Connect with us

Internet

Soupçons d’écoute : la Chine trolle Trump en lui conseillant Huawei

Alors qu’une enquête révèle que les conversations personnelles de Trump, passées avec un iPhone non sécurisé, serait écoutées par la Chine, le pays a répondu avec un merveilleux troll adressé à l’Occident.

Il y a

le

Donald Trump iPhone

Il y a quelques jours à peine, le New York Times a publié un long article dans lequel il indiquait que le président des États-Unis se servait toujours d’un smartphone non sécurisé. Sur ses trois iPhone, celui qu’il utilise pour ses contacts et ses appels personnels ne serait effectivement pas passé par les mains de la NSA, si bien qu’il constitue un point sensible pour la sécurité. En conséquence, il semblerait que la Chine et la Russie espionnent toutes deux ses appels, au point que l’empire du Milieu aurait dressé une liste des personnalités influentes appelées par Donald Trump.

Il aura suffi de quelques heures pour que la Chine répondre à l’article des États-Unis. En effet, Hua Chunying, le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères a déclaré qu’il s’agissait là de fake news. C’est à cet instant qu’il a ajouté quelques phrases que l’on pourrait qualifier de particulièrement ironiques : « Cela ne fait que prouver que le New York Times a créé des fake news […] Si vous craignez que les appels Apple ne soient écoutés, vous pouvez passer aux téléphones Huawei ».

> Lire aussi :  Huawei Mate 20 et 20 Pro : des photos fuitent et en dévoilent beaucoup

Huawei, loin d’être apprécié aux États-Unis

Pour rappel, les relations entre Huawei et les États-Unis sont loin d’être au beau fixe, si bien que le pays a refusé de commercialiser les Huawei Mate 20, derniers nés des smartphones de la marque chinoise. Depuis plusieurs années, les USA soupçonnent le constructeur d’utiliser ses mobiles pour espionner le pays, considérant ainsi que cela représente un danger pour la sécurité nationale. De la même façon, les équipements réseau de Huawei, mais aussi de ZTE, sont interdits dans le pays.

De fait, cette réplique du porte-parole du ministère résonne à la façon d’un troll qui n’améliorera certainement pas les relations, entre autres commerciales, entre les deux pays.

Pour sa part, Donald Trump s’est empressé de répondre via son canal préféré… Twitter. De fait, il a déclaré : « Les soi-disant experts de Trump du New York Times ont écrit un long et ennuyeux article sur mon utilisation de mon téléphone portable qui est si incorrect que je n’ai pas le temps ici de le corriger. Je n’utilise que les téléphones du gouvernement et je n’ai qu’un seul téléphone cellulaire du gouvernement que j’utilise rarement. L’histoire est tellement fausse ! ».

> Lire aussi :  Elon Musk soutient l'idée de Space Force sur laquelle se penche Trump

Le tweet a été rédigé depuis son iPhone.

Tweet Donald Trump Huawei

Source

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests