Suivez-nous

Startups

Spécialiste du traitement contre le cancer, une biotech belge grimpe en bourse

Celyad Oncology vient de se faire valider un essai clinique par la FDA, une étape majeure dans le développement de la biotech cotée au Nasdaq.

Il y a

  

le

 
Biotech Celyad Oncology
© Unsplash / Chuttersnap

« C’est un moment décisif pour notre société », déclarait Filippo Petti, le directeur de Celyad Oncology, une biotech belge née en 2004 et localisée dans la commune francophone de Mont-Saint-Guibert dans la Région wallonne. Cette semaine aux États-Unis, la FDA (Food and drug administration) a validé le lancement d’un nouvel essai clinique de la société, pour mener une étude autour d’une nouvelle approche dans le traitement contre le cancer.

La startup fait partie de ces acteurs de la biotech à innover dans le secteur, en se spécialisant notamment dans un cas très particulier et délicat pour les patients dont le traitement ne répond pas : la myélome multiple récidivant. Celyad Oncology demandait à l’autorité administrative des médicaments aux États-Unis de valider une nouvelle phase d’essai dans laquelle la biotech va tester un nouveau procédé ne faisant pas appel à l’édition du génome (correspondant à la modification localisée de séquence génomique, qui est un procédé dangereux).

Titre en hausse de 11 %

Mardi 14 juillet, lors de l’annonce de la FDA, le cours boursier de la biotech cotée sur l’Euronext de Bruxelles et le Nasdaq gagnait ainsi 11,7 %, une forte hausse qui lui a valu une visibilité jusqu’à ce jeudi, où le titre grimpait encore de 2,45 %, à 9,6 €. Pour les analystes de Boursorama, l’objectif de cours à 3 mois est de 21,36 €, de quoi montrer le potentiel de la société dans la recherche contre le cancer.

« L’annonce d’aujourd’hui démontre notre capacité à faire progresser en parallèle plusieurs candidats allogéniques ‘prêts à l’emploi’ basés sur des technologies différentes ne faisant pas appel à l’édition du génome vers la recherche clinique » déclarait la société, en ajoutant qui plus est que « pour le programme CYAD-211, notre équipe a permis l’avancement du projet de la phase de preuve de concept à un IND effectif dans un très court délai de moins de deux ans ».

Un secteur en forte croissance

Depuis plusieurs mois, la banque Société Générale a regroupé 48 des biotech les plus performantes du secteur sous l’indice « Next Biotech ». En cette année 2020, il est révélateur d’une forte croissance sur le marché des biotechnologies qui ont profité de la crise sanitaire pour disposer de nombreux leviers de croissance.

En dépit du krach boursier survenu début mars, un fonds comme Pictet Biotech a grimpé de 16 % depuis le début de l’année, et 37 % depuis mars. Ces derniers jours, la biotech américaine Moderna Therapeutics a été sous le feu des projecteurs, alors que ses recherches au sujet d’un vaccin contre le COVID-19 ont franchi une nouvelle étape de taille en se faisant valider une phase finale de test.

Le mois dernier, Presse-citron avait décerné un dossier complet sur la situation similaire constaté sur le marché des healthtech, ces startups spécialisées dans le domaine de la santé qui ont profité de 2020 pour attirer davantage les investisseurs. Le premier trimestre 2020 a inscrit un record de levées de fonds sur le secteur, avec 8,2 milliards de dollars d’argent frais à travers le monde, en nette augmentation de 76 % comparé au premier trimestre de l’année dernière.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Partenaire : Samsung

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests