Suivez-nous

Fintech

Silence mortel des partenaires de la crypto-monnaie Libra, que se passe-t-il ?

Visa et Mastercard seraient en train de se remettre en question au sujet de leur participation dans Libra, la crypto-monnaie de Facebook, présentée en juin dernier.

Il y a

  

le

 
Libra cryptomonnaie Facebook
© Presse-citron.net

Depuis plusieurs semaines, le silence règne sur le sujet de la crypto-monnaie de Facebook, la Libra. En juin dernier, Facebook, accompagné de grandes entreprises telles que Stripe, Spotify, Uber, PayPal ou encore Iliad (Free) en France, avait levé le voile sur le volonté de lancer une devise internationale, pouvant être déployée dès 2020, et utilisée par tous comme une monnaie d’échange classique.

Sauf que malgré l’engagement de 10 millions de dollars pour chacun des quelques 28 partenaires du projet de l’association, les ambitions se redescendues d’un cran après que l’accueil fut plutôt mauvais par les politiques, et que Facebook ait choisi d’être honnête : fin juillet, le réseau social avait ajouté la Libra parmi ses facteurs de risque, dans son bilan trimestriel destiné aux investisseurs.

Aujourd’hui, le manque d’ambitions semble toucher deux grands noms du secteur financier, qui faisait pourtant partie des piliers du projet, en vue de leur expertise et de leur puissance : Visa et Mastercard repenserait actuellement leur participation dans Libra.

Visa et Mastercard, en divorce avec Libra ?

L’information n’a bien évidemment pas été confirmée par Visa ou Mastercard. Mais Facebook, par le biais de David Marcus – actuel directeur du projet de Libra – s’est déjà exprimé au sujet de cette actualité. L’ancien président de PayPal a déclaré que « pour réussir, la Libra a besoin de membres engagés, [] l’engagement envers la mission est plus important que tout autre chose ».

A l’origine de la rumeur, un article du Wall Street Journal, déclarant que de nombreux partenaires du projet de cryptomonnaie refuseraient à l’heure actuelle de soutenir publiquement Libra. Leur silence correspondrait justement à cette actuelle révision des entreprises Mastercard et Visa dans leur soutien au projet. Selon des « sources anonymes », le WSJ évoque également que d’autres partenaires serait eux aussi en pleine réflexion.

Une crypto-monnaie à l’avenir incertain, pourquoi ?

Si les ambitions sont aussi vites retombées, c’est avant tout car Facebook est loin de posséder pour l’heure une expertise dans le secteur des crypto-monnaies. Le groupe de Mark Zuckerberg l’avait lui-même reconnu dans son rapport des résultats du second trimestre 2019, en expliquant aux actionnaires que la sortie de la Libra n’était en aucun cas garantie pour l’heure.

Nous pouvions ainsi lire dans le rapport que « nous ne possédons aucune expérience préalable significative de la technologie de la monnaie numérique ou de la blockchain, ce qui pourrait avoir une incidence défavorable sur notre capacité à développer et à commercialiser avec succès ces produits et services ».

Pour en savoir plus sur cette cryptomonnaie de Facebook, découvrez notre guide complet pour comprendre la Libra de A à Z.

Facebook
Par : Facebook, Inc.
3.7 / 5
103,5 M avis
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *