Selon les Anglais, Internet serait plus important que l’eau potable

Une étude du Science Museum de Londres parue récemment révèle qu’une des premières choses dont les Anglais auraient besoin s’ils devaient recommencer leur vie aujourd’hui serait une connexion à Internet. Cette préoccupation passe avant l’eau potable, la douche, le chauffage… Facebook passe lui-même avant les toilettes et les chaussures !

Une étude du Science Museum de Londres parue récemment révèle qu’une des premières choses dont les Anglais auraient besoin s’ils devaient recommencer leur vie aujourd’hui serait une connexion à Internet. Cette préoccupation passe avant l’eau potable, la douche (à croire que les gens préfèrent rester connectés que propres), le chauffage, et bien d’autres ! Le célèbre réseau social Facebook passe lui-même avant les toilettes et les chaussures !

L’étude, réalisée sur 3 000 adultes britanniques, avait pour but de démontrer l’importance et la nécessité de l’eau potable pour une exposition sur la problématique de l’eau et de la faim dans le monde (Water Wars: Fight the Food Crisis / Les guerres de l’Eau : Combattre la Crise Alimentaire). Arrivée seulement en troisième place, après le soleil (un clin d’oeil à la météo déplorable des Anglais) et la connexion Internet, il semblerait que le Science Museum ait fait chou blanc.

Un tel résultat démontre que dans les pays occidentaux, l’eau potable est devenue une des choses les plus banales et ordinaires, tandis qu’elle continue d’être un véritable luxe dans de nombreux pays, touchant malheureusement des millions d’individus.

Les appareils technologiques prennent une place importante dans la liste. On retrouve notamment les smartphones (en 10ème place), la télé écran plan, les ordinateurs portables, le lecteur DVD, l’iPod, l’iPad, et des consoles telles que la Wii et la Xbox. Des sites tels que Google, Ebay et Twitter font aussi partie des « essentiels ». Le moteur de recherche est ainsi situé en 22ème place, avant la voiture.

La responsable de l’exposition, Sarah Richardson, s’avoue choquée par de tels résultats, ajoutant que dire que l’on ne peut vivre sans des choses purement matérielles plutôt qu’avec de l’eau potable lui paraît complètement fou.

Pour les interessés, voici la liste complète dressée à la suite de l’étude :

1. Le soleil
2. La connexion Internet
3. L’eau potable
4. Le réfrigérateur
5. Facebook
6. Le NHS (National Health Service) : le système de santé public du Royaume-Uni
7. La cuisinère (l’appareil ménager, bien sûr)
8. L’email
9. Les toilettes
10. Le téléphone mobile / les smartphones
11. Le thé et le café
12. La machine à laver
13. La douche
14. Le chauffage
15. Les analgésiques
16. Les légumes
17. L’aspirateur
18. La bouilloire
19. Le sofa
20. Les chaussures
21. Les fruits
22. Google
23. La voiture
24. Le fer à friser
25. Les transports publics
26. L’ordinateur portable
27. Le chocolat
28. Le lecteur DVD
29. La montre
30. Le maquillage
31. La TV écran plat
32. La bague de mariage
33. Le sèche-linge
34. L’eau en bouteille
35. Ebay
36. Le vélo
37. L’iPod
38. La climatisation
39. Les couches jetables
40. Les ampoules
41. Le correcteur informatique
42. Le GPS
43. Le soutien-gorge push-up
44. La Wii
45. L’iPad
46. Le club de gymnastique
47. Les billets de la saison pour leur club de foot
48. Le congélateur
49. La Xbox
50. Twitter

Et vous, quelle serait votre première préoccupation si vous deviez recommencer votre vie demain ?


Nos dernières vidéos

32 commentaires

  1. Perso, dans l’ordre :
    – de quoi se nourrir, boire, se loger, avoir une bonne hygiène de vie, se soigné
    – des livres ou des choses pour garder la connaissance
    – Un ordi avec internet…..

  2. Il faut vraiment avoir eu de l’eau potable à dispo toute sa vie pour faire ce genre de choix.
    Pas d’eau potable = Maladie diverses (Choléra entre autre) …
    Même avec Doctissimo dans ses favoris, c’est pas évident de survivre pour profiter de sa connexion…

  3. Whhaaaou un échantillon de 300 personnes, je vais devenir aussi sondeur avec mes centaines d’amis sur Fb
    Bon soyons sérieux, vous croyez franchement qu’un telle abération à sa place dans votre actu ???

  4. 100 % D’accord avec ipfix.

    300 Sondés c’est rien ! le hasard aurait très bien pu faire qu’ils disent tous les « les mentos » en 1 er !

    de tels betises n’ont franchement pas la place aux cotés des autres superbes articles que vous publiez.

  5. On vit dans qu’el monde ? Un des créateurs de l’informatique avait dit « la plus grande erreur de l’homme est d’avoir créer l’informatique » a l’époque j’en rigolais,aujourd’hui beaucoup moins.

  6. Pour ma part, ce serait :

    1° de l’eau pour boire
    2° de l’eau pour me laver
    3° du temps frais pour marcher allègrement tous les jours
    4° plein de légumes frais préparés par … quelqu’un d’autre que moi
    5° connexion Internet rapido

  7. > « Un tel résultat démontre que dans les pays occidentaux, l’eau potable est devenue »…

    Non, un tel résultat démontre que le sondage a été incroyablement mal mené, rien de plus.

  8. Même si l’étude peut être amusante, je me demande si parmis ces braves 3000 personnes, certains n’ont pas cru qu’ils pouvaient boire du coca / alcool / ice tea à la place de l’eau. C’est con, mais pas nécessairement plus que les gars qui placent internet devant l’eau 😀

  9. Ils disent eau potable pas eau courante. Parce que dans nos pays « riche » eau courante = eau potable mais ce n’est pas le cas dans tous les pays loin de là. Mais je suis d’accord que ce genre de priorité est totalement ridicule et les personnes qui ont répondu ça ferais bien de regarder un peu ce qu’il se passe autour d’eux pour être conscience de la chance qu’ils ont d’avoir l’eau potable a volonté chez eux.

  10. Ils seraient presqu’aussi cons que les américains les anglais ? Purée… quelle déception ! Ca prouve en tout cas que beaucoup de gens ont perdu tout repère de valeurs essentielles (Facebook 5e !!!)

  11. Malgré tout, je suis convaincu que tout le monde sait pertinemment qu’il peut vivre sans internet, mais pas sans eau. Donc à mon avis le sondage a été mal présenté, ou pris trop à la légère par un grand nombre…

  12. « donne un poisson à un homme, il mangera un jour. apprend-lui à pêcher, il mangera toute sa vie. »
    au lieu de faire passer la plus grosse base de connaissance de l’humanité pour un caprice de riches, considérez qu’internet peut vous apprendre comment rendre l’eau potable, entre autres…

  13. Belle piqûre de rappel !

    Rien d’étonnant, la pyramide de Maslow s’applique très bien ici. Nos nécessités de base étant implicitement satisfaites et l’humain recherchant toujours à satisfaire des besoins plus ‘enrichissant’, quoi de plus normal que de trouver ce qui permet à l’homme de valoriser son ego? Triste sire …

    D’accord également avec le commentaire sur la mauvaise conduite de l’étude, elle est à prendre avec précaution. Deux petits rappels sur cette problématique:
    1) La valeur d’usage et la valeur de transactions sont deux choses différentes lorsque l’on évalue ses besoins. Le classique débat entre l’eau et les diamants. Un questionnaire ‘orienté’ influencera malheureusement les réponses.
    2) Heisenberg disait « What we observe is not Nature itself but Nature exposed to our methods of questioning » – ne tirons donc pas de conclusions trop simplistes sur base de questions ‘open’.

    Enfin pour ceux qui veulent comprendre la réelle signification des réponses à ce questionnaire, lisez le livre de Clay Shirky sur le ‘cognitive surplus’ (conséquence du ‘free-time surplus’) pour analyser ce qui aujourd’hui a remplacé le gin du Londres de 1720 !

  14. L’étude (si on peut appeler ça une étude) aurait put être réalisé en France sans que le résultat soit fondamentalement différent.

    Les gens répondent en fonction de leur envie immédiate plus que de leur besoin. Tout simplement car dans nos société on ne fait plus la distinction entre besoin et envie.

    Ensuite, plus une chose est commune, au moins on à l’impression d’en avoir besoin, et encore moins … envie.

    Ainsi, on ne se rend pas compte avoir besoin de toilette ou pire, d’eau car on tourne instinctivement le robinet pour boire, sans même y reflechir, alors que communiquer via Facebook ou Internet releve encore de l’effort. (que ce soit financier ou technique).

    L’étude, qui plus est, est conditionné par l’environnement.

    Maintenant, envoyez n’importe quelle personne ayant répondu au questionnaire passer simplement 15 jours au Cameroun sans aucun médicament, dans une maison sans toilette et sans possibilité d’acheter de l’eau en bouteille, mais avec un accés internet, et reposez lui la question de savoir s’il veux toujours de l’eau ou une ligne adsl à la fin du séjour.

    Je peux vous garantir que ça réponse va changer du tout au tout.

  15. Ce n’est que privé de certaines choses qu’on découvre à quel point elles sont précieuses voire indispensables.

    Je n’irai pas jusqu’à dire que cette étude est débile, mais ça en dit long sur ceux qui sont interrogés : quand on voit ce qu’on voit et qu’on entend ce qu’on entend, on a raison de penser ce qu’on pense…

  16. @Christophe : c’est vrai que la très grande majorité des utilisateurs d’internet consultent des sites sur « comment rendre l’eau potable ». Cela dit, bien sûr que le sondage est mal fait mais outre le fait qu’internet soit en 2ème position, c’est la 5ème place de facebook qui me choque personnellement. C’est vrai que c’est primordial d’être et d’aller sur facebook

  17. Ca fait peur d’être aussi instruit (accès à toute l’information disponible : internet, bouquins, culture etc …) et d’être aussi cons !

    La douche en 13 eme position et Facebook en 5 … wtf

  18. oui enfin ils répondent ça parce qu’ils ne savent pas ce que c’est de vivre sans eau potable … Et puis on peut imaginer que quand on a Internet, on a l’électricité, on vit dans une pays développé connecté à l’ADSL et donc on a tout le reste avec.

  19. Pingback: Administration : Boss Elite niveau 50 | Le bout du monde ? Pire…

  20. Cela m’aurait intéressé de savoir si les français auraient une réaction aussi, hum, comment dire, si peu logique, par contre pour seulement 300 personnes sondés c’est super léger quand même. De toute façon nous avons bien vue l’incapacité du peuple de s’organiser en temps de crise.

  21. Pourquoi 300 personnes ? Il est marqué 3000 personnes dans l’article…

    Cela montre en tout cas les préoccupations plus que mondaines des pays « occidentaux », alors que des milliards de personnes n’ont pas de compte en banque, de TV HD, l’accès à l’eau potable ou suffisamment à manger. Je suis d’ailleurs heureux que presse citron en touche un mot. D’autres articles comme celui-ci seraient les bienvenus !

Répondre