Connect with us
Red top

Internet

SOS RSS SVP

Il y a

le

Nous savons tous maintenant que le format de syndication RSS est encore très loin d’être une technologie grand public, et qu’il faudra du temps, beaucoup de temps pour que celui-ci sorte de son ghetto pour geeks (cela arrivera-t-il seulement un jour ?).
Selon les sources, tout le monde est à peu près d’accord pour dire que moins de 5% des internautes utilisent un agrégateur et moins de 15% ont une vague idée de ce qu’est le RSS (faites le test autour de vous à l’occasion d’une réunion avec des amis non geeks, même parmi ceux qui pratiquent le web au quotidien, c’est édifiant).
Je n’ai pas de recette magique, mais quand je regarde simplement les choses à la base, je me dis qu’il y aurait peut-être un moyen d’améliorer la lisibilité du RSS en commençant par le commencement : trouver enfin un terme non-geek, non technique pour proposer l’abonnement à un flux. Je me suis amusé à regarder un peu sur différents blogs et plate-formes de blogs comment était affichée l’invitation à s’abonner aux flux RSS : il n’est pas besoin d’être grand clerc pour s’apercevoir que les termes et autres boutons de syndication sont totalement abscons pour le commun des mortels, à savoir l’internaute moyen, à savoir 95% des internautes.
Qui va comprendre des acronymes et autres sigles comme (petite liste non exhaustive relevée à la volée) :

  • Mon flux d’actualisation
  • syndiquer ce site
  • syndication
  • s’abonner (à quoi ? Comment ?)
  • flux
  • rss
  • feed
  • xml
  • feedburner
  • flux
  • fil RSS
  • ajouter (+ liste déroulante)
  • agréger
  • add to Bloglines (sur des blogs francophones…)

Pollués par l’expérience, comme disait mon acien boss, nous ne voyons même plus l’évidence : ces termes, boutons et autres chicklets sont un repoussoir pour les non-initiés, et ce n’est probablement pas comme cela que le RSS deviendra mainstream (j’ai fait un effort sur ce blog en essayant de ranger les flux dans la rubrique s’abonner, mais ce n’est pas beaucoup mieux, et loin d’être suffisant en tout cas.
Alors que faire ?
Ne pourrions-nous pas imaginer une sorte de standardisation de la proposition d’abonnement ? Un bouton unique et explicite ? D’accord, il y a le fameux bouton RSS, mais est-il vraiment suffisant ?
Et si on disait que ce bouton doit toujours se trouver au même endroit, inclure par exemple le terme s’abonner, et pourquoi pas imaginer qu’un clic sur celui-ci déclenche l’installation (avec un choix de refuser bien sûr) automatique d’un agrégateur simple, léger, standardisé, qui inclut le flux du blog sur lequel on se trouve et un petit mode d’emploi très didactique sur le format RSS ?
Qu’en pensez-vous ? Vous avez des idées simples et faciles à mettre en oeuvre sur le sujet ?

P.S. : notez que dans ce billet j’ai déjà utilisé plusieurs termes qui ne signifient pas grand chose, voire rien du tout pour l’internaute lambda : agrégateur, syndication, flux. Pollué par l’expérience, vous dis-je…

28 Commentaires

28 Commentaires

  1. Marin Gatellier

    7 octobre 2006 at 18 h 18 min

    Personnellement, j’aime bien "s’abonner au résumé du site" pour le flux principal (le link rel="alternate" de firefox)

    1) parce que c’est un résumé et donc les visiteurs seraient tentés de revenir sur le site si l’accroche est pertinante.
    2) il y a une notion d’abonnement, donc une notion de mise à jour implicite.

    Pour ce qui est de l’icône RSS, il en va différemment: un site peut très bien fournir des flux différents pour une même page (articles, résultats de recherche, stock,…). Dans tous les cas, je pense que pour des listes de résultats, l’icône (qui commence à être adoptée, non?) devrait-être contextuelle (près de ce a quoi elle réfère).

    De toute façon, je me refuse de mettre un feed:// ou même un lien vers tel ou tel online feedreader parce que ce n’est vraiment pas répandu. La solution serait un RSS lisible [ http://www.gatellier.be/blog/rss... ] pour les personnes qui cliqueraient sur l’icone. Avec là, un explicatif et la possibilité de souscrire via différents media (feedreader etc).

    My 2 cents

  2. Gilles

    7 octobre 2006 at 18 h 34 min

    Heu, tu décris Firefox : on clique sur l’icone dans la barre URL et hop en live bookmark 🙂

  3. Kezox

    7 octobre 2006 at 18 h 53 min

    la barre d’outils google sinon , on clique sur sur le tit dessin quand il deviens orange et elle nous propose de choisir son propre"agrégateur"
    la solution serait un lecteur de flux unique et universel mettant d’accord tout rss users, utile pour les néophytes mais complètement utopique =)

  4. Aymeric Jacquet

    7 octobre 2006 at 18 h 58 min

    "Pollué par l’expérience, vous dis-je…" En formation on appelle ça "lutter contre les évidences".

    Pour ce qui est d’une "normalisation" et vulgariation du RSS, j’ai bien peur que cela ne passe par un agregateur intégré au navigateur. Mais qui sait…

  5. Presedo

    7 octobre 2006 at 19 h 17 min

    Je pense que ce discours sur la vulgarisation des termes sur internet n’est pas l’exclusivité du RSS.

    Il y a tellement de principes sur le web qui semble aller de soit lorsqu’on passe le plus clair de son temps sur la toile, mais qui passent à des milliers de kilomètres au dessus de la tête des utilisateurs lambda (poser une video Youtube sur son blog par exemple; même le mot BLOG – qui commence tout de même a être connu – n’est pas réellement définit dans la tête ces utilisateurs).

    Il y a un gros travail de simplification à faire sur le web, du point de vue du vocabulaire je veux dire.

    Ce n’est pas encore demain que tout le monde (le Grand Public) pourra SIMPLEMENT créer son site sur le wen et y placer tout le contenu multimedia qu’il désire.

  6. David JOURAND

    7 octobre 2006 at 19 h 39 min

    Je trouve la solution de Fred Cavazza ( http://www.fredcavazza.net/ ) idéale :

    Syndication : [Icône RSS] RSS (C’est quoi RSS ?)

    Des termes (Syndication et RSS) et une icone consacrés + un lien vers une page d’explications très didactique.

  7. olivier

    7 octobre 2006 at 19 h 47 min

    Un agregateur intégré au navigateur, c’est tout.
    Les termes utilisés par les "geeks" et ou webmasters sont comparables a ceux des mécanos, boulangers, ect ect
    Perso j’accroche pas sur certains termes qu’utilise le mécanicien du coin 🙂 mais c’est pas grave car une fois reparée la voiture fonctionne …
    Donc oui pour faciliter la v
    "vie" de l’internaute lambda … quand a trouver des termes non-geeks, non techniques c’est pas demain la veille car le langage du web évolus trop vite …..

  8. Eric

    7 octobre 2006 at 19 h 53 min

    Oui le côté pédagogique du blog de Fred Cavazza est très intéressant, surout quand on connait les sujets abordés – plutôt pointus – mais je pense qu’il faut aller plus loin.
    Je préconiserais des solutions plus radicales, comme le bannissement complet des termes RSS, XML, agrégateur, syndication, pour cette fonction.

  9. GB

    7 octobre 2006 at 20 h 04 min

    Je pense au contraire qu’il est inutile d’essayer de trouver un autre mot que "syndication". Il s’agit d’un service nouveau, il est normal que le mot n’évoque rien d’autre que lui-même à qui n’a jamsi essayé le service! D’ailleurs, quand on y pense, que peut-on trouver de plus simple que "really simple syndication"?
    Je crois plutôt que le développement de l’usage passera par le développement de l’intégration dans d’autres outils "grands publics" : Yahoo a intégré un lecteur de rss à sa nouvelle version, Outlook en intégrera un dans sa prochaine version, de même qu’IE. Personnellement, c’est en voyant le fameux bouton orange dans Firefox, et en consultant les feeds proposés par défaut que j’ai commencé à m’intéresser au truc. Je crois que c’est une démarche assez commune : on se renseigne sur ce qu’on voit fonctionner.

  10. Mirko

    7 octobre 2006 at 20 h 42 min

    Je ne crois pas que ce soit vraiment le nom de la technologie qui pose problème. Il me semble plus judicieux d’en faciliter l’accès et d’éviter que les utilisateurs ne tombent sur des pages bizarres auxquelles ils ne comprennent absolument rien.

    Une des solutions est de proposer les abonnements par email, l’autre pour l’instant consiste dans les magnifiques boutons netvibes, yahoo,…

    Un de mes sites qui n’est absolument pas dirigé vers les geeks me montre que l’utilisateur basic utilisera assez facilement netvibes par exemple…

  11. Serge

    7 octobre 2006 at 22 h 42 min

    C’est marrant, je pondais hier un billet pour expliquer ce qu’était le RSS à un néophyte, il est clair que peu d’internautes savent ce que c’est. Au niveau des termes, je pense que ce n’est pas le plus grave, on commence à être habitué à "RSS", après tout, pourquoi pas. On n’est plus à un terme barbare près. En revanche, le point que je trouve crucial c’est le logo qui lui est attaché. Firefox et IE7 utiliseront le même, c’est déjà un bon point. Si nous l’utilisons nous aussi sur nos blogs (ok… je commence par changer le mien!), peut-être que la récurrence pourrait faciliter son adoption ?
    Sinon après, chez les jeunes l’explication me parait simple :
    "Le RSS ? C’est comme les podcasts que tu download à donf sur ton ipod, mais avec du texte…"

  12. Kezox Meojifo

    7 octobre 2006 at 22 h 46 min

    Server>peu de jeunes savent conaisses la définition de podcast 😛

  13. Alexandre

    7 octobre 2006 at 23 h 14 min

    euh il faut se poser la vrai question, es-ce qu’un utilisateur lambda a besoin d’etre abonné a un flux RSS d’un blog? Etreinformé directement des dernieres nouvelles etc, ou préfère t’il venir se changer les idées sur presse-citron 2-3 fois par semaines.

    Personnelement, je ne m’y suis toujours pas mis au flux rss (pour le privé) j’aime le soir faire le tour des mes sites et voir les nouvelles de la journée.

  14. Sylvain

    8 octobre 2006 at 0 h 11 min

    Face à mes clients je ne parle pas de RSS mais de "favoris dynamiques" 🙂

  15. Christian

    8 octobre 2006 at 0 h 45 min

    Superbe sujet. Quand on utilise les fils RSS, après on ne peut plus s’en passer.
    Leur nom, ce n’est pas bien grave. Les non-geeks ont des problèmes avec tout. En informatique, tout est compliqué. Franchement : "surfer sur le web" utiliser "un navigateur". Pour fermer un fichier PDF, faut-il fermer la fenêtre d’un site ou faire "page précédente" pour revenir au précédent site.
    Combien de fois fermez-vous le navigateur par erreur ?
    Oui, il faut mettre les flux dans les navigateurs et il faut que ce soit aussi simple que les favoris.
    Pour certains flux, on vous propose d’enregistrer un fichier index.rdf. Ah oui ! Et on en fait quoi de ce superbe fichier ?

    A vrai dire, l’informatique ce sera drôlement bien quand cela rendra des services en toute simplicité, en fait quant on en entendra plus parler.

    Commentaire un peu dur, oui mais combien vrai. Non !

  16. Papax

    8 octobre 2006 at 1 h 23 min

    Je suis un peu du même avis que Christian. Ce qui m’a freiné au départ avec le RSS c’est que suite à un click sur le zoli petit icône (je l’ai toujours trouvé trés beau…) tu te retrouves avec l’affichage d’un fichier XML et un beau message d’erreur de rendu. Déjà là c’est mort t’as perdu un "abonné" pour deux ou trois mois le temps qu’il se renseigne un peu et qu’il se décide à retenter l’expérience.

    Le problème n’est donc pas le nom mais l’accessibilité des flux RSS. Au départ je pensais aussi que je ne pouvais le lire que par mon client mail et je n’avais pas envie de rajouter un nouveau contenu à un soft déjà bourré de spam.

    Tout est là, quand les flux RSS seront intégrés au navigateur comme des "favoris dynamique" ou quand tout le monde sera familiarisé avec les persoPage type Netvibes alors le RSS sera complètement présent. Les "gens" n’ont pas besoin de savoir que ça s’appelle un fil RSS, ils ont juste besoin qu’on leur en facilite l’utilisation.

  17. Marin Gatellier

    8 octobre 2006 at 2 h 01 min

    @Papax: c’est exactement ce que je dis, les webmasters devraient faire un petit peu attention. Une petite XSLT pour "skinner" le RSS et le tour est joué.

  18. David

    8 octobre 2006 at 2 h 02 min

    t’inquière Eric… Microsoft va t’apporter la solution… Le RSS sera présent partout dans IE7 ou Vista non ?

    Dons vis à vis du grand public c’est bon, d’ici quelques mois l’affaire est dan sle sac.

  19. Lucasblog

    8 octobre 2006 at 2 h 14 min

    Peut-être que la solution serait d’expliquer le concept à un néophyte et lui demander ce que cela signifie pour lui…

  20. cedric

    8 octobre 2006 at 10 h 56 min

    Vraiment que des bonnes choses qui ont été dites dans les commentaires précédents. Le point important, ce n’est pas tant le terme, ou l’image (même si elle doit être connue et reconnue), c’est plutôt l’expérience utilisateur. Tant que l’utilisateur n’aura pas quelque chose d’automatique lors d’un clic sur un feed (que pourrait gérer automatiquement l’aggregateur installé ou un par défaut, comme pour les mails), et bien il n pourra pas y avaoir d’adoption en masse.
    Car ce qui est important ce n’est pas que les gens comprennent ce que veut dire RSS en terme de technicité (je ne pense pas qu’il faille bannir ce terme, Eric, c’est déjà trop tard) mais plutôt ce que cela signifie en terme de possibilité. Je compare volontiers RSS avec la VoIP : combien de gens savent ce que veut technicalement dire VoIP, peu, mais combien de gens savent associer à ce terme du sens, des usages, presque tous.
    Voilà, il faut faire pareil avec RSS, arreter de parler de la technique mais parler usage, et a force cela va rentrer dans les têtes.

  21. Damien

    8 octobre 2006 at 18 h 10 min

    Je suis plutôt d’accord avec david, c’est plutot facile avec IE7, pas besoin de reperer un bouton sur le blog…tu click tjs sur le meme sur IE et tu t’abonnes au Flux…je trouve ça assez simple

  22. Christian

    8 octobre 2006 at 19 h 11 min

    Si c’est simple dans IE7, ce sera gagné. J’ai beau utilisé Firefox, je sais que la plupart des internautes qui ne sont pas des geeks utilisent IE.
    Si les fils RSS n’ont pas décollé c’est parce qu’ils ne sont pas dans IE.
    Ils décolleront aussi quand on les trouvera ailleurs que dans les blogs.
    Je suis en train d’intégré des fils RSS dans les sites Internet de mon association.
    Plus il y aura de fils RSS dans les sites et plus les gens s’y interresseront. Par curiosité au départ, après ils comprendront.
    Pour l’instant les services publics et l’e-administration ne semblent pas avoir compris l’enjeu.
    Cédric parlait de la VoIP.
    J’ai mis, voilà un an, un système clic to call dans un site d’information sur les métiers pour permettre aux internautes d’avoir un interlocuteur s’ils étaient pommés.
    Cela ne marche pas. 25 000 visiteurs uniques par mois et seulement 30 appels.
    Pourquoi ? Ce système n’est pas présent d’ordinaire. La plupart des internautes n’ose donc pas l’utiliser.

  23. Béru

    8 octobre 2006 at 20 h 52 min

    Salut ! Moi pas geek ! Moi pas comprendre grand chose à langage vous… Moi rien comprendre syndication, feedburner, et autres mots étranges. Mais moi avoir compte netvibes. Ca être magique pour moi. Flus RSS ? Moi pas savoir quoi être mais moi savoir que flux utile si moi veut garder lien avec blog préféré… Et ça être bien suffisant !

  24. .:Miaou Prod:.

    8 octobre 2006 at 22 h 30 min

    Le rss un jour chez les surfer d’en bas ?

    C’est un peu la question que l’on peut se poser. En effet il y a peine 5 % des internautes qui utilisent la syndication. Soit 95 % des gens qui perdent toujours leur temps. Dans ce court texte, j’ai d

  25. nicoguyon

    9 octobre 2006 at 15 h 18 min

    RSS : really simple syndication. L’acronyme ne reflète pourtant pas la simplicité!

  26. Marin Gatellier

    9 octobre 2006 at 20 h 44 min

    On va essayer de trouver un bon acronyme alors.

    Je propose quelque chosé basé sur les lettres RSS:

    – Résumé de Site Synchronisable
    – Rapide Synthèse de Site

  27. gosbo59

    24 octobre 2006 at 14 h 32 min

    Voici un article sympa sur l’intérêt d’utiliser le RSS pour les sites marchands. marketrends.blogspot.com/

    N’hésitez pas à laisser vos commentaires 🙂

  28. Jyaire

    28 octobre 2006 at 0 h 21 min

    Eh voilà, avec Firefox 2, la proposition d’un clic sur le bouton RSS feed qui automatise presque l’ajout à un agrégateur est devenu réalité ! Chouette 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dernières news

Les bons plans

Les tests