Suivez-nous

Paiement mobile : quelle banque accepte cette solution ?

Le paiement mobile est une pratique qui est encore assez marginale en France, mais qui a pris de l’ampleur ces dernières années. Avec l’arrivée d’Apple Pay, de Google Pay et de Samsung Pay, les grands fabricants de smartphones ont décidé de pousser leur technologie pour sécuriser et faciliter le paiement – aussi bien en ligne que chez les commerçants physiques.

Comment fonctionne le paiement mobile ?

D’un point de vue technique, toutes ces solutions de paiement mobile se ressemblent vraiment : il faut tout d’abord avoir une banque qui soit compatible avec les différents fournisseurs de technologie : Apple, Google ou Samsung. Ensuite, il faut avoir un smartphone suffisamment récent (qui ait la technologie NFC) pour assurer un paiement sans contact. Dès lors, il faudra ensuite installer une application sécurisée pour intégrer les coordonnées de sa carte bancaire.

Paiement mobile

© Apple

Une fois que les coordonnées sont entrées dans l’application mobile de paiement, elles sont immédiatement chiffrées. Elles ne sont ni stockées sur le téléphone, ni sur un serveur pour un maximum de sécurité : Apple, Samsung et Google n’ont même pas accès à l’historique des transactions, ils ne pourront ainsi pas les utiliser à des fins commerciales.

Une fois que vous avez enregistré votre carte bancaire sur le téléphone, vous pouvez ensuite utiliser ce dernier comme une vraie alternative à votre carte. Dans les boutiques physiques traditionnelles, il suffit que le marchand ait un terminal de paiement (qui accepte les paiements sans contact) pour pouvoir utiliser le paiement mobile comme Apple Pay, Google Pay ou Samsung Pay. Pour les sites internet et les applications mobiles, les marchands peuvent également installer la solution pour accepter ces paiements en quelques clics.

Particularités du paiement mobile

Contrairement au paiement sans contact classique, le paiement mobile a plusieurs spécificités. Tout d’abord, il n’est pas soumis à une quelconque limite de montant lors des transactions : si le paiement par carte sans contact est limité à 30 euros maximum, le niveau de sécurité supplémentaire du paiement par smartphone lui permet de s’affranchir de cette limite. Il est donc possible de régler des achats bien supérieurs à ce montant avec le paiement mobile.

Si la sécurité est supérieure pour un paiement mobile, c’est parce que l’utilisateur d’Apple Pay, Google Pay ou Samsung Pay doit s’authentifier pour valider la transaction. Plutôt que d’utiliser un code comme avec la carte bancaire, le paiement mobile implique une justification d’identité avec une empreinte digitale ou la reconnaissance faciale – selon l’équipement de chaque smartphone compatible. Ce sont deux méthodes qui sont hautement sécurisées, et qu’il est impossible à voler (à l’inverse d’un code de carte bancaire).

Comme nous l’avons dit plus haut, il faut que les fournisseurs de la technologie nouent des partenariats avec des banques pour développer le paiement mobile. Ces derniers sont toutefois un peu réticentes car Apple, Google et Samsung prélèvent une petite commission sur chacune des transactions, ce qui peut vite faire un budget important pour les établissements bancaires (qui ne le répercutent évidemment pas sur leurs clients). C’est l’une des raisons pour lesquelles les banques et banques en ligne françaises mettent du temps à s’ouvrir au paiement mobile.

Les trois grandes solutions de paiement mobile

Apple Pay

La solution la plus populaire et la mieux installée sur le marché français est Apple Pay. Compatible aussi bien avec les iPhone, iPad, Apple Watch qu’avec les Mac, cette solution est arrivée sur le marché français en 2016. Il lui aura fallu plus de 2 ans pour finalement s’installer chez les principaux établissements bancaires, qu’ils soient en ligne ou traditionnels. Ci-dessous, nous vous avons fait la liste des établissements compatibles avec Apple Pay. Vous pouvez aussi retrouver toutes les informations sur notre article dédié à Apple Pay ici.

Partenaires de la solution Apple Pay :

  • Boursorama Banque
  • Fortuneo Banque
  • Hello bank!
  • Ma French Bank
  • N26
  • Orange Bank
  • bunq
  • Monese
  • C-Zam (Carrefour Banque)
  • Lydia
  • Max
  • boon. by Wirecard
  • American Express
  • Apetiz (cartes Visa)
  • Arkéa Banque Privée (cartes MasterCard)
  • Banque BCP
  • Banque de Savoie
  • Banque Populaire (cartes Visa)
  • BNP Paribas
  • Caisse d’Épargne (cartes Visa)
  • Carrefour Banque (cartes de débit et de débit différé MasterCard)
  • Crédit Mutuel de Bretagne (cartes MasterCard)
  • Crédit Mutuel du Sud-Ouest (cartes MasterCard)
  • Crédit Mutuel Massif Central (cartes MasterCard)
  • Edenred (cartes Ticket Restaurant)
  • Groupe Crédit du Nord (cartes bancaires, cartes Visa)
  • HSBC (cartes de débit et de crédit Visa)
  • La Banque Postale
  • Lunchr
  • Orange Cash
  • Société Générale (cartes bancaires, cartes Visa)
Banque en ligne Apple Pay

© Apple

Liste des appareils Apple compatibles :

  • Modèles d’iPhone avec Face ID
  • Modèles d’iPhone avec Touch ID, à l’exception de l’iPhone 5s
  • Modèles d’iPad Pro, d’iPad Air, d’iPad et d’iPad mini avec Touch ID ou Face ID
  • Apple Watch Series 1 et 2 et modèles ultérieurs
  • Modèles de Mac avec Touch ID

Samsung Pay

Samsung Pay est une solution qui ne fonctionne qu’avec la gamme des derniers téléphones du leader mondial Samsung. La solution est arrivée sur le marché français au courant du mois d’avril 2018 – elle est donc beaucoup plus jeune que le paiement mobile Apple Pay. C’est aussi pour cette raison qu’il y a pour le moment moins de banques partenaires, mais cela ne devrait pas tarder. Ci-dessous, la liste des établissements compatibles avec Samsung Pay. Pour ceux qui veulent en savoir plus, nous avons fait un article dédié à Samsung Pay ici.

Partenaires de la solution Samsung Pay :

  • Boursorama Banque
  • Fortuneo Banque
  • Lydia
  • Max
  • PCS
  • Ticket Restaurant
  • Apetiz
  • Banque BCP
  • Banque de Savoie
  • Banque Populaire
  • Caisse d’Épargne
  • Crédit Agricole
Samsung Pay banque en ligne

© Samsung

Liste des appareils Samsung compatibles :

  • Galaxy Note 8, Note 9, Note 10
  • Galaxy S10e / S10 / S10+, Galaxy S9 / S9+, Galaxy S8 / S8+, Galaxy S7 / S7 Edge
  • Galaxy A9, Galaxy A8, Galaxy A7, Galaxy A6 / A6+, Galaxy A5 (2017)
  • Galaxy A40, Galaxy A50, Galaxy A70

Google Pay

Google Pay est le dernier arrivé sur le marché français (fin 2018), alors même qu’il a été dévoilé en 2015 (sous le nom Android Pay) aux États-Unis. L’une des raisons est probablement le fait que l’Hexagone soit aujourd’hui encore un très petit marché pour le paiement mobile, avec des habitudes de consommation très marquées (comme notamment l’utilisation de l’argent liquide).

Cela n’empêche pas Google d’avoir noué un certain nombre de partenariats avec des banques. Dans les années à venir, il est probable qu’il arrive au niveau, voire au delà d’Apple Pay : à travers le monde, il y a bien plus de smartphones qui tournent sur Android que sur n’importe quel autre système d’exploitation. Nous avons donc fait une liste des institutions qui sont partenaires de Google Pay. Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez consulter notre article sur Google Pay ici.

Partenaires de la solution Google Pay :

  • Boursorama Banque
  • Fortuneo Banque
  • N26
  • bunq
  • C-Zam (Carrefour Banque)
  • Lydia
  • Max
  • boon. by Wirecard
  • Revolut
  • PCS
  • Lunchr
  • Ticket Restaurant

Concernant maintenant les appareils compatibles, il y a une liste vraiment extrêmement longue. Pour savoir si votre téléphone Android est compatible, il faut que vous regardiez s’il est doté de la technologie NFC (sans contact). Si tel est le cas, vous pouvez installer l’application Google Pay (si elle n’est pas installée par défaut), et commencer la procédure pour pouvoir régler sans contact avec votre smartphone.

Un marché qui croit au fil des années

Comme nous l’avons dit plus haut, Apple Pay domine aujourd’hui le (petit) marché du paiement mobile en France. C’est en raison de son ancienneté que la solution de paiement du géant de Cupertino se positionne en France. Samsung Pay et Google Pay sont beaucoup plus novices sur le marché français, il faut donc attendre encore quelques temps pour les voir rattraper leur retard.

En France, le développement de ces solutions de paiement mobile ont mis du temps à se développer en raison des banques qui ne voient pas d’un très bon oeil ces géants technologiques prélever des commissions sur chaque transaction. Ce sont les clients de banques qui ont finalement réussi à les faire craquer en leur mettant la pression. Dès lors que Société Générale a craqué en acceptant Apple Pay, tous les autres (BNP Paribas, Crédit Agricole etc) ont emboité le pas : aujourd’hui, les clients sont exigeants et peuvent changer de banque pour le paiement mobile, d’où cette réaction en cascade.

Pour ce qui est de la banque en ligne, on a tout d’abord Boursorama Banque et Fortuneo Banque qui sont les deux précurseurs sur ces technologies. Ce sont les deux seuls établissements bancaires en France qui ont adopté aussi bien Apple Pay que Google Pay et Samsung Pay. Hello bank! vient tout juste d’intégrer Apple Pay à son offre, et BforBank l’a annoncé pour début 2020.

 

 

Aujourd’hui, c’est le rôle de Apple, Google et Samsung de développer le marché du paiement mobile. Si les banques sont jusqu’à présent réticentes à ce type de transactions (du fait qu’elles doivent reverser une commission aux géants technologiques), elles se retrouvent un peu forcées de s’y mettre en raison de la pression de leurs clients.

En France, le marché reste encore assez petit pour le moment, mais la croissance enregistrée pour le paiement mobile comme Samsung Pay dans la banque en ligne est phénoménale. En 2018, cela ne représentait que 10 millions de transactions au total, contre plus de 2 milliards pour les paiements par NFC via une carte bancaire. Il y a donc de la marge jusqu’à ce que l’un rattrape l’autre.

BanqueLien
Voir
Voir
Voir

Actualités