Suivez-nous

Tech

SpaceX poursuit sa route vers son objectif d’un internet mondial

60 nouveaux satellites Starlink ont été déployés par SpaceX cette semaine, portant le nombre d’engins à 240. A terme, ils seront 7 000 à proposer une couverture internet mondiale.

Il y a

  

le

 
SpaceX Falcon 9
© SpaceX

Alors que l’année 2020 vient seulement de commencer, SpaceX devrait pouvoir réaliser son objectif : déployer un réseau avec une bande passante puissante, permettant aux pays du continent nord-américain de se connecter à internet. Pour la troisième fois, la compagnie spatiale a fait décoller un lot de satellites baptisés « Starlink ». Cette semaine, 60 nouveaux appareils ont pris leur orbite autour de la Terre, avec succès.

SpaceX réussit son dernier test, et planifie le premier vol humain

Vers une couverture spatiale mondiale

Nous ne sommes qu’à la fin du mois de janvier, et le pari de SpaceX n’en est pourtant qu’à ses débuts. Pour le reste de l’année, six autres décollages de fusées Falcon 9 devraient être entrepris, afin d’ajouter d’autres satellites à cette couverture internet. L’entreprise d’Elon Musk souhaite pouvoir à terme proposer un réseau internet satellitaires disponible partout autour de la Terre. La première phase de se projet devrait prendre fin cette année, et ce seront finalement plus de 7 000 appareils qui seront déployés.

Le plus stratégique dans cette expansion est bien évidemment d’atteindre des régions reculées, ne possédant pas d’infrastructures adéquates au sol. C’est notamment le cas dans certaines zones en Afrique, et SpaceX compte pouvoir y proposer « un accès Internet haut débit, capable de fournir des appels vidéo fluides et une diffusion en continu », relayaient nos confrères de TechCrunch dans un article.

En utilisant l’espace, SpaceX compte également devenir indispensable à la connexion des navires et des avions. Que ce soit les compagnies aériennes ou les flottes de navires de croisière, il est certain que SpaceX pourrait avoir un vrai retour sur son investissement, et trouver une nouvelle source de revenus pour continuer ses investissements, notamment pour ses voyages vers la Lune et Mars.

Un lancement réussi pour la Falcon 9

Lors de son précédent lancement, au début du mois de janvier, SpaceX a dépassé un cap symbolique. Il est officiellement devenu le premier opérateur de satellites privés au monde. L’ajout de 60 nouveaux Starlink, et tous ceux qui suivront au cours de l’année, viendront renforcer d’autant plus sa place.

Le décollage et l’atterrissage réussi de la Falcon 9 n’a pourtant pas toujours été au rendez-vous. La fusée de SpaceX est d’ailleurs loin d’avoir atteint les 100 % de réussite, notamment au moment de récupérer le booster principal de retour sur terre. Sur ses 56 décollages, il a été enregistré seulement 48 tentatives réussies d’atterrissage. Néanmoins, le dernier échec remonte à décembre 2018, soit il y a plus d’un an.

2 Commentaires

2 Commentaires

  1. Clad

    31 janvier 2020 at 14 h 05 min

    Quelques calculs simples :
    60 satellites par falcon 9
    Selon vous, il reste 6 tirs cette année (pour un total de 8 en 2020).
    Donc, pour atteindre les 7000 satellites il va falloir ~7000 / (8*60) = plus de 14 ans.
    Amusant !!
    et pour les 42 000 satellites annoncés : 42 000 / 480 = … 87 ans.
    Là c’est plus amusant, c’est carrément poilant !

    • vodnok

      3 février 2020 at 12 h 43 min

      A terme ils lanceront bcp plus de 60 satellites par lancement. C’est toujours en phase de test actuellement avant de monter en puissance

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests