Suivez-nous

Fintech

Société Générale lance une carte bancaire virtuelle sur Apple Pay

Les banques traditionnelles se mettent à proposer les mêmes fonctionnalités que les néo-banques, et se tournent vers le paiement mobile.

Il y a

  

le

 
App Societe Generale
© Société Générale

La France boude encore les paiements mobiles depuis les smartphones, mais n’en a pas fini de connaître des mésaventures avec ses cartes bancaires. Chez la Société Générale, chaque année, c’est entre 500 000 et 1 million de mises en opposition de cartes qui sont recensées au sein de la banque. Un bon moyen pour elle de faire valoir sa nouvelle carte bancaire virtuelle, annoncée ce matin dans Le Parisien, qui sera accessible en cas de problème avec notre carte de débit physique.

Société Générale a effectivement annoncé une nouvelle carte, décrite comme une « carte digitale instantanée », qui sera automatiquement générée sur iPhone avec Apple Pay (et prochainement Android, avec son arrivée sur Paylib). Si un client se fait voler sa carte, ou la perd, une nouvelle sera instantanément disponible sur son smartphone, le temps qu’il en commande une nouvelle physique.

Comme il s’agira d’une carte utilisable en paiement mobile, le sans contact ne sera pas limité comme lors d’un « tap » avec une carte bancaire physique sur un terminal de paiement. Les clients pourront dépenser de façon normale, avec les plafonds de paiements journaliers en vigueur dans leur offre. L’absence d’une limite comme pour les paiements sans contact classique est due au fait que l’on estime plus sécurisé de payer depuis un smartphone alors qu’une authentification est exigée.

À l’image d’une carte virtuelle de néo-banque

Cette arrivée pour la Société Générale n’est pas un concept nouveau. Les banques en ligne se tournent de plus en plus vers cette fonctionnalité de dématérialisation. Chez les néo-banques, on peut noter le travail de Revolut, qui propose d’avoir une carte virtuelle en plus de sa carte bancaire dématérialisée, mais aussi et surtout des cartes virtuelles éphémères, qui peuvent être créées pour réaliser des paiements sensibles (comme sur internet), avant que les identifiants de la carte et la carte en elle-même soient automatiquement supprimés.

Pour pouvoir lancer sa nouveauté sur iPhone, Société Générale a été obligée de passer par Apple Pay tant la marque à la pomme refuse l’ensemble des autres services de paiements mobiles sur ses produits. Sur Android, où la nouveauté devrait arriver « d’ici à la fin de l’année », Société Générale misera sur Paylib, l’application de paiement dans laquelle l’établissement investit conjointement avec les autres banques françaises. À l’inverse des banques en ligne comme Fortuneo et Boursorama, ou des néo-banques comme Orange Bank et Ma French Bank, la banque française boude toujours les services de Google Pay.

Le paiement mobile français prépare sa défaite, dépassé par Apple et Google

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *