Skype Classic est si populaire que Microsoft est obligé de retarder sa mort

Prévue pour le mois de septembre, la fin de support pour Skype 7.0 (ou Skype Classic) est retardée. La raison : après avoir tenté d’imposer le nouveau Skype 8.0, Microsoft a reçu de nombreux retours négatifs.

Si vous pensez que les grandes entreprises n’écoutent jamais leurs utilisateurs, détrompez-vous.

Au mois de juillet, Microsoft a présenté la version 8.0 de Skype pour les ordinateurs. Avec ce nouveau client, la firme de Redmond a apporté un certain nombre de fonctionnalités, mais a aussi radicalement changé le design de son appli sur les ordinateurs. Celui-ci rappelle l’interface graphique de Skype sur mobile.

Et par souci de compatibilité entre les différentes applications Skype, Microsoft en a également profité pour annoncer la fin du support de Skype 7.0, aussi appelé Skype Classic.

Cette fin de support devait se faire au mois de septembre mais finalement, Microsoft a décidé retarder la mort de Skype 7.0.

La raison : après l’annonce de cette fin de support, la firme a été lourdement critiquée par de nombreux utilisateurs, qui ont bombardé son forum de commentaires négatifs. Il semblerait que le nouveau design de Skype ne fasse pas l’unanimité.

La mort de Skype 7.0 est finalement retardée

De ce fait, Microsoft a indiqué que Skype 7.0 sera finalement supporté pendant un moment. « Sur la base des commentaires des clients, nous étendons le support de Skype 7 (Skype classic) pour un certain temps. Nos clients peuvent continuer à utiliser Skype classic jusque-là », lit-on sur un message de Microsoft. « Nous écoutons. Nous travaillons à apporter toutes les fonctionnalités que vous avez demandées dans Skype 8 ».

En d’autres termes, Skype Classic ne pourra pas être utilisé indéfiniment. Mais en attendant que Microsoft travaille sur des améliorations de Skype 8.0 afin de réagir à certaines critiques, l’ancien client Skype pour les ordinateurs continuera à fonctionner.


Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.