Suivez-nous

Sciences

SpaceX réussit son dernier test, et planifie le premier vol humain

Ce week-end, SpaceX a réussi le dernier test nécessaire pour transporter un équipage humain, désormais l’entreprise se dit prête à passer à la vitesse supérieure.

Il y a

  

le

 
SpaceX Falcon 9
© SpaceX

Ce week-end, SpaceX a parfaitement réussi son test de sécurité basé sur l’éjection d’urgence d’astronautes. Ce test n’a rien de banal, il s’agissait du dernier avant de faire embarquer un équipage de la NASA en direction de l’ISS. Cette dernière simulation avait pour but d’anticiper une panne en plein vol. À 19 kilomètres au-dessus de l’océan, la capsule Crew Dragon est parvenue à démontrer sa fiabilité en termes de sécurité.

Suite à cela, SpaceX montre que l’équipage qui embarquera prochainement dans sa capsule sera en sécurité, même dans le cas où la fusée connaîtrait une panne. Pendant cette mise en scène, la capsule Crew Dragon a été éjectée de la Falcon 9, pour ensuite plonger dans l’océan Atlantique. Comme prévu, la Falcon 9 s’est quant elle disloquée peu après l’éjection de la capsule, en raison du changement soudain de l’aérodynamique et de la pression.

Désormais, il ne manque plus que SpaceX parviennent à repêcher la capsule pour savoir si elle est en bon état. Il n’y a toujours pas de date précise concernant le vol humain, cependant, Elon Musk avait parlé de début 2020. Quoi qu’il en soit, l’entreprise peut clairement être soulagée, les problèmes de test antérieurs qu’a connu la capsule ont été résolus et ne sont que de l’histoire ancienne.

Après avoir réussi avec brio ce test, SpaceX a donné une conférence de presse devant les médias du monde entier. La première question qui a été posée concernait l’agenda de l’entreprise américaine. Quand est-ce que SpaceX transportera véritablement des êtres humains dans sa capsule ? Pour répondre, la société d’Elon Musk a tenté d’esquisser les dates marquantes pour SpaceX dans les prochains mois, en arrivant finalement à une date tournant aux alentours du second trimestre de 2020.

Jim Bridenstine, le président de la NASA, a également pris la parole : « Je dirais aussi que nous devons prendre certaines décisions de notre côté du point de vue de la NASA. Voulons-nous que ce premier équipage soit de courte durée, ou voulons-nous qu’il soit de plus longue durée ? Si la durée doit être plus longue, nous devons prévoir une formation supplémentaire pour nos astronautes afin qu’ils soient prêts à faire des choses à bord de l’ISS pas prévue initialement ».

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests