Sharp prépare une mini-caméra 3D pour les téléphones mobiles

Alors que la 3D fait progressivement son apparition côté spectateurs, au cinéma et maintenant dans les premiers téléviseurs équipés qui arrivent sur le marché, la technologie va probablement suivre la même courbe de diffusion que les grandes innovations précédentes en matière d’audiovisuel grand public (écrans plats, DVD, Blu-Ray… ) pour s’inviter dans nos usages quotidiens.

Alors que la 3D fait progressivement son apparition côté spectateurs, au cinéma et maintenant dans les premiers téléviseurs équipés qui arrivent sur le marché, la technologie va probablement suivre la même courbe de diffusion que les grandes innovations précédentes en matière d’audiovisuel grand public (écrans plats, DVD, Blu-Ray… ) pour s’inviter dans nos usages quotidiens.

sharp3d

J’avais récemment écrit que l’on pouvait imaginer l’arrivée d’ici moins de cinq ans de snap caméras dotées de doubles-lentilles pour capter nos petites scènes du quotidien en 3D et les regarder en relief sur notre téléviseur ou notre ordinateur. Ça sera finalement peut-être même plus rapide que cela : selon un communiqué de presse mentionné par Gizmodo, Sharp a mis au point un mini-capteur 3D qui permet de filmer des vidéos HD en 720p. Ce capteur est prioritairement destiné à l’industrie du mobile auquel Sharp va le proposer en intégration d’origine. Le capteur, muni de deux lentilles, embarque toute la technologie de traitement de l’image et des couleurs pour le rendu 3D.

En fait, la technologie évolue tellement vite que ce qui nous étonnait encore hier est déjà en cours de banalisation. Les tarifs suivront très certainement la même courbe : d’abord chère et réservée à un matériel haut de gamme, la 3D sera bientôt intégrée dans tout notre environnement audiovisuel. A une différence près cependant : il faut encore des lunettes spéciales pour visionner un film en 3D. Cette contrainte, nouvelle dans l’histoire de l’évolution des technologies, risque de sensiblement faire fléchir la courbe d’adoption de la 3D, car non seulement elle nécessite un investissement supplémentaire, mais elle touche l’équipement de la personne, ce qui peut générer certaines réticences.

Mais l’industrie travaille dur sur une technologie alternative qui permettra de visionner de la 3D sans lunettes spéciales. Reste à savoir si tout le monde aura envie de filmer sa cousine Gertrude ou son oncle Barnabé en trois dimensions (et peut-être de rentrer dans la quatrième).


Nos dernières vidéos

10 commentaires

  1. Autre écueil à la stéréoscopie, contrairement à toutes les précédentes évolution technologiques tout le monde ne peut pas physiologiquement en profiter (je ne parle pas des aveugles qui ne profitent pas de la 2D non plus).

    Personnellement les films en stéréo me fatiguent, je vois mal la stéréo animée, je préfère donc largement la 2D habituelle. Et ce n’est pas une question d’habitude, je fais de la photo stéréoscopique depuis des années. Il me semble avoir lu que 10% de la population a du mal a apprécier les effets stéréo. Ce n’est pas négligeable.

    Bref, j’espère de tout mon coeur que la stéréo ne tuera pas la 2D, sauf si un bon technologique permet de la rendre accessible à tout le monde.

  2. Pirre-Olivier on

    Et surtout, que la 3D avec les lunettes avec verres colorés différemment dénaturent complètement les couleurs du film.

    Je n’arrive pas à comprendre l’intérêt de la 3D dans ces conditions …

    Franchement, j’ai récemment regard » Voyage au Centre de la terre. Les effets 3D sont certes impressionnants, mais quelle horreur au niveau du rendu couleur … beurk !

  3. J’espère surtout que les constructeurs auront l’intelligence de générer ** AUSSI ** un film 2D à partir du capteur 3D sans quoi bonjour le mal de crane à regarder un film sur du matos 2D ou du 3D concurrent (et forcément incompatible) !!!

    Déjà que les photos stéréos bleu/rouge sans lunettes sont quasi illisibles dans de nombreux cas (et moches avec) alors si en plus cela bouge…

  4. Il existe des lunettes polarisantes pour visualiser la 3D (les deux verres sont polarisés pour avoir deux « vues » différentes).

    On n’a ainsi plus l’inconvénient des verres de couleur, mais cela ne règle pas tout…

  5. l’étape ultime de nos téléphones, se transformer en super écran individuel ou pourquoi pas en réalisateur 3D, le journalisme et les indiscrétions pour tous.

  6. Pingback: Premiers caméscopes vidéo 3D : le caméscope Full HD 3D tout public

Répondre