Suivez-nous

Tech

Jeff Bezos raconte comment un magazine pro-Trump lui a fait du chantage

Le patron d’Amazon, Jeff Bezos, raconte dans un long article la manière dont le magazine National Enquirer lui a fait du chantage aux photos intimes pour que le Washington Post arrête certaines de ses enquêtes.

Il y a

  

le

 
Amazon Jeff Bezos
Jeff Bezos en 2010 © Flickr / Steve Jurvetson

Si Jeff Bezos est actuellement l’homme le plus riche du monde, cela ne l’a pas empêché de devoir se battre contre American Media Inc (AMI), propriétaire du tabloïd The National Enquirer. Dans un billet, le patron d’Amazon et propriétaire du Washington Post explique ce qui l’a poussé à dénoncer le chantage aux photos à caractère sexuel dont il a été victime. Il a également partagé les lettres de menaces que lui a envoyées le magazine.

Jeff Bezos contre-attaque en rendant l’affaire publique

The National Enquirer est réputé pour avoir des liens étroits avec le président des États-Unis, Donald Trump, en particulier le PDG d’AMI et éditeur du tabloïd, David Pecker. C’est ce même journal qui avait déjà visé Jeff Bezos en révélant, peu après son divorce, que le patron d’Amazon avait eu une aventure extra-conjugale. Le magazine avait alors publié des échanges de SMS enflammés entre Bezos et sa maîtresse Lauren Sanchez-Whitesell plusieurs mois avant que le divorce ne soit prononcé.

AMI a également étouffé une affaire qui aurait pu faire du tort à Donald Trump lorsque celui-ci était encore candidat. En effet, le groupe a versé plus de 150 000 dollars à Karen McDougal pour avoir l’exclusivité du récit de sa relation avec l’actuel président, qui était marié à l’époque. Une fois les droits exclusifs du témoignage achetés, le tabloïd n’a rien publié pour protéger Trump, qui nie cette aventure extra-conjugale.

Comme l’indique Jeff Bezos dans un long texte partagé sur Medium, le chantage aux photos intimes aurait eu pour objectif qu’il renonce à se renseigner sur les liens entre American Media Inc et l’Arabie Saoudite. Rappelons que le patron d’Amazon est très critiqué par Donald Trump depuis plusieurs années. Surtout, il est le patron du Washington Post, un quotidien américain qui réalise de nombreuses enquêtes sur le président des USA et d’autres sujets pouvant être sensibles pour ce dernier. Trump s’attaque régulièrement au journal en répétant inlassablement que celui-ci partage des fake news, comme le montre ce tweet daté de mars 2018.

Lorsque les messages extraconjugaux sont révélés dans le tabloïd, Jeff Bezos décide d’embaucher un détective privé pour savoir comment The National Enquirer s’est procuré ces échanges. Ce dernier, nommé Gavin de Becker, découvre que l’ami de Trump, David Pecker, est en mauvaise position à cause des enquêtes réalisées par le Washington Post. À tel point qu’il serait proche « de l’apoplexie ». C’est pour cette raison que le fondateur d’Amazon pense que ce chantage aux nudes est lié aux relations entre le groupe et l’Arabie Saoudite. Il écrit à ce sujet : « Pour des raisons qui restent à être mieux comprises, l’angle saoudien semble toucher une corde particulièrement sensible ».

Envoyé à Jeff Bezos le 5 février, un email du rédacteur en chef du National Enquirer, Dylan Howard, dans lequel celui-ci liste en détaille la dizaine de photos intimes en sa possession. Les émetteurs des emails envoient alors d’autres courriers dans lesquels ils indiquent explicitement qu’ils publieront les images si le Washington Post n’arrête pas ses enquêtes.

Les avocats de Jeff Bezos entrent alors dans la danse, indiquant que le groupe American Media Inc n’a pas les droits pour publier ces photos. Le tabloïd riposte en précisant qu’il s’agit d’informer les actionnaires du groupe, car ces photos mettent en avant le « mauvais sens des affaires » du patron d’Amazon.

À cette accusation, le fondateur du groupe ne peut pas s’empêcher de raconter une anecdote édifiante : « J’ai fondé Amazon dans mon garage il y a 24 ans, et j’ai amené moi-même tous les paquets à la poste. Aujourd’hui, Amazon emploie plus de 600 000 personnes et vient de terminer l’année la plus rentable de son histoire ».

Source

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Advertisement RED by SFR

Les tests