Suivez-nous

Séries

Star Trek Discovery : que vaut la saison 3 de la série Netflix ?

La saison 3 de Star Trek Discovery est terminée sur Netflix . L’heure de faire le bilan d’une série toujours plus ambitieuse. Alors, que faut-il en penser ?

Publié le

 
Star Trek Discovery : que vaut la saison 3 de la série Netflix ?
© Netflix

Attention, l’article suivant contient des spoilers sur la saison 3 de Star Trek Discovery. Si vous n’avez pas encore pu voir cette série diffusée par Netflix, mieux vaut aller lire notre présentation

Après la diffusion du premier épisode, au mois d’octobre dernier, on vous avait déjà donné un premier avis sur la nouvelle saison de Star Trek Discovery. Celle-ci vient de prendre fin, avec la mise en ligne du dernier épisode sur Netflix, vendredi 8 novembre. Alors quel bilan faut-il tirer de ces épisodes et qu’est ce que cela signifie pour la suite ?

Star Trek Discovery, un voyage temporel réussi

Avec cette nouvelle saison, la franchise Star Trek plongeait dans l’inconnu. Un voyage dans le temps, 930 ans dans le futur, à une époque encore jamais explorée par Kirk et les autres. Autant dire que les perspectives étaient à la fois enthousiasmantes et effrayantes. Jusque-là, Star Trek Discovery s’appuyait sur un univers et des références connues, comme avec Spock, très présent dans la saison 2. Mais ce changement de temporalité rebattait les cartes.

Au final, cette transition, malgré quelques incohérences, s’est plutôt bien déroulée pour l’équipage du Discovery. S’ils sont quelque peu dépassés technologiquement et que l’on sent bien aussi la détresse morale liée à ce voyage sans retour, la série réussit parfaitement à jouer sur ce qui faisait jusque-là sa force : un esprit de corps de l’équipage, poussé vers le haut par quelques personnages. A ce titre, difficile de ne pas mettre en évidence le personnage de Cleveland “Boook” Booker (joué par David Ajala), qui vient à merveille compléter Michael Burnahm (Sonequa Martin-Green).

Quel adversaire pour la suite ?

Star Trek Discovery réussit aussi à rebâtir un nouvel univers dans lequel les cartes sont rebattues. La Fédération n’est plus aussi puissance, en raison du Brasier, un événement catastrophique qui s’est déroulé 120 ans après détruisant une large partie des vaisseaux spatiaux. Reconstruire la Fédération et enquêter sur les origines du drame, sont sans surprise les fils rouge de cette troisième saison.

Mais Star Trek Discovery réussit aussi à merveille à nous emporter vers la saison 4, qui avait déjà été commandée avant même la diffusion de la 3. Le dernier épisode, qui met (enfin) Michael Burnham aux commandes du Discovery était attendu depuis un certain temps. Tellement que l’on ne croyait pas trop, et c’est dommage, à ses supposées envies de quitter l’équipage en début de saison. La disparition de Philippa Georgiou (Michelle Yeoh), permet aussi de tourner définitivement la page de cette arc narratif. Par ailleurs, la reconstruction de la Fédération prend une direction claire et nette pour la saison 4. Mais on peine aussi à distinguer ce qui pourrait à l’heure actuelle constituer un véritable adversaire pour le Discovery. Tout-puissant et seul ou presque capable de se déplacer d’un bout à l’autre de l’espace, il semble à l’heure actuelle intouchable. Un statut sans doute amené à être remis en cause… On en viendrait presque à espérer un énième retour des Klingons ou des Borgs.

Netflix
Par : Netflix, Inc.
4.3 / 5
10,9 M avis
5 Commentaires

5 Commentaires

  1. Riko

    12 janvier 2021 à 12 h 22 min

    1er épisode beaucoup trop long et un peu ennuyeux… les autres tout à l’avenant, les deux autres saisons etaient plus palpitantes et pleines d’imprévus… on se demande bien ce qui pourrait relancer la serie, malgré l’excellent acteur britannique Ayala..

  2. Laurent

    12 janvier 2021 à 13 h 56 min

    Je suis un fan de star trek et j’ai regardé cette 3eme saison avec délice !
    De beaux effets spéciaux, des bons personnages … Mais j’ai trouvé qu’il y avait une tendance un peu larmoyante (l’épisode où Burnham est confrontée à sa mère …). Une “netflixisation” de la série qui doit taper large et attirer un public plus large que les “trekkies” ….

    • David

      13 janvier 2021 à 17 h 53 min

      8 novembre ou 8 janvier?????

    • Ricou

      14 janvier 2021 à 7 h 50 min

      Très larmoyant même 😭. Le fait d’être dans le futur pas assez exploité, Philippa trop caricaturé (pourquoi tu es si méchant, parce que) le personnage avec son symbiote pas exploité à part (je veux des amis 😭)
      . Conclusion 😭😭😭

    • François

      16 janvier 2021 à 0 h 23 min

      Bonsoir. Je viens juste de finir de visionner l’épisode 13 qui clôture cette 3° saison. Pareil, un peu trop larmoyants ces différents épisodes certes, mais fan inconditionnel de Star Trek, toutes séries et films confondus depuis les pyjamas de Kirk et de Spock ;o), je pardonne aux auteurs cet aspect un peu trop voyant dans cette 3° saison.C’est bien joué, les personnages sont attachants, Book apporte un vrai +, effets spéciaux au top, fil conducteur impec dans cette saison 3…Vivement la saison 4 et que jamais ne s’arrête Star Trek ; je voyage dans les galaxies avec eux depuis la première diffusion des épisodes au début des années 80 en France. Et avec la petite musique d’origine qui ponctue le générique de début…Long Life and Prosper

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À la une

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Abonnez-vous, et recevez chaque matin un résumé de l’actu tech

Les meilleurs forfaits

Les tests