Social Mapper, quand la reconnaissance faciale devient trop accessible… voire un danger

Préparez-vous à dire adieu à ce qui restait de votre « anonymat » sur les différents réseaux sociaux, un logiciel est désormais capable de retrouver n’importe qui à partir d’un nom ou d’une photo, via une technologie de reconnaissance faciale. Son nom : Social Mapper.

Reconnaissance faciale : Social Mapper retrouve n'importe qui sur les réseaux sociaux

Une approche multi-plateformes

Vous pensiez que l’approche de la Chine quant à la reconnaissance faciale était inquiétante ? II faut dire que le pays est capable de retrouver une personne au milieu de 60.000 autres dans un festival. Cependant, l’outil Social Mapper va sans doute encore plus loin, en rendant l’anonymat presque obsolète sur internet.

Ce petit logiciel permet en effet de faire du tracking à travers différents réseaux sociaux. LinkedIn, Facebook, Twitter, Instagram…peu ou prou tous les réseaux sociaux sont au menu. Il suffit d’un nom et d’une photo. Ce petit logiciel permet de retrouver n’importe qui sur les différentes plateformes de façon automatique.

En clair, vous pouvez presque dire adieu à votre anonymat sur les différentes plateformes. Si vous avez posté un selfie sur Twitter, il y a 5 ans, c’est fort probable que Social Mapper pourra mettre la main dessus. Vous n’êtes donc plus à l’abri…

Un projet open-source

Attention, vous êtes bien accroché ? Le pire n’est pas encore arrivé… Ce logiciel est en open-source, sous licence gratuite, il est disponible sur GitHub sans aucune limitation ou presque quant à son usage. Ce sont les chercheurs de Trustedwave SpiderLabs qui l’ont mis en ligne. L’idée est bien sûr d’aider les chercheurs en sécurité.

Cependant, difficile de ne pas penser qu’il pourrait être utilisé par des personnes aux intentions moins louables. Les chercheurs semblent se réfugier derrière des problématiques éthiques. L’outil n’est pas forcément très rapide et fonctionne sans API.

Selon les équipes, il faudrait au moins 15 heures pour faire un suivi intensif sur 1.000 personnes avec Social Mapper. L’outil lance une recherche manuelle et ensuite utilise la reconnaissance faciale sur les 10 ou 20 premiers résultats pour trouver une équivalence.

Attention à vos comptes, des campagnes de pishing et autres attaques particulièrement personnalisées sont sans doute très proches. On imagine que les hackers sauront se montrer inventifs avec ce genre d’outil entre les mains.

Source


Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Presse-Citron 2005 - 2018 | A propos | Contact | Site hébergé par Cognix Systems | Informations sur les cookies