en payant un coût supplémentaire. Une version web est également disponible depuis quelques mois.

Skype et partage d'écran

Image : Microsoft

Depuis, son éditeur, Microsoft, a choisi de concurrencer Slack et a lancé Microsoft Teams : le principe est le même, mais l’inscription y est semble-t-il plus aisée pour les habitués de la marque et le succès est au rendez-vous. Le logiciel aurait en effet déjà autant -si ce n’est plus- de membres que son homologue californien. La plupart des rendez-vous de l’équipe Presse-citron depuis le confinement pour échanger avec les acteurs du marchés se sont passés sur Microsoft Teams, qui est une vraie alternative pro à Zoom.

Facebook

Réseau social le plus puissant de la planète, Facebook est devenue au fil du temps elle aussi l’une des plateformes de messagerie les plus utilisées de la planète. Non seulement elle a racheté WhatsApp, mais elle a aussi inclus les appels de groupe en vidéo sur Instagram après avoir là aussi acquis la société. Notons tout de même qu’il existe une version business WhatsApp.

Facebook Messenger

© Facebook Messenger

Toujours chez Mark Zuckerberg, la nouvelle offre de Workplace regroupe enfin en un seul et même outil un savant mélange entre les groupes, la diffusion de live et les échanges privés de Messenger (ce dernier disposant maintenant d’un client pour macOS).

Google

Autre membre des GAFAM à avoir attaqué le secteur du télétravail : Alphabet. Propriétaire d’Android et de Google, la firme ne pouvait pas passer à côté de cette aubaine et a tant bien que mal lancé Hangouts après l’échec de nombreuses autres idées comme Talk. Ce chat dispose aussi d’une version professionnelle, Meet.

Google Duo

Par ailleurs, une énième tentative de percer sur ce marché a vu l’arrivée de Duo. L’application fonctionne aussi bien sur Android que sur iOS, mais vise un usage plus personnel. Néanmoins, son ergonomie Material et sa compatibilité avec la plupart des modèles de smartphones en font aussi une bonne alternative à Zoom.

Apple

Dernière solution capable de remplacer Zoom : FaceTime. Installée d’office sur tous les Mac, iPhone, iPad et iPod Touch, cette application permet là aussi d’appeler rapidement un correspondant (ou plusieurs), si tant est que celui-ci soit aussi équipé d’un produit pommé. C’est d’ailleurs la solution la plus pratique pour tous ceux qui sont adeptes de l’écosystème Apple.

Quelle est la meilleure alternative à Zoom ?

  • Pour un appel vidéo entre proches : FaceTime, Duo, Messenger, WhatsApp, Instagram, Skype ou Snapchat
  • Pour un appel vidéo avec des clients : Whereby ou Hangouts Meet
  • Entre utilisateurs d’iOS : FaceTime
  • Pour parler de sujets sensibles : Telegram, Signal ou Wickr
  • Pour les appels vidéo professionnels : Slack, Teams, Facebook Workplace ou WhatsApp Business
  • Pour les tech : Jitsi Meet
  • Pour les webinaires : Livestorm

Bonus : Loom

Une sympathique extension pour Google Chrome, Loom, permet de démarrer et de terminer un enregistrement de votre écran d’ordinateur en moins d’une seconde. L’outil fonctionne aussi en natif sur Mac ou Windows, et permet ensuite de partager directement la vidéo capturée dans un channel Slack ou via un lien unique.

Pour expliquer à quelqu’un comment utiliser la fonctionnalité d’un site web ou simplement présenter un document en restant sous la couette tout en répondant dans la minute, c’est l’alternative à Zoom préférée des geeks et des fondateurs early stage.

12 Commentaires

12 Commentaires

  1. SAMUEL DUMAS

    4 avril 2020 at 0 h 01 min

    Que pensez vous de teamlink ?

  2. Stefan62280

    4 avril 2020 at 3 h 24 min

    Pourquoi ne pas évoquer Cisco webex, pourtant grand acteur visio ?

    • Paul

      4 avril 2020 at 12 h 54 min

      J’ai installé Cisco webex mais ça ne fonctionne pas pour tout le monde car il y a un soft à installer qui n’est pas compatible avec tous les systèmes. Une horreur à débugger !

  3. Dédé

    4 avril 2020 at 8 h 35 min

    Excusez moi mais, faut mettre à jour et réfléchir de temps en temps…
    Les envois de données sur Facebook n’étaient que sur la version Ios, d’une, et de deux, quel que soit le logiciel de video conférence, il faut autoriser l’accès à la caméra et au micro.

    C’est lamentable de faire croire que les autres ne nécessitent pas cet accès et démontre encore l’incurie de vos soit disant journalistes !

  4. Paul

    4 avril 2020 at 13 h 06 min

    Je suis surpris que presse-citron tombe dans le paneau du FUD (Fear, uncertainty, and doubt) stratégie commerciale organisée par Google, Microdobe et probablement aussi Facebook. Zoom est sans rival actuellement pour ceux qui veulent vraiment travailler en vidéoconférence à plusieurs dixaines de personnes. Les monstres du numériques qui ne sont plus capable de sortir une application qui marche vraiment ( je vous renvoie aux usines à gaz hangouts ou skype ). Zoom est bien pensé avec de nombreux paramètres intelligents et un produit dédié aux confs (et pas au fumeux travail collaboratif comme teams ou klaxoon : il ne faut pas tout melanger !)
    Le seul rival valable de ZOOM est JITSI qui scale bien et reste simple à utiliser mais manque de développeurs.

  5. frtr

    4 avril 2020 at 23 h 46 min

    Hum, toutes ces solutions de services pour sociétés à faire du fric (hors Jitsi, pas une coopérative, pas une startup associative, que des bonnes et bien modernes -grosses- sociétés qui, bien sûr, ne manquent pas de développeurs -ce qui ne veut absolument rien dire-, et qui, bien sûr aussi, ne collectent pas de données, ha ha !…).
    Donc, basé sur Jitsi (sur laquelle intervient beaucoup de développeur, et qui est utilisée par plusieurs prestataires de service) il y a Framatalk ; et l’offre Framaestro est sans égale pour le travail collaboratif… Tout cela honnêtement gratuit. Il n’y a pas que le business dans les services qui fonctionnent bien…

  6. LB

    5 avril 2020 at 11 h 51 min

    Mais pourquoi faire peur à l’internaute de base qui utilise Zoom parce qu’on lui a envoyé le lien, qu’il a cliqué et que ça marche ?
    Surtout pour des échanges aussi stratégiques que : »Et toi ça va ? Moi ça va, on se croise quand on sera déconfiné ? Et la famille ça va ?…

    Attaquez-vous plutôt à la fracture numérique et aux millions de personnes qui ont bien du mal à utiliser les instruments numériques. Quelles applications privilégient vraiment l’usage intuitif ?
    Et quand convergera-t-on sur de vrais normes informatiques qui éviteront qu’une moitié de l’humanité perde son temps à développer ce que l’autre moitié a déjà développé.

  7. Eisenchteter Alexandre

    5 avril 2020 at 21 h 17 min

    Un très mauvais article écrit par un « journaliste » qui n’a aucune expérience du sujet et n’a pas vraiment testé les alternatives. Cela fait des années que j’utilise Zoom, WebEx, Gotomeeting, Jitsi, Skype et maintenant MS Teams. Zoom est mon choix par défaut parce qu’extrèmement fiable y compris avec beaucoup de participants. Sans compter l’extraordinaire fonctionnalité des « breakouts » (que l’on trouve aussi chez d’autres mais aucun de votre liste). Jitsi a toute ma sympathie, gros potentiel futur, mais si le serveur scale bien, le client pas du tout (essayez de mettre 20 personnes avec les flux vidéos vous verrez) et je ne vous parle pas de la blague en terme de sécurité sur les urls des réunions. Bref. Renseignez vous un peu plus avant de contribuer au lynchage général de Zoom.

  8. Laurent MARTINET

    10 avril 2020 at 14 h 59 min

    Pensez aussi à TIXEO, conçu en France, très bien sécurisée (certifiée et qualifiée par l’ANSSI) et faisant partie d’Hexatrust !

  9. Ed

    12 avril 2020 at 10 h 20 min

    Et Framatalk ?

  10. Wilma

    13 avril 2020 at 10 h 26 min

    Les comparatifs entre applications de vidéoconférence sont très à la mode.
    Si on se limite aux fonctionnalités ou à l’ergonomie on passe à côté du sujet.

    Les entreprises qui gèrent un service et possèdent les serveurs collectent votre voix et votre image, mais surtout votre graphe social (avec qui vous parlez, à quelle fréquence, etc.) et ces infos sont le plus souvent revendues.

    D’où la nécessité de faire confiance aux propriétaires du service.
    Jitsi Meet n’est pas que pour les « techs » ou autre codeurs « acharnés ». Non seulement c’est le plus facile à prendre en main (il ne faut rien installer), mais c’est surtout un écosystème décentralisé. Depuis le confinement des centaines d’associations ou collectifs ont installé leur propre serveur, ce qui permet de parler via une version de Jitsi Meet hébergée chez le prestataire de son choix. Ainsi aucune grosse entreprise n’a accès à de juteuses données. Pour répondre à la dernière question, Framatalk est une version de Jitsi Meet parmi d’autres (ici chez Framasoft).

    On pourrait aussi citer les solutions basées sur Matrix (avec le logiciel Riot), XMPP ou encore Nextcloud Talk. Des logiciels libres, sans tracking ni publicité, et pouvant être hébergé par vous-même ou par des gens de votre entourage, sans devoir céder les droits sur ses données à des compagnies aux pratiques peu recommandables.

  11. Thomas

    16 avril 2020 at 8 h 36 min

    Y a un gros soucis factuel sur Telegram qui
    « permet de discuter par message ou par appel (audio ou vidéo), le tout en chiffrant de bout en bout 100% des communications. »

    Le chiffrement n’est absolument pas de bout en bout par défaut. Il faut ouvrir un « secret chat » pour cela.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests