Suivez-nous

Tech

Le smartphone du patron d’Amazon aurait été piraté par les saoudiens

Selon l’enquête, le smartphone du patron d’Amazon aurait été hacké par le pouvoir saoudien en raison du traitement de l’affaire Khashoggi par le Washington Post, dont Jeff Bezos est propriétaire.

Il y a

  

le

 
Amazon Jeff Bezos
Jeff Bezos en 2010 © Flickr / Steve Jurvetson

Depuis quelques semaines, le patron d’Amazon est embourbé dans une affaire de chantage qui le lie au magazine pro-Trump National Enquirer. Dans le cadre de l’enquête, le détective privé en charge du dossier, Gavin de Becker, a déclaré que Jeff Bezos se serait bel et bien fait hacker son smartphone par le pouvoir saoudien.

Le PDG d’Amazon surveillé parce qu’il est propriétaire du Washington Post ?

Selon le détective, ce piratage aurait lieu car Jeff Bezos est le propriétaire du Washington Post, quotidien américain que le patron d’Amazon a racheté en 2013. Lorsque l’affaire Khashoggi a éclaté, le journal a particulièrement traité le sujet, revenant régulièrement sur le rôle de l’Arabie Saoudite dans la mort du journaliste. Pour rappel, Jamal Khashoggi est entré au consulat d’Arabie Saoudite à Istanbul le 2 octobre 2018 afin d’obtenir un document, mais il n’est jamais ressorti. Si l’enquête ne semble pas encore totalement conclue et que des éléments sont encore à démontrer, le journaliste aurait été séquestré, torturé et assassiné par un commando sur ordre du pouvoir saoudien, inquiété par les déclarations de celui-ci.

Depuis, plusieurs médias ont évoqué l’affaire, dont le journal du patron d’Amazon dans lequel Jamal Khashoggi écrivait régulièrement des tribunes. Selon le quotidien, la CIA aurait conclu que le prince héritier Mohammed ben Salmane était le commanditaire de son assassinat.

C’est à cause de ce genre de sujets que le smartphone du fondateur d’Amazon aurait ainsi été piraté. À ce sujet, Gavin de Becker affirme que les « enquêteurs et plusieurs experts ont conclu avec une grande certitude que les Saoudiens avaient eu accès au téléphone de Bezos et avaient obtenu des informations privées ». Il ajoute : « Il est clair que MBS [Mohammed ben Salmane, le prince héritier d’Arabie saoudite, NDLR] tient le Washington Post pour un ennemi majeur ». Le détective indique que les informations ont été transmises « aux autorités fédérales ».

Pour rappel, le patron d’Amazon a récemment été victime d’un chantage aux photos intimes de la part du National Enquirer, qui aurait également agi de la sorte pour que le Washington Post stoppe certains de ses sujets sur Donald Trump. C’est ce qui a entrainé Jeff Bezos à embaucher le détective privé Gavin de Becker.

Source

Amazon Prime Video
Par : Amazon Mobile LLC
4.5 / 5
2,3 M avis
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les meilleurs forfaits

Les tests