Skype va aussi utiliser le chiffrement de bout en bout de Signal

Après WhatsApp, Facebook Messenger et Google Allo, c’est au tour de Skype d’utiliser le chiffrement de bout en bout proposé par Signal. Mais bien sûr, ce niveau élevé de protection n’est pas activé par défaut.

Image : Signal

Le chiffrement de bout en bout devient un must pour les services de messagerie. Pour rappel, c’est un mode de chiffrement qui permet (théoriquement) aux applications de protéger le contenu d’un message de telle manière que seulement la personne qui la reçoit et celle qui l’a envoyé peuvent en consulter le contenu. Bien que le message soit stocké dans des serveurs, il y est chiffré et donc illisible.

Les applications comme WhatsApp, Facebook Messenger et Google Allo utilisent déjà le système de chiffrement de bout en bout proposé par Signal. Et désormais, Skype fait également partie de la liste.

En effet, le service de messagerie de Microsoft a commencé à tester (sur Skype Insiders) la possibilité d’échanger des messages chiffrés de bout en bout. Pour sécuriser une conversation, les utilisateurs devront néanmoins utiliser le mode « Private Conversation ». Et bien sûr, il sera impossible de synchroniser ces messages chiffrés de bout en bout entre plusieurs appareils.

Malheureusement, comme sur la plupart des applications de messagerie populaires, Skype n’activera donc pas le mode « Private » par défaut, probablement parce que le chiffrement de bout en bout peut empêcher la mise en œuvre de certaines fonctionnalités.

Mais pour Signal, l’adoption de sa technologie par cet acteur majeur de la messagerie est déjà une victoire. « Microsoft rejoint une liste croissante d’organisations, y compris WhatsApp, Google, Facebook et Signal lui-même qui ont intégré le protocole open source de Signal dans leur plate-forme de messagerie », se réjouit le service dans un billet de blog.  


Commenter